Nous n’imaginions pas une épreuve aussi difficile (Tony Cosson)




Epreuve incontournable du Championnat de France des Rallyes, cette 55ème édition du Critérium des Cévennes n’a pas failli à sa légendaire réputation ! Pour Tony...

objectif de cette 7ème manche de la saison 2012 était de conforter son podium au classement général du Trophée Michelin. A l’arrivée à Montpellier, le pilote du Team 2B-Yacco s’est classé 10ème du scratch et 4ème du Michelin.

Initialement, Tony Cosson n’avait pas inscrit ce Critérium des Cévennes à son programme sportif 2012. Après le bon résultat enregistré lors du Rallye Mont-Blanc Morzine, la décision d’affronter la mythique épreuve Cévenole était prise. Sans aucune expérience, le jeune pilote français a préparé avec minutie cette course réputée éprouvante tant pour les pilotes que pour la mécanique. Ainsi, pour la première fois de la saison, Tony Cosson avait fait appel à un équipage d’ouvreurs expérimentés (Alain Farlay/Frédéric Guillarme), afin d’attaquer les épreuves spéciales dans les meilleures conditions. Il n’en fallait pas moins…

Vendredi, le ciel tombait sur la région montpelliéraine et offrait aux pilotes des conditions de pilotage extrêmes. Pluie, brouillard épais, buée dans l’habitacle de la Porsche, le duo Cosson/Dubois ne pouvait pas vivre un début de rallye plus terrifiant. Dans de telles circonstances, la performance pure était mise en retrait au profit d’une stratégie plus conservatrice. Cette dernière fut payante lorsque les abandons se sont succédé et que Tony a pu refaire son retard. De la 28ème place à l’arrivée de l’ES1, le pilote 2B-Yacco accrochait le Top 10 du classement scratch à l’issue de la 12ème épreuve spéciale après 203 kilomètres de roulage intensif. Un résultat salué par les pilotes les plus aguerris de ce Critérium des Cévennes…

Tony Cosson (Porsche 997 GT+ | Team 2B YACCO) : « Patrick Rouillard, 15 participations en poche, m’a félicité pour ce résultat. Cela veut tout dire. Je suis vraiment content d’avoir terminé ce Critérium des Cévennes, qui plus est dans le Top 10 du classement général. Nous nous sommes préparés à fond Sylvain et moi, mais nous n’imaginions pas une épreuve aussi difficile. Les conditions météorologiques étaient dantesques vendredi et l’ensemble du parcours très piègeux. Arriver au terme du rallye est déjà une très belle performance en soit. Nous ne pouvions pas nous battre avec Patrick (Rouillard), qui est très expérimenté ici, notre objectif était ainsi très clair : ne pas commettre l’irréparable. Toutefois, lorsque nous pouvions pleinement exploiter la voiture, notamment lors de l’ES11, nous avons haussé le rythme et les chronos ont parlé avec un 7ème temps très encourageant. C’est sans conteste le rallye le plus difficile auquel nous avons pris part depuis le début de la saison, notre expérience en est ressortie encore plus riche. Je tiens à remercier chaleureusement mes partenaires ainsi que le Team 2B-Yacco qui nous ont permis de vivre ces moments exceptionnels sur cette épreuve mythique. Nous sommes maintenant concentrés sur le Rallye du Var pour conclure en beauté cette superbe saison 2012. »

Dans trois semaines, Tony Cosson conclura ce Championnat de France des Rallyes 2012 sur les routes varoises. En tête du classement général de la catégorie GT+, l’objectif sera d’être le meilleur représentant du constructeur allemand sur l’ensemble de cette saison 2012. Pour y parvenir, rien ne sera négligé. A commencer par la préparation de sa 997 Cup, dont la boite de vitesses sera entièrement révisée dans les ateliers du Garage Bourgoin à Poitiers. Après avoir remporté la catégorie Production du Championnat de France de la Montagne en 2011, une nouvelle page de sa prometteuse carrière est en train d’être écrite.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *