Kris Meeke dans le flou



Pour cette dernière manche de la saison, Kris Meeke n'avait encore pas le droit à l'erreur et se devait de ramener de gros points pour le championnat constructeurs. 

Rapidement deuxième après la sortie précoce de Jari-Matti Latvala, le pilote irlandais n’a jamais quitté cette position, dominant à la régulière le récent vainqueur du rallye d’Espagne, Andreas Mikkelsen.

Retour en conférence de presse sur son week-end mais également son avenir plus qu’incertain.

Félicitations Kris. C’était un bon week-end pour vous ?

C’était un bon week-end oui. Les objectifs étaient fixés par Citroën, à savoir terminer à la deuxième place du championnat constructeurs. Nous savions que nous devions faire du bon boulot pour ça.

Mads est très fort sur ce rallye et nous savions qu’il le serait encore cette année mais quand il fait son erreur, ça a mis plus de pression sur nous. J’ai vraiment adoré ce rallye, je n’ai pas vraiment senti de pression. Tel qu’il est, ceci est mon dernier rallye avant d’en savoir plus sur mon avenir. Toute ma carrière a été comme ça : dernier rallye, dernier rallye…et vous avez tendance à oublier cela.

J’adore ces spéciales où je me sens vraiment bien. La voiture a été parfaite dans le shakedown et ça a continué pendant le rallye.

Vous étiez très proches de Seb le premier jour.

Je me concentrais sur mon propre rallye et mon feeling. J’ai fait un bon chrono dans Hafren mais dans ces conditions, Hafren n’était pas très humide et nous avons eu des conditions très glissantes. Là-bas, c’est presque plus glissant sur le sec. Sur un terrain comme ça, si vous vous sentez en confiance, vous pouvez peut-être gagner quelques secondes dans une spéciale.

Je ne pense pas que nous étions vraiment une menace sérieuse pour Seb, il avait encore beaucoup de marge. Mais c’est agréable pour moi de terminer deuxième. J’ai apprécié cette épreuve et je suis satisfait d’avoir rempli tous les objectifs donnés par Citroën et de terminer pour la première fois à la seconde place.

Sébastien Ogier réagit : Il est un peu trop modeste, il a fait une très bonne performance et personne ne peut dire que j’en avais encore sous le pied, je roulais vraiment vite. Mais il a été rapide tout le week-end.

En parlant à Yves Matton, vous devriez connaître votre avenir bientôt ?

Je suis content qu’il vous parle…au moins il parle à quelqu’un !

Ca devrait être une décision assez rapide non ?

Je ne connais pas les délais pour les inscriptions et les choses comme ça. Cependant, comme je disais avant, j’ai du boulot dans mon jardin donc il est peut-être temps de m’y mettre. Pour moi, ce fut ma meilleure performance en WRC à ce jour. Oui en Argentine, c’était bien mais nous avons gagné quand Volkswagen avait beaucoup de problèmes. Ici, nous avons été deuxième du début à la fin et nous avons fait quelques très bons chronos. J’étais très nerveux en Argentine et je n’étais pas tout le temps en confiance. Mais ici, je me sentais calme et détendu, j’ai besoin de plus de week-ends comme ça mais j’ai d’abord besoin de régler mon avenir. 

 

Dernière question à Kris posée par Marco Giordo du magazine italien Autosprint.

Kris, quand allez-vous connaître votre avenir ?

Honnêtement, je n’en ai aucune idée. C’est étrange de dire que vous n’avez pas parlez à votre patron à ce stade de l’année mais c’est la situation.

J’espère que ce sera bientôt plus clair, mais pour l’instant je ne sais rien. Peut-être que je vais rouler avec des motos d’enduro avec Jost…

 

Question à Paul Nagle, son copilote.

Pensez-vous que vous en avez fait assez pour l’année prochaine ?

Voilà une question piège. Je pense que nous devrions être dans une voiture au Monte-Carlo. Nous avons fait de bonnes choses toute la saison et notamment une très bonne deuxième partie. Nous avons montré que nous étions les seuls à pouvoir nous battre avec les Volkswagen.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. RP14 dit :

    A mon avis Matton n’a pour l’instant rien promis à personne pour 2016. La première chose qu’il attend de connaître c’est la décision de la direction de Citroën qui doit choisir quel programme entre le WRC et le WTCC sera maintenu pour 2017 et les années qui suivront. Après c’est vrai que vu la pointe de vitesse que Kris Meeke a montré sur les 2 dernières saisons, même s’il a fait aussi quelques sorties de route, de tous les pilotes Citroën c’est celui qui peut vraiment intéresser les autres teams, alors Matton aurait quand même dû garder un minimum de relationnel avec lui et au moins lui parler des possibilités qu’il y avait pour l’avenir avec le team. Comme on dit jamais 2 sans 3: Citroën n’a pas gardé Ogier (pour le coup Matton n’y était pour rien, le choix avait été fait par la direction du temps où Quesnel était encore responsable du team) puis l’année d’après n’a pas conservé Neuville (là Matton ne voulait lui proposer qu’un programme partiel de 7 ou manches pour 2013) et s’ils ne conservent pas Meeke pour 2016 ils vont encore le prendre en plein dans les gencives à très court-terme.

