ES13- Bonato lâche prise (Touquet)



ES13- CLENLEU HUCQUELIERS (12,10 km) à partir de 09h39 (Samedi 18 Mars 2017)

Avant ce chrono, Eric Brunson a consolidé sa première place, six secondes devant Yoann Bonato.

FAITS MARQUANTS

Très à l’aise sur le sec hier, Yoann Bonato semble moins en confiance dans les conditions piégeuses de cette deuxième étape. Sur les 12 kilomètres de cette spéciale, le pilote DS perd ainsi treize secondes face à Eric Brunson et glisse même au troisième rang derrière David Salanon.

Auteur d’un nouveau scratch, le pilote normand s’échappe désormais en tête, près de vingt secondes devant le duo Salanon/Bonato. A seulement trois secondes du podium, Marc Amourette signe ici le meilleur temps du groupe R devant Vincent Dubert, excellent dans ces conditions. 

A la septième place, William Wagner domine un trio de Fiesta face à Lo Fiego et Tanghe. Dans le trophée Clio R3T, Cédric Robert reste intouchable devant Florian Bernardi et Jean-Paul Monnin.

Superbe 16e au général, juste derrière Cédric Robert, Pierre-Alexandre Perrin écrase toujours le groupe F2000 devant Marc Lance. Dans la classe R4, Jean-Benoît Houssin est esseulé depuis la sortie de route d’Hugues Lapouille dans le premier chrono du jour.

En VHC, Laurent Bayard a signé un nouveau scratch, revenant ainsi à seulement dix secondes du belge Piet Declercq.

REACTIONS DES PILOTES (FR MediaLive)

Brunson“Les conditions sont compliquées, pire que dans la première. Il faut être prudent, on peut rapidement partir à la faute.”
Bonato“Mes disques de frein sont voilés, je ne sais pas ce qu’il se passe. Ce n’est pas terrible, j’ai dû mal à accélérer dans les cordes.”
Amourette“J’ai essayé d’attaquer mais j’ai un mauvais feeling avec les pneumatiques. Je n’ai pas fait de fautes.”
Salanon“C’est très glissant, on va voir ce qu’on fait les autres.”
Ragues“On a repris confiance mais c’est très difficile de juger le grip, ça change sans arrêt.”
Dubert“On se régale, on garde une stratégie sécuritaire.”
Wagner“J’ai roulé un peu moins proprement, ça glissait plus mais ce n’est pas top.”
Roche“J’essaie de reprendre le rythme.”
Reydellet“Il faudrait que ce soir l’ouvreur (Stéphane Lefebvre) qui prenne le volant de la voiture, ça ferait des temps.”
Robert“On va voir ce que ça donne.”
Maurice“J’ai l’impression de rouler sur terre mais ça va.”
Houssin“Ca va bien, la voiture marche très bien. Je suis plus à l’aise dans cette voiture.”
Perrin“L’auto marche très bien sur la pluie, elle est très bien équilibrée, je suis agréablement surpris.”
Bernardi“J’ai du mal à trouver mes repères, surtout sur les freinages.”
Ciamin“Celle-là était plus difficile, il y avait beaucoup de changements de grip. Pour nous, c’est assez compliqué car nous roulons avec la configuration du JWRC et les pneus ne sont pas retaillés.”

PROCHAINE SPÉCIALE : ES14- CREQUY RIMBOVAL EMBRY SAINT MICHEL AUX BOIS (13,46 km) à partir de 10h31 (Samedi 18 Mars 2017)

Classement ES13 / Après ES13 (12,10 km)


Classement en cours de chargement...




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. fred51300 dit :

    il est impressionnant p.a perrin avec sa saxo !!!!seulement à 20 secondes de robert au bout de 13 es

  2. martin dit :

    Qui est W.Wagner, de quelle région est-il ?
    Merci

    • touafon dit :

      Région grand est (vosges)
      il a failli gagner la 208 cup l’année dernière
      Wagner méca s’occupe des voitures d’Armando PEREIRA
      Armando PEREIRA s’occupe de William WAGNER

  3. benkc dit :

    Heureusement que salanon est la cette année, sinon certains auraient dit que Brunson est un manche avec sa wrc et qu’il n’est même pas capable de boiter des R5.

  4. TITI 70 dit :

    Du grand BONATO quand même avec la ds3 r5 et face a des Wrc a pas oublié..