ES5- Bouffier malgré la menace



Sous la menace d’une crevaison puisqu’il n’a plus de roue de secours, Bryan Bouffier signe tout de même le meilleur temps.

FAITS MARQUANTS

Ce matin, Stéphane Sarrazin et Bryan Bouffier ont signé le meilleur temps ex æquo en 15’35″7. Suite à une crevaison dans l’ES4, Bryan Bouffier n’a plus de roue de secours, et devra probablement adopter un rythme plus prudent pour terminer la journée. 

En proie à de nombreux problèmes depuis le départ, Craig Breen abandonne sur la liaison (photo)

Bryan Bouffier améliore sa marque de la matinée d’un dixième malgré la menace d’une crevaison et reprend plus de cinq secondes à Stéphane Sarrazin.

REACTIONS DES PILOTES

 Maurin « Ce matin, on avait crevé, du coup, cette après midi, on a essayé d’attaquer. »
 Bouffier « Avec une longue spéciale encore à parcourir, je suis un peu plus prudent. »
 Abbring « Je prends plus de plaisir. C’est un des rallyes les plus difficiles que j’ai fait. »
 Sarrazin « On a bien roulé, mais on perd pas mal de temps sur Bryan. »
 Lappi « C’est bien mieux que ce matin. Je retrouve un meilleur rythme. »
 Dumas « Mieux que ce matin, mais ce n’est pas une spéciale pour nous. Humide et bosselée au milieu. »
 Consani « J’ai perdu les pneus au milieu de la spéciale. »
 Léandri « On se fait plaisir et la voiture marche bien. On espère rentrer dans les dix ce soir. »

PROCHAINE SPECIALE : ES6 – Sartene – Orone 2 (26,66 km) à  partir de 14h49 (Vendredi 7 novembre 2014)

Classement ES5 / Classement après ES5 (provisoire)




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. gaëtan dit :

    L' »espoir du rallye français » à 50 secondes de Crugnola qui n’est plus un espoir. Quand je pense que je disais à Perrault il y a quelques mois que Lefebvre n’avançait pas sur les ES typées très sudistes (voyez ses temps à l’Antibes l’année passée) et en particulier en Corse (voir aussi sa prestation en 2011, ses temps et même ses déclarations où il disait qu’il détestait les spéciales corses et qu’il ne reviendrait plus jamais en Corse) et que je passais pour un anti-Lefebvre. Cela se vérifie encore aujourd’hui : Lefevre a un problème sur ce type d’ES. Encore une fois, je n’ai rien contre lui, mais il y a plus doué que lui sur le marché aujourd’hui : on a Camilli et Rossel et autant ne pas se tromper et miser sur les gens qui sont excellents dans toutes les conditions et sur tous les types de routes… Les faits, rien que les faits, cela devrait être notre credo…

    • Loic C dit :

      en même temps il assure, il a pas besoin d’être à bloc…

      • gaëtan dit :

        Il y a assurer avec classe comme Ogier en Espagne (après une première journée flamboyante alors qu’Ogier disposait d’un matelas de points beaucoup plus important que Lefebvre qui n’a que 9 pts d’avance) et être à la ramasse. Ce sont 2 concepts très différents.

        • Loic C dit :

          parce que pour toi, vu les chronos de Ogier il a assuré ? J’aimerai bien te voir ds un baquet du coup, dès que ça attaque, le chrono il est… je te laisse finir
          ensuite, quand tu as fait seulement deux ou trois ans de rallyes, tu ne gères pas aussi bien qu’après dix ans d’expériences.
          Enfin, Lefebvre sait très bien ce qu’il fait, si il veut attaquer, ou s’il le doit mais pour l’instant pas besoin.

          • keke86 dit :

            C’est claire, justement moi je le trouve tres intelligent dans ces gestions de courses pour le « peu » d’experience, il sais accelerer quand il le faut et on fera le bilan a la fin du weekend 😉

          • gaëtan dit :

            Il ya une contradiction dans ton argumentation : il n’a que 2 ou 3 ans d’expérience mais il sait ralentir ou accélérer quand il faut. D’abord, il a non pas 2 ou 3 ans d’expérience derrière lui, mais 5 ans, ce qui n’est pas la même chose. Ogier, lui, était déjà en WRC après sa troisième année de rallye.
            Ensuite sur la gestion et c’était là mon point, prenons quelqu’un qui a moins d’expérience comme Rossel : n’a-t-il pas magnifiquement géré aux Cévennes en gagnant le championnant tout en reportant la manche alors qu’il n’en avait pas besoin ? Ca c’est de la gestion de classe…
            En l’état actuel, je ne suis même pas sûr que Lefebvre s’impose au championnat s’il finit 3ème. Il lui faut normalement finir 2ème derrière Crugnola si mes calculs sont bons.
            En tout état de cause, je suis vraiment impatient de le voir en R5, parce qu’en Espagne, en plus de se faire ramasser complet par Chardonnet, il est sorti de la route. Mais tu vas me dire là qu’il apprenait sa voiture par une sortie de route. On peut toujours trouver des excuses aux gens qu’on aime, c’est ce qu’a fait Malcolm Wilson avec son fils pendant des années avant qu’il n’ouvre les yeux. Eyes Wide Shut…

