Quand Solberg conseille Kris Meeke



Dans une interview accordée au magazine anglais "Blackmore Vale", Petter Solberg donne son point de vue sur l'avenir de Kris Meeke.

De retour en championnat du monde des rallyes en 2017, Toyota a en effet proposé un contrat de trois ans au pilote irlandais mais Citroën souhaite conserver Meeke dans ses rangs.

« Si c’était moi, j’aimerais rejoindre l’équipe qui me donne le plus de stabilité et d’engagement. Et pour moi, il s’agit de Toyota.

Pour moi, c’est une décision claire, il faut penser à long terme. Kris est très proche des meilleurs. Donc ce qu’il a besoin maintenant est d’avoir une équipe entière derrière lui pour essayer d’être champion du monde. »

Si Meeke devait signer chez Toyota, l’irlandais devrait se contenter de séance d’essais en 2016 et pour Petter Solberg, ce ne serait pas suffisant : « Il faut trouver une solution. Il doit trouver autres choses à faire pour rester fort. Des petits rallyes, quelque chose dans un championnat national ou d’autres rallyes dans le monde. Ce serait pour le préparer à 2017. Et il faut faire toutes les reconnaissances en 2016. »

Pour le pilote norvégien, récent double champion du monde de Rallycross, Toyota reste une valeur sûre : « C’est simple. Toyota arrive dans le championnat pour gagner. Tommi sera très bon, il a de bonnes idées sur ce qu’il faut faire. »

Côté Citroën, Yves Matton est encore ambigu : « Je peux vous dire que nous parlons encore à Kris mais je préfère faire mes négociations directement avec lui plutôt que dans les médias.« 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Thomas dit :

    J’aime bien la déclaration de Solberg au sujet de Toyota: « ils sont là pour gagner »…bah ouais…et en F1 et en endurance, ils étaient là pour quoi les Japonais ?? ;0))

  2. VSrallye dit :

    Quand tu entends Camilli dire « que le moteur de la Fiesta WRC est beaucoup plus performant que celui de la Toyota  » .

    Tu comprends vite que Toyota ne sera pas prêt pour 2017.

  3. michel dit :

    l’équation à plusieurs inconnues! Côté voiture Citroën et Toyota peuvent être à la hauteur pour 2017… Mais côté pilote trouver un talent du niveau d’Ogier Non je vois pas non!

  4. Mickael dit :

    De toute façon on verra bien si il sera engager au monte carlo d’ici une semaine , j’espere que oui car le podium est jouable !!

  5. Mickael dit :

    Meeke doit absolument faire la saison en wrc ou wrc2 en 2016 c’est un pilote rapide et qui n’a que 2 saison complete en wrc et il a 36 ans je crois il faut qu’il négocie tout ça

  6. Diabolo dit :

    L’avis de Solberg se respecte, mais je ne le partage pas. La confiance aveugle de M.Toyoda enver Makinen laisse pantois quand on connais les moyens disponibles chez TMG alors qu’il semble que l’essentiel de l’auto 2017 sera développé dans le garage de Makinen. De nos jours je ne suis pas sûr que la façon de voir le WRC soit celle des années 90. Toyota avance en marche arrière. On attend encore de connaitre un seul pilote qui sera dans le projet Makinen. A date aucun n’a été confirmé car il cherche, à juste titre pour le coup, des pilotes d’expèrience, mais force est de constaté que ce projet semble assez foireux vu de l’extèrieur.
    Par ailleurs, Citroen mettra progressivement tous les moyens du pôle performance PSA dans la conception et le développement de la WRC 2017. Nul doute qu’ils seront au RDV. De plus Citroen fera à quelques manches 2016 en WRC avec une structure semi-privée, de quoi permettre aux pilotes de garder le rythme en parallèle du développement. Reste à Matton a affirmer à Meeke qu’il veut en faire une pièce maitresse et non un interimaire en attendant Neuville.

  7. gaëtan dit :

    La réglementation 2017 a été votée à la suite d’un lobby intense de la FIA pour Toyota pour tenter de juguler la domination de VW et d’Ogier en donnant une part plus importante à la voiture dans les perfs (preuve que la domination d’Ogier est non seulement celle d’une équipe mais aussi d’un pilote). Citroën a appuyé le lobby de Toyota mais sans sortir la même artillerie lourde.
    Toyota a les moyens de bien faire, d’une part de par ses moyens politiques, logistiques et techniques, d’autre en piquant Meeke à Citroën. Ce sera déjà un premier coup dur pour les rouges de perdre Meeke dans le rapport de force face à Toyota…

  8. Kivala dit :

    « Il doit trouver autre chose à faire pour rester fort ». 2 solutions parmi tout un tas d’envisageables :
    – une saison en WRC2 comme Ogier en 2012 (hors championnat) ou comme Camilli et Suninen en 2015 en vue de piloter pour Toyota déjà (mais cette fois hors championnat). Reste à décider de la voiture (sans doute pas une DS3 R5…);
    – disputer la FIA R-GT Cup sur une Toyota GT86 CS-R3, et compléter par quelques participations sur terre avec une WRC privée…

    Quitte à se déplacer pour faire les reconnaissances, autant courir : pour corriger les notes à vitesse réelle y’a pas mieux. Et sans enjeu particulier, il a d’autant plus de chance