Pirelli démarre très fort à domicile



Avec 31 R5 chaussées de pneus Pirelli au départ, le manufacturier italien avait toutes les chances de briller en championnat d’Europe ce week-end. Et en monopolisant le podium final, mais aussi en plaçant six voitures dans le top 10, le résultat final est évidement très satisfaisant.

Face à Pirelli, Michelin était principalement représenté par les espoirs de chez Ford, Adrien Fourmaux et Erik Cais, mais également par Marijan Griebel (champion U28 2017) et Filip Mares (champion ERC Junior en titre). Mais très rapidement, ce quatuor a rapidement disparu des premières positions pour diverses raisons. Au final, le meilleur pilote Michelin se nomme Mares avec une huitième place finale.

Nouveau manufacturier engagé en ERC cette saison, MRF Tyres a effectué des débuts convaincants, notamment grâce à Craig Breen (4e), ravi d’évoluer de nouveau dans ce championnat. Peu habitué à l’asphalte, Emil Lindholm (10e) a également démontré de belles performances.

Responsable des activités rallye chez Pirelli,  Terenzio Testoni est évidemment ravi des résultats d’ensemble de son équipe.

« En tant que vitrine de l’Italie et du rallye international, le Rally di Roma a été particulièrement important cette année car il a marqué un retour à l’action tant attendu. Ce fut un rallye long et très disputé dans des conditions chaudes, avec des températures d’asphalte supérieures à 50°C, ce qui en fait un test particulièrement difficile pour les pneus. Différents types d’asphalte se sont ajoutés au défi, avec un risque élevé de crevaisons. Malgré cela, nos pneus ont parfaitement fonctionné sur une large gamme de voitures pour dominer le podium général et toutes les catégories. Félicitations à tous les pilotes et en particulier à Oliver Solberg, 18 ans, monté sur le podium pour sa première expérience de cette épreuve délicate. »




S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments