S.Ogier : « Une année 2016 difficile »



En remportant un quatrième titre de champion du monde des rallyes, Sébastien Ogier rejoint les deux finlandais les plus titrés de cette discipline : Juha Kankkunen (1986, 1987, 1991 et 1993) mais également Tommi Mäkinen (1996 à 1999).

Sebastien-ogier-annee-difficile-2016

En conférence de presse, le pilote français n’a pu échapper à cette comparaison.

« Bien sûr, cela signifie énormément pour moi de rejoindre ces deux pilotes. Je suis très fier et très content. Après l’arrivée, j’ai vu un tweet de Carlos Sainz. Il est un des gars qui m’a permis de rejoindre cette équipe il y a cinq années. Il a écrit : « Je t’avais dit il y a cinq ans que ça serait un bon changement. »  Il a eu raison, c’était définitivement le bon choix. Nous avons réussi à remporter quatre titres ensemble, c’est difficile de trouver les mots pour décrire cette émotion.

Nous avons dû nous battre pour réussir cette année, c’était l’un des plus difficiles, mais c’est compliqué de dire si c’était le plus difficile. Je ne pouvais pas être plus heureux en remportant en plus la victoire ici. »

Malgré une saison difficile sur terre avec aucun succès jusque là, le pilote VW vient de remporter sa cinquième victoire de l’année, la troisième de suite sur asphalte mais assurément la plus difficile.

« C’était compliqué car Dani était très fort, comme toujours ici. Il a fait un superbe week-end et a très bien démarré sur la terre. Dix secondes, c’était compliqué à reprendre et j’avais aussi un peu de pression, pas moi personnellement car quand Andreas est sorti j’étais plus ou moins champion, mais j’avais plus de pression pour le championnat constructeurs.

Le feeling dans la voiture était bon, nous n’avons eu aucune chaleur ce week-end et quand les chronos sont bons comme ça sans prendre trop de risques, il n’y aucune raison de ralentir. Nous avons maintenu notre attaque pour revenir petit à petit sur Dani. Je suis très content de l’emporter, nous avons fait le grand chelem sur l’asphalte cette saison. Mais je ne suis pas très satisfait de notre saison sur terre car nous n’avons gagné aucun rallye sur cette surface encore. C’est un peu surprenant, spécialement car c’est ma surface favorite. On verra au Pays de Galles, en Australie c’est impossible. »

Enfin, Sébastien Ogier n’a plus échapper à la traditionnelle question posée à un nouveau champion du monde : « Où placer ce titre parmi les autres ? »

« J’attendais cette question, je ne vais pas les classer les uns par rapport aux autres. Ils signifient tous beaucoup et sont aussi important à mes yeux. Chacun englobe différents paramètres, ils m’ont tous rendu heureux et fiers. Le premier restera toujours spécial mais cette année 2016 était difficile, spécialement cet été quand nous avons enchaîné notre série sans victoire. C’était frustrant, mais c’est un titre bien mérité je pense et nous allons bien célébrer ça ce soir. »




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. RP14 dit :

    Ogier a 100% raison de parler de l’ordre de départ dans cette période où l’on parle de ses succès, c’est le seul moyen dont il dispose pour mettre un peu la pression à la FIA à ce sujet… Dans une semaine ce sera retombé et l’occasion sera passée. Enfin bon si ça ne change pas, on verra Matton pleurer lors du prochain Monte-Carlo, parce que Meeke sera 9ème dans l’ordre de départ pendant les 2 premières étapes et pour sa 1ère sortie la C3 ne pourra pas jouer la victoire contre Ogier à armes égales, un peu comme Loeb en 2015 pour lequel Matton avait réclamé un traitement exceptionnel à l’époque! Mais bizarrement Matton ne s’est pas plaint cette année après le Portugal et la Finlande!!!

    • Sylvain dit :

      Effectivement : « ils ont été impressionnants avec ces nouvelles règles » (T. Neuville).

      Cela donne aussi une idée de comment les pilotes trouvent ‘justes’ ou pas ces règles!

      Elles sont absurdes, fondamentalement absurdes.

      Personnellement je me moque un peu de qui sera champion ou pas quand je suis un rallye : ce qui m’intéresse c’est savoir qui fait des temps et pourquoi…

      Car il ne faut pas se leurrer, quel que soit le règlement, la probabilité que le meilleur pilote gagne le championnat reste très importante, sauf que certains rallye deviennent complètement faussés pour maintenir un suspens complètement illusoire sur l’issue du championnat!

      QUI croyait sincèrement qu’Ogier ne serait pas titré cette année?!?

