Loeb à la faute (Etape 8 – Dakar)



Après une étape de repos bénéfique, voire même salvatrice pour tous les concurrents, le Dakar reprend sa route sur laquelle se profile les premières sections de franchissement.

Loeb

L’étape du jour : Salta – Belen

767 kilomètres dont 394 chronométrés sont au programme de cette étape qui verra la caravane du Dakar, reprendre sa route vers l’arrivée à Rosario samedi prochain. Après une première semaine placée essentiellement sous le signe de la performance, le Dakar 2016 va enfin servir aux concurrents un premier aperçu des réjouissances qui les séparent encore de l’arrivée. Les premières dunes arrivent enfin !

Vainqueur de la dernière étape, l’espagnol Carlos Sainz s’élancera en première position à partir de 13h37 (heure française) suivi de Sébastien Loeb et Nasser Al-Attiyah.

Résumé de l’étape précédente

À 53 ans, Carlos Sainz est inoxydable et signe là, sa 28ème victoire de spéciale sur le Dakar. Bien aidé certes par les problèmes de turbo rencontrés par Sébastien Loeb, l’espagnol en profite réduire les écarts au général.

Malgré ses problèmes, l’alsacien signe le deuxième temps et reprend, pour plus de 2 minutes, les commandes de l’épreuve face à Stéphane Peterhansel.

=> Retrouvez les classements mis à jour après la dernière étape disputée.

Faits Marquants

Prévu à 12h57, le départ est finalement repoussé à 13h37 pour Carlos Sainz !

À 14h05, Carlos Sainz ouvre la route. Suivent dans l’ordre, Loeb, Al-Attiyah, Peterhansel, Hirvonen, Despres, De Villiers et Al-Rajhi.

Au premier point de passage, Nasser Al-Attiyah est le plus rapide ! La Mini devance respectivement les 2008 DKR de Loeb et Sainz, de 6 et 26 secondes.

Grosse inquiétude par contre pour Stéphane Peterhansel qui pointe déjà à 3min32s de la tête après moins d’une demi-heure de course !

De Villiers, Despres et Hirvonen sont quant à eux déjà à plus d’une minute. 40 secondes perdues pour Yazeed Al-Rajhi, le saoudien est dans le rythme aujourd’hui !

Après une heure de course, Nasser Al-Attiyah mène le train en ce début de journée. 1min04s de retard pour Loeb, Sainz est à 1min52s.

L’hémorragie continue pour Peterhansel qui accuse un retard supérieur à 6 minutes. À ce rythme, le français va être éjecté du podium ce soir !

Au terme de cette première partie de spéciale, le qatari est toujours le plus rapide ! Leader du général, Sébastien Loeb est à 1min19s de la Mini de tête.

Depuis une demi-heure, Peterhansel maintient l’écart à plus de 6min.

Les Mini semblent « enfin » dans le coup aujourd’hui. Mikko Hirvonen est provisoirement troisième à 2min17s, Nani Roma cinquième à 2min48s.

À quelques dizaines de minutes du départ de la seconde partie de spéciale, le Dakar va enfin rentrer dans le vif du sujet avec les premières dunes de sable où la navigation sera primordiale !

À 18h10, c’est parti dans cette seconde partie de spéciale ! Nasser Al-Attiyah mène les débats devant Sébastien Loeb pour 1min18s.

Les choses sérieuses vont enfin commencer avec les dunes et les véritables portions de navigation !

Au premier point de passage, Sébastien Loeb est ensablé ! Le leader du général est à 6 minutes de Nasser Al-Attiyah toujours aux avant-postes.

Carlos Sainz est à 1min29s du qatari. Avec une avance de 4min05s sur Peterhansel et de 4min46s sur Loeb, l’espagnol est en train de signer la bonne opération du jour !

Quelque soit le dénouement de cette étape, le classement va sensiblement changé ce soir. Le Dakar entre dans une nouvelle phase !

Au deuxième point de passage, Nasser Al-Attiyah continue sur sa lancée ! La Mini devance de 1min26s la 2008 DKR de Sainz.

Stéphane Peterhansel fait parler son expérience en reprenant près de deux minutes au qatari. « Monsieur Dakar » est à 3min49s. L’addition continue d’augmenter pour Sébastien Loeb, et le tarif commence à être salé ! L’alsacien est à plus de 8 minutes !

Mikko Hirvonen s’en sort mieux pour sa découverte de l’épreuve. Le finlandais est à 5 minutes.

Au troisième point de passage, Carlos Sainz n’a pas dit son dernier mot dans cette spéciale ! L’espagnol ne compte plus que 15 secondes de retard sur Al-Attiyah.