  2. Boris STi dit :

    Il y a des super pilote en championnat d’Europe (ERC) voir meme peut etre il y a un espoir Français en championnat de France (Bonato) ou alors d’autre Français à mon avis pour Citroën.Mais pour moi Meeke, mérite de rester chez Citroën,mais il faut qu’il reste dans cette phase de deuxième partie de saison.

    • sebenfer dit :

      C’est clair ! Il faut tester des jeunes ? Pourquoi n’avoir jamais donné sa chance à Chardonnet ?

    • iceman dit :

      1) des super pilotes en ERC ?
      Je n’en vois que 2 capables d’  » éclater » en WRC : le Finlandais Esapekka Lappi et le Suédois Emil Bergkvist
      2) des Français en France ?
      Yoan Bonato (malgré un talent évident, sans conteste) n’a pas les « épaules » pour briller en WRC et il a déjà 32 ans (un peu tard pour débuter en WRC)

  3. iceman dit :

    Si Matton ne sait pas avoir Neuville en 2016, il doit garder son trio actuel de pilotes :
    Meeke (5e et 1 vict. ) : pour toutes les manches
    Ostberg (4e) : nominé pour les manches « terre »
    et Lefèbvre : nominé sur les manches « asphalte »

    • Mickael dit :

      tout a fait d’accord !!!

    • diabolo dit :

      c’est ce qu’il va se passer car a l’heure qu’il est Citroen n’a pas d’autre solutions possible pour 2016. Ce qui leur laisse la possibilité de regarder le marché pour 2017 tout en développant la C3 WRC avec la contribution d’un Loeb qui ne s’eclate pas du tout en WTCC car il sait qu’il ne pourra pas etre champion du monde.
      Pour la relève si Lefebvre ne hausse pas son niveau il y aura l’option Gilbert, voire Rossel à moyen terme.

  4. iceman dit :

    comme toujours, certains savent mieux que les professionnels du monde du WRC ce qu’il faut faire, et les solutions à apporter. De vrais génies, en somme.
    Y. Matton fait les choses en fonction du budget que Citroën/DS alloue au WRC, et il n’est ni meilleur, ni + mauvais que ses homologues en WRC (M. Wilson, M. Nandan et S. Smeet).

  5. sebenfer dit :

    Si Citroen veut réussir en WRC, il faut surtout penser à virer Matton. Après côté pilotes, le fils à papa Ostberg n’a en aucun cas la stature d’un pilote officiel. Meeke, je ne pense pas non plus qu’il puisse faire une saison sans plier 2-3 caisses mais il a peu de départs en WRC, ça mérite peut-être une saison de plus… avec un jeune pilote à ses côtés. Car il faut être clair, celui qui réussira à déboulonner Ogier – si on excepte peut-être Paddon – il n’est pas pilote officiel aujourd’hui.

    • Kivala dit :

      Meeke n’a rien fait de pire que Vatanen ou McRae en leur temps, il a peut-être même plié moins de caisses qu’eux. Or Vatanen et McRae ont tous deux été champions du monde, et je ne crois pas qu’ils aient été à leurs débuts dans des équipes où la gestion humaine et technique était aussi foireuse que chez Citroën ces 3 dernières années. La principale différence entre eux c’est qu’à l’époque on ne reprochait ni à Vatanen ni à McRae de casser des oeufs pour faire des omelettes. L’ambiance « Cauchemar en Cuisines », c’est une tare récente. C’est quand-même un comble que ce soit Ogier qui doive venir à son secours !!! Je pense donc que Meeke a au moins autant de potentiel que Vatanen et McRae, voire plus si jamais il se trouve dans un team où l’ambiance est plus sereine. Mais aura-t-il l’occasion de le prouver, that is the question…?!

      • sebenfer dit :

        Le problème c’est que le rallye à l’époque de Mac Rae et encore bien plus à celle de Vatanen n’avait rien à voir avec le format actuel. A l’époque, on pouvait être Champion du Monde avec des abandons et des départs non pris dans la saison. Aujourd’hui, avec la fiabilité des autos et des pilotes (bien aidés par des formats raccourcis) c’est totalement impossible.

  6. roumic67 dit :

    Si Citroën veut gagner des rallyes ils doivent licencier monsieur Matton, chose qu’il font très bien dans leurs usines.
    Bravos Kris.

  7. pierre dit :

    j espere que matton va reagir et enfin nommer chris meeke pour 2016 et 2017 !!! je l espere pour citroen !!! de plus ce serait bien qu il soit dans l equipe pour le developpement de la c3 wrc 2017 !!! si citroen est la en 2017 …

  8. Kaizer Sauzée dit :

    Je cite :

    « En parlant à Yves Matton, vous devriez connaître votre avenir bientôt ?

    Je suis content qu’il vous parle…au moins il parle à quelqu’un ! »

    L’ambiance doit être sympa dans le team…
    Une nouvelle preuve des problèmes de management ?
    L’auto n’est plus très loin des polos, mais les pilotes ne semblent pas être dans un état d’esprit de conquête.
    Même Lefebvre n’est plus lui-même. Il suffit de regarder ses passages au Condroz et ceux au RAC pour s’en rendre compte.

  9. natlin dit :

    meeke fait partie de la race des attaquants, deja en erc, il sortait beaucoup mais il etait devant quand il sortait pas, comme en wrc d’ailleurs, etre derriere ogier a la reguliere montre bien que la polo n’est pas inaccessible, enfin les autres, je le vois bien chez ford, avec un budget bien sur, il remplacerai un autre anglais qui a rien fait cette annee,