          • Loic C dit :

            Déjà je ne suis ni pour Lefebvre, ni pour Camilli, ni Rossel. Donc là tu esssayes juste de démonter Lefebvre pour placer tes deux pilotes en haut du podium.
            De deux, Ogier n’a pas bénéficier du même parcours ralye jeunes: ce n’était pas pareil pour aller plus haut.
            De trois, c’est pas avec 5 ans de rallye que tu en deviens forcément un maitre.
            De quatre, Rossel a eu une concurrence plus faible qu’à Lefebvre sur ce tour de corse, et la concurrence aux Cévènnes est sortie. ( ça n’enlève rien à ce qu’il a fait, en espèrant qu’il continue)
            Tu crois aussi que Chardonnet n’avance pas, apparemment. De mieux en mieux…
            Enfin pour terminer, Lefebvre est champion du monde junior, ce qui prouve qu’il roule vite sur de nombreux terrains, tandis que Camilli a fait deux piges : une sortie et une seconde place ( ce que de nombreux sponsors vont retenir, c’est la sortie, je ne citerai pas le nom du sponsor…) ( pour Rossel, on verra l’année prochaine s’il confirme ou pas, regarde Laskowski.

          • gaëtan dit :

            C’est marrant, tu ne reviens pas sur le fait que Lefebvre a besoin au moins d’une deuxième place ce week-end en junior pour être titré. Donc, ton interprétation n’est pas bonne : il n’assure pas ou trop (c’est selon) puisque sa position actuelle ne suffit pas.
            Crugnola n’étant pas un espoir du rallye mondial, Je ne suis pas sûr que la concurrence aux Cévennes soit plus faible si l’on rapporte le fait que c’est la première année de Rossel en rallye.
            Le problème de Lefebvre est qu’il n’est pas assez bon pour gagner rallye jeunes, contrairement à Ogier Rossel et Camilli…n’inverse donc pas le pb…
            Quant à Camilli, tu critiques ses perfs en mondial, mais tu devrais te montrer alors aussi critique avec Lefebvre (ce qui semble loin d’être le cas à te lire) car pour une première participation, être devant tout le monde y compris devant Lefebvre (qui ne possède pas la même expérience, ni les mêmes moyens financiers avec Red Bull) avant une sortie qui n’est due qu’au pierres mise sur la route en pleine trajectoire suite à la sortie de Chardonnet est juste une perf exceptionnelle. Quant à l’Alsace, terminer 2ème après une série de meilleurs temps, c’est très bien au vu de tous les problèmes mécaniques qu’il a rencontrés (de plus une consigne rallye jeunes est tombée le dimanche matin, il lui fallait finir si tu es bien informé). Je ne parle pas de ses performances en coupe Peugeot, ni de ses perfs à l’Antibes et ici en Corse. Oh comme c’est marrant, tu es muet là-dessus.Quant à ses sponsors, ne t’inquiéte pour eux, ils vont très bien et sont très contents de ses performances…
            Et je n’ai aucun intérêt personnel dans l’histoire contrairement à ce tu insinues.

    • Kaizer Sauzée dit :

      Ben Lefebvre est un gars du nord, c’est un peu normal qu’il ne soit pas très à l’aise sur les routes corses, non ? Les rares corses qui sont allés courir dans le nord ont eu le même problème, et il n’y a rien de surprenant à çà. Quand je vois Latvala qui commence seulement à gagner sur asphalte, après tant d’années au top niveau, je me dis que Lefebvre a de la marge.
      Entre la grosse attaque qui casse tout et la gestion trop frileuse, le juste milieu n’est pas facile à trouver. En plus sur un terrain qu’il connait peu et qu’il n’apprécie pas particulièrement, il doit vraiment être sur des oeufs.

      • gaëtan dit :

        Kaizer Sauzée, je suis d’accord, à part que Latvala est un terrien au départ et pas un tarmac expert comme Lefebvre (vois sont expérience importante en karting avant de commencer en rallye, ainsi que les nombreux rrallyes asphalte auxquels il a participé). Lefebvre n’a pas la même agilité sur terre que Latvala à ses débuts et c’est bien normal, difficile donc de comparer. Et puis, Delecour qui vient aussi du Nord et qui excellait sur les routes du Sud, luttait pour la première place dans sa catégorie lors de sa première participation au Tour de Corse…Ce que j’ai dit, c’est juste que Camilli et Rossel (à voir sur la terre pour Rossel) semblent avoir moins de faiblesse et paraissent avoir plus de potentiel avec moins d’expérience.
        Tout ça pour dire aussi que le niveau mondial est très très exigeant…il faut aussi rester les pieds sur terre !

  2. guillaume dit :

    même temps que ce matin pour bouffier