Peterhansel est sur un gros rythme derrière. Son retard n’est plus que de 2 minutes. Sébastien Loeb ne rectifie pas le tir à 8 minutes de la tête.

Au dernier point de passage de la journée, Carlos Sainz reprend provisoirement les commandes de l’étape. Al-Attiyah est désormais pointé à 47 secondes de l’espagnol.

Les écarts se maintiennent pour les pilotes Peugeot. Peterhansel est à plus de 2 minutes, Loeb à 8.

À l’arrivée, Carlos Sainz signe la première marque de référence en 6h32min35s ! Impressionnant, Nasser Al-Attiyah s’arrache dans le sprint final pour signer le scratch pour 12 secondes.

Stéphane Peterhansel échoue à 31 secondes du qatari ! Selon les dernières informations, Sébastien Loeb est parti à la faute à une vingtaine de kilomètres de l’arrivée et tente de rallier le point stop.

Stéphane Peterhansel reprend la tête du général pour 2min09s face à Carlos Sainz.

La note va être salée pour Sébastien Loeb. L’alsacien et son fidèle copilote Daniel Elena ont réparé leur 2008 DKR mais terminent cette étape avec plus d’une heure de retard.

=> Retrouvez le classement général mis à jour après l’étape disputée ce lundi.

Classement provisoire de l’étape

Pos.NomMarqueTempsécart
1AL-ATTIYAH (QAT)
BAUMEL (FRA)
MINI04:12:23
2SAINZ (ESP)
CRUZ (ESP)
PEUGEOT04:12:3500:00:12
3PETERHANSEL (FRA)
COTTRET (FRA)
PEUGEOT04:12:5400:00:31
4DESPRES (FRA)
CASTERA (FRA)
PEUGEOT04:17:0300:04:40
5HIRVONEN (FIN)
PERIN (FRA)
MINI04:19:0500:06:42
6ROMA (ESP)
HARO BRAVO (ESP)
MINI04:22:3400:10:11
7TERRANOVA (ARG)
GRAUE (ARG)
MINI04:24:0000:11:37
8POULTER (ZAF)
HOWIE (ZAF)
TOYOTA04:24:2900:12:06
9ALRAJHI (SAU)
GOTTSCHALK (DEU)
TOYOTA04:26:4400:14:21
10VAN LOON (NLD)
ROSEGAAR (NLD)
MINI04:27:3900:15:16
11VASILYEV (RUS)
ZHILTSOV (RUS)
TOYOTA04:30:1800:17:55
12SPATARO (ARG)
LOZADA (ARG)
RENAULT04:30:2200:17:59
13PRZYGONSKI (POL)
RUDNITSKI (BLR)
MINI04:31:1100:18:48
14HUNT (GBR)
SCHULZ (DEU)
MINI04:31:5000:19:27
15DE VILLIERS (ZAF)
VON ZITZEWITZ (DEU)
TOYOTA04:36:2400:24:01
16PROKOP (CZE)
TOMANEK (CZE)
TOYOTA04:37:0900:24:46
17CHABOT (FRA)
PILLOT (FRA)
TOYOTA04:41:2800:29:05
18GARAFULIC (CHL)
PALMEIRO (PRT)
MINI04:41:3100:29:08
19MATTHEWS (ZAF)
BURKE (ZAF)
CENTURY04:42:1000:29:47
20ZAPLETAL (CZE)
MARTON (POL)
HUMMER04:46:5300:34:30
21PELICHET (FRA)
DECRE (CHE)
TOYOTA04:47:0300:34:40
22DABROWSKI (POL)
CZACHOR (POL)
TOYOTA04:47:1300:34:50
23LAVIEILLE (FRA)
POLATO (FRA)
RENAULT04:48:1300:35:50
24DUMAS (FRA)
BORSOTTO (FRA)
PEUGEOT04:54:3200:42:09
25CORBETT (ZAF)
MOHR (ZAF)
CENTURY04:54:3700:42:14
26LOPEZ (ARG)
LAFUENTE (URY)
MINI04:55:4400:43:21
27MAS VALDES (CHL)
LATRACH VINAGRE (CHL)
FORD04:57:0400:44:41
28CHEREDNIKOV (KAZ)
TSYRO (UKR)
FORD05:01:2300:49:00
29BULACIA (BOL)
GARCIA (ARG)
TOYOTA05:01:4000:49:17
30PONS (ESP)
TORLASCHI (ARG)
FORD05:05:2100:52:58
31COFFARO (VEN)
MENESES (VEN)
TOYOTA05:11:4900:59:26
