Tidemand : « Avoir un rallye vraiment solide »



De retour en championnat du monde après deux apparitions timides en début d’année (20e au Monte-Carlo et 8e en Suède), Pontus Tidemand aura une nouvelle opportunité de se montrer au plus haut niveau.

« C’est génial d’être de retour dans une WRC et la Ford Fiesta est de loin la voiture la plus incroyable que j’ai jamais conduite! Nous avons effectué deux jours de tests sur du gravier avec l’équipe la semaine dernière et je me sens plutôt bien pour cette épreuve difficile. »

Avant d’enchainer avec la Grande-Bretagne, le suédois devra donc composer à nouveau avec son inexpérience au plus haut niveau sur un rallye qui ne lui avait fait aucun cadeau l’an passé. Présent avec Skoda en 2018, il avait été contraint à l’abandon dès la première étape suite à plusieurs crevaisons. Malgré une bonne préparation, le pilote MSport s’attend à un weekend compliqué notamment à cause des conditions.

« La chaleur va certainement faire des ravages – sur les moteurs, les pneus et les équipages ! Les routes extrêmement accidentées sont aussi les plus difficiles de la saison et je sais depuis l’an dernier que de gros rochers au milieu de la route peuvent être dévastateurs ! »

À l’image de Paddon ou Breen dont l’avenir en WRC s’écrit pour le moment en pointillés, Tidemand devra montrer de belles aptitudes lors de ses rares apparitions pour espérer mieux qu’un programme fait de piges au coup par coup.

« Mon objectif principal est d’avoir un rallye vraiment solide. Pour moi, cela signifie pouvoir tirer le meilleur parti de cette fantastique voiture tout en montrant de bons progrès et un bon développement tout au long de la course. »

Dernière participation de Pontus Tidemand en Turquie

  • 2018 : Ab. (Skoda Fabia R5)




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. roland59 dit :

    si ce n’est tous, nous devrions être au moins quelques uns à attendre une bonne prestation de Pontus qui lui serait bien utile pour espérer du plus ferme et consistant en 2020… mais j’ai bien peur que ce ne soit un brin difficile au vu des prétendants déjà aux portes…
    mais il doit encore faire ses preuves et conséquemment réussir « l’ examen » sur au moins l’une des 2 manches qu’il va faire…
    je pense qu’ il serait bon de faire « patient » et propre pour finir « honorablement » ce Turquie et éviter ainsi d’avoir trop de pression sur le Wales…
    rien ne sera facile pour personne, c’est peut-être ce qui peut l’aider dans sa tâche.
    je lui souhaite le meilleur.