Abbring devra faire des choix



Auteur de son meilleur résultat en championnat du monde des rallyes avec une septième place finale en Espagne, Kevin Abbring est néanmoins dans une situation délicate suite au prolongement, pour les deux saisons à venir, de ses trois coéquipiers au sein de l’équipe Hyundai.

abbring

Largement impliqué dans les phases de développement de la voiture 2017 et de la I20 R5, le néerlandais a vu son programme s’élargir avec six épreuves (quatre en WRC et en deux en R5) cette année. Pour des raisons budgétaires, le pilote de 27 ans devrait cependant se contenter d’un programme sensiblement réduit dès 2017 en cas de prolongement de contrat au sein de l’écurie coréenne.

« Normalement, on devrait le garder comme pilote d’essais pour continuer le développement pour 2018. À l’heure actuelle, aligner une quatrième voiture en 2017, on ne sait pas faire pour des raisons budgétaires. Il faut voir avec lui, ce serait normal qu’il ne souhaite pas faire que des essais. On aimerait pouvoir ajouter quelques épreuves mais rien n’est garanti puisque notre programme est fixé sur trois voitures. » a commenté Michel Nandan.

Tout en évoquant la possibilité d’engager son pilote dans le championnat réservé aux WRC actuelles qui sera créé par la FIA en parallèle de la nouvelle réglementation, le directeur de l’équipe Hyundai est également revenu sur une différence majeure à prendre en compte dès 2017.

« Pour l’instant, nous avons peu d’informations sur ce championnat, sur le nombre de voitures qui seront engagées. Aligner Kevin avec une voiture 2016, même si elle existe déjà et les pièces aussi, il faut la faire courir et ça, on ne peut pas. Les voitures 2017 coutent plus chères, il y’a une différence de l’ordre de 60000 à 80000 euros uniquement pour la voiture à laquelle il faut encore ajouter les pièces détachées. C’est une donnée qu’il faut prendre en compte dans le budget de l’année prochaine. »

Interrogé sur son avenir proche, le jeune néerlandais est en effet resté évasif : « C’est une période compliquée à gérer. Avec l’équipe, nous discutons pour essayer de trouver une solution pour l’année prochaine. »

« On travaille avec lui depuis 2014, il est bien intégré dans l’équipe, il a de bonnes relations avec les ingénieurs. Notre but, c’est de trouver un bon compromis pour pouvoir le garder. » a conclu Michel Nandan.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. fra88 dit :

    Neuville leur a couté plus cher que prévu et c’est Abbring qui trinque !!
    Il faut dire que les loyers sont chers sur Monaco, hein !!! …..

    • TchoponT dit :

      😀 ah bah t’es pas la moitié d’une merde toi !!!!!
      Ogier, Loeb sont passé par la Suisse, tu as peut être quelque chose à dire ??

      • touno71 dit :

        S’il vous plait pas d’insulte sur ce forum, chacun est libre de donner son avis en respectant les autres…

      • fra88 dit :

        Eh, TchoponT, le deuxième degré t’échappe apparemment !
        Je faisais cette remarque pour soulever le fait que Hyundai est semble-t-il près de ses sous pour peut-être se séparer d’un pilote pour quelques dizaines de milliers d’€ !
        Ce que font et ont fait Loeb, Ogier et Neuville de leur fric, je m’en contrefous, comme de tes insultes d’ailleurs.

  2. Vlaamse dit :

    Oui pilote essayeur de luxe on va dire. C’est vrai que c’est du gachis

  3. Alex dit :

    Hyundai qui ne sait pas faire les bons choix toujours …

  4. natlin dit :

    dommage que neuville soit pas parti, il aurait recuperer sa voiture
    il perd son temps chez hyundai, pilote essayeur c’est pour les retraites style grolhom chez wv
    il pourrait aussi faire le wrc avec l’i20 r5
    il tapait breen a voiture egale en erc, , faut pas gacher

  5. Mickael dit :

    Qu’il aille chez toyota ou ford si y veulent de lui bien sûr pour un programme complet , a moins qu’il préfere developper les voitures ce qui m’étonnerait !

Rallye Sport

GRATUIT
Sur l'App Store
VOIR