32BERNARD (FRA)
VIGNEAU (FRA)
BUGGY05:17:1001:04:47
33LOEB (FRA)
ELENA (MCO)
PEUGEOT05:20:3201:08:09
34VANAGAS (LTU)
ROZWADOWSKI (POL)
TOYOTA05:22:0901:09:46
35FRANCIOSI (BRA)
GUGELMIN (BRA)
MITSUBISHI05:28:2901:16:06
36JUKNEVICIUS (LTU)
SLAPSYS (LTU)
TOYOTA05:41:4001:29:17
37GIBON (FRA)
GARCIN (FRA)
TOYOTA05:42:5301:30:30
38SILVA (ARG)
GLAVIC (HRV)
MERCEDES05:45:1101:32:48
39THEURIOT (FRA)
PROT (FRA)
NISSAN05:57:4901:45:26
40WILLEMS (NLD)
VAN PELT (NLD)
TOYOTA06:03:3001:51:07
41SCHRODER (DEU)
SCHRODER (DEU)
NISSAN06:12:1801:59:55
42MALYSZ (POL)
PANSERI (FRA)
MINI06:13:1102:00:48
43PETER (CZE)
MOSCATT (AUS)
TOYOTA06:13:3202:01:09
44OUREDNICEK (CZE)
VACULIK (CZE)
HUMMER06:15:4102:03:18
45MERCEIJ (NLD)
ERREN (NLD)
TOYOTA06:18:1302:05:50
46MORENO PIAZZOLI (CHL)
ARAYA DIAZ (CHL)
FOTON06:20:0902:07:46
47SIREYJOL (FRA)
BEGUIN (BEL)
TOYOTA06:22:4602:10:23
48FOJ (ESP)
SANTAMARIA (ARG)
TOYOTA06:27:5402:15:31
49ALCARAZ (FRA)
PACQUELET (FRA)
TOYOTA06:31:3802:19:15
50VALLEJO (CHL)
BARONIO (PER)
VOLKSWAGEN06:31:4302:19:20
51MALDONADO (ARG)
SCHOLZ VERGNOLLE (ARG)
MERCEDES06:34:0202:21:39
52SEAIDAN (SAU)
DELAUNAY (FRA)
TOYOTA06:44:0302:31:40
53CINOTTO (ITA)
DOMINELLA (ITA)
POLARIS06:50:0202:37:39
54REITZ (ZAF)
GREYLING (ZAF)
NISSAN06:52:1402:39:51
55MIURA (JPN)
LICHTLEUCHTER (FRA)
TOYOTA07:05:1402:52:51
56GRACIA (ESP)
VALLEJO (ESP)
MITSUBISHI07:11:2102:58:58
57AMOS (ITA)
TORNABELL CORDOBA (ESP)
POLARIS07:11:4102:59:18
58RANDYSEK (CZE)
PLNY (CZE)
ARCTIC CAT07:16:0603:03:43
59TORRES (BRA)
ROLDAN (BRA)
POLARIS07:24:3803:12:15
60GORDON (USA)
WALCH (USA)
GORDINI08:22:2604:10:03
61RODI (ITA)
THOMPSON (GBR)
RALLYRAID UK08:34:0904:21:46
62SALAZAR VELASQUEZ (COL)
SALAZAR SIERRA (COL)
TOYOTA08:38:0104:25:38
63CHICHARRO (CHL)
LEGARRETA (CHL)
FOTON08:40:5404:28:31
64FERRAZ (VEN)
VILLAR (VEN)
TOYOTA08:44:5404:32:31
65GUTIERREZ FLEIG (BOL)
RUBI MONTSERRAT (ESP)
TOYOTA08:54:4904:42:26
66CREED (USA)
STREET (USA)
GORDINI09:51:4005:39:17

Par Arno G.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Kmarco dit :

    SEBASTIEN DUVAL !!

    François en a torché moins mais il s’est fait tué sans arrêt!!

  2. makkarinen dit :

    ….. et Kaizer le Boche qui ne peu s’empêcher de vomir son fiel sur les aficionados de LOEB !!!

  3. max74 dit :

    Bravo à vous seb et Daniel je suis déçu pour vous mais c est les aléa du sport mécanique. Allez continué à vous faires plaisir.et faites nous rêvé encore

  4. Kaizer Sauzée dit :

    Dommage pour la course, mais heureusement ils vont bien. C’est là le principal.
    Il devait attaquer pour rattraper le temps perdu dans la 1ère partie du jour.
    Il a prouvé son talent et il gagnera le dakar un jour, mais çà ne sera pas cette fois.

    Cela aura un avantage, plus égoïste celui-là : çà va nous épargner des flots de commentaires de ses afficionados le portant aux nues s’il avait gagné.

  5. Boris STi dit :

    C’est bien dommage pour le sport, on aurai eu une bagarre à trois.

  6. Anthony dit :

    Denis , a vs ecouter vs avez du faire le dakar non ?

    • Denis dit :

      Non, et j’aurais aimé !
      Cependant, je le suis chaque année depuis la 1ére édition, en 1979.
      Depuis, cela a bien changé et certains aspects me déçoivent…

  7. bipbip dit :

    Tonneaux de @SebastienLoeb @DanosElena au km510. Equipage ok

  8. allan dit :

    Enfin du sable en masse. Je commençais à proposer de renommer le Dakar rallye terre Amérique du Sud

  9. Denis dit :

    Enfin !
    Enfin, le « vrai » rallye-raid a commencé et, il était temps !
    Finie la première semaine « simpliste » avec un tracé typé WRC où il suffisait simplement d’appuyer fort sur la pédale de droite.
    Là, avec les dunes et la navigation, cela ressemble plus à du vrai rallye-raid.
    D’ailleurs bien d’anciens protagonistes, et pas des moindres, ne reviennent plus sur le DAKAR qui n’en a que le nom.
    L’épreuve s’éloigne chaque année un peu plus de l’esprit originel. L’Afrique, la typologie des tracés, les concurrents, les autos, n’ont plus la même saveur désormais.
    Les adeptes de rallyes pur vont aimer puisque cela attire les anciens du WRC mais, c’est au détriment des puristes spécialistes des rallyes-raids… Une page se tourne.
    Je ne râle pas, je m’exprime.

    Sportivement, cette semaine, les puristes tels PETERHANSEL, SAINZ, AL-ATTIYAH, DE VILLIERS, ROMA, DESPRES, TERRANOVA, SIREYJOL devraient pouvoir s’exprimer.
    Auront-ils le temps de se refaire ?
    Là est la question !

    • Kivala dit :

      Ta position est tout-à-fait compréhensible, le Dakar moderne est de plus en plus différent du Dakar des premières éditions. Mais de tous temps, même et surtout en Afrique, il a fait la part belle aux pilotes venant d’autres disciplines, du rallye classique (WRC ou championnats nationaux) et même du circuit (Tourisme, Endurance, Monoplaces F1 incluse). Au Dakar ou au Rallye-Raid en général , on devient « puriste » avec le temps, mais il faut bien démarrer un jour…

      Quelques exemples de transfuges célèbres pris exclusivement parmi les vainqueurs du Dakar en Afrique :
      – René METGE, venu du circuit, vainqueur à 3 reprises (1981, 1984, 1986)
      – Jacky ICKX, venu de l’Endurance (6 victoires aux 24H du Mans) et de la F1 (8 victoires en GP), vainqueur en 1983
      – Jean-Louis SCHLESSER, venu du circuit et notamment de l’Endurance : vainqueur en 1999 et 2000
      – Ari VATANEN, venu du WRC : vainqueur dès sa 1ère participation en 1987 puis 3 autres fois d’affilée en 1989, 1990, 1991
      – Juha KANKKUNEN, venu du WRC, vainqueur en 1988
      – Bruno SABY, venu du rallye (WRC inclus), vainqueur en 1993
      – Pierre LARTIGUE, venu du rallye (asphalte sur Simca Rallye 2, puis terre sur divers modèles PEUGEOT) : vainqueur en 1994, 1995, 1996.
      – Luc ALPHAND, venu… du ski (descente) : vainqueur en 2006.

      Bref, on ne naît pas « puriste » du rallye-raid, on le devient avec le temps, comme SAINZ. Et LOEB, HIRVONEN ou PROKOP deviendront sans doute des « puristes » au fil des ans : laissons leur le temps, et c’est tout bénéfice pour le rallye-raid qu’ils soient là.

      Et on peut être « puriste » du rallye-raid et rallyman classique en même temps. Exemple Nasser AL ATIYAH. Ou encore Giniel De VILLIERS, 1er vainqueur en Amérique du Sud, qui est un ancien du circuit (plusieurs titres nationaux en Afrique du Sud), mais surtout un pilote de rallye tout le reste de l’année : il dispute le Championnat d’Afrique du Sud depuis de nombreuses années, notamment pour Toyota à partir de 2012 (sur une Auris S2000, puis sur une Yaris S2000 en 2013, 2014 et 2015).

  10. Thomas dit :

    Crevaison et poussière de Hirvonen voilà la raison du retard de Peterhansel à « mi-étape » ce n’est pas mécanique ;0))

    Grosse bagarre effectivement à venir dans les dunes entre Al-Attiyah, Loeb, Hirvonen et Sainz…vivement la suite