      L’unique règle qui pourrait ré-ouvrir le championnat c’est d’interdire à Ogier d’y participer (regardez les écarts sans Ogier…)!

      Donc pour moi ou on fait ça, ou on arrête de fausser la plupart des rallye

      • RP14 dit :

        Tu as tout dit… Ou alors on refait comme il y a 30 ans, recos illimitées avec des mulets, et sans mouchard pour contrôler les excès de vitesse… Comme ça plus de problème de balayage, tous les pilotes seront bien entraînés et connaîtrons les ES par coeur… Par contre ils devront faire 2 semaines de recos pour chaque manche!!! Bon de toute façon je rêve, aujourd’hui il faut prendre zéro risque, et faire des recos illimitées sur route ouverte… Non, personne ne se mouillera là dedans… C’est beaucoup plus simple de piper les dés, en plus il n’y en a qu’un qui râle celui qui est visé, et comme c’est à peu près le seul qui n’est pas content c’est lui qui a tort!

        • Sylvain dit :

          On sait TOUS qu’il n’a pas tort…

          Ce qui est « drôle » c’est qu’on fait semblant de trouver pas intéressant un championnat déjà joué à l’avance uniquement si c’est Ogier qui va le gagner… 9 ans de Loeb c’était pas folichon non plus.

          Mais les zenfants c’est ça un sport mécanique : le moyen (voiture, moto, etc.) compte beaucoup et qui y met les moyens, rarement il donne le joujou à un manche, donc c’est souvent le plus fort avec le meilleur moyen mécanique… c’est pas un truc ‘ouvert’, y’a pas de suspens!

          A la limite si, il pouvait y en avoir quand Fiat décidait de courir avec les 131 Abarth et un privé pouvait se préparer une Stratos (t’avais une génération d’avance ahaha)

          • RP14 dit :

            Les autos sont de plus en plus fiables, et avec des rallyes comptant à peine plus de 300 km de spéciales, il y a aussi de moins en moins d’aléas mécaniques dans une saison… Les choix de pneus sont trop limités, et en plus comme on ne peux plus les remplacer entre chaque ES, la plupart des pilotes font les mêmes choix et les mêmes compromis, par exemple au Monte-Carlo, et on assiste de plus en plus rarement à des surprises liées au choix de pneus… Finalement, ils ont tout formaté, tout limité… Et comme la plupart des pilotes sont assez polyvalents, la hiérarchie ne bouge pas trop entre les rallyes terre et asphalte, à part Sordo qui est bien meilleur sur asphalte et Ostberg qui bien meilleur sur neige ou sur terre (en principe car cette année on ne peut pas dire qu’il soit parvenu à briller sur les rallyes terre). Au final il y a rarement de la bagarre, et quand il y en a un peu comme le week-end dernier en Catalogne, on sait très bien comment ça va se terminer… Enfin quand il n’y a pas un rail qui vient heurter la Polo en fin de PS!

        • riri73 dit :

          Du coup, on attend tous avec impatience les décisions de la FIA WRC vis à vis du réglement 2017 (début novembre au plus tard ?). Et il faudra bien que les pilotes fassent avec..

  2. Thy dit :

    Ce titre doit avoir une saveur particulière . Ils ont répondus de la meilleure des façons à un règlement les obligeant à balayer les 3/4 du temps . Chapeau les gars !

  3. riri73 dit :

    La saison mentalement le plus difficile à vivre sans aucun doute (beaucoup de frustration accumulée pendant les 6 rallyes terre, des risques énormes pris au Suède pour décrocher la victoire). Comme Loeb à l’époque, Seb Ogier est l’homme à battre et tous les autres pilotes font tout pour prendre sa place (ce qui bien normal). et ça risque bien d’arriver un jour…
    En attendant ce jour, il a encore pris un peu plus de force mentale et de confiance en 2016 et du coup ses rivaux n’ont pas beaucoup eu l’occasion de trop en prendre car ils se sont mutuellement neutralisés.

    Mais on sait tous que la roue peut tourner très vite.

  4. PEPS dit :

    oup’sss, 14 avec celui de Didier Auriol…
    13 ça ne me plaisais pas !! lol

  5. PEPS dit :

    Respect…
    rien d’autre à ajouter, si ce n’est qu’il faut arrêter de mettre sans cesse en concurrence les deux Seb.
    Ce sont deux magnifiques champions avec chacun leurs différences, mais au bout du compte, ce sont deux pilotes très talentueux, et ça fait aussi et surtout 13 titres de champions du monde FRANÇAIS…. donc, rien que pour ça, chapeau bas messieurs….et c’est pas finit, série en cours !!!
    Vivement 2017 !!

Rallye Sport

GRATUIT
Sur l'App Store
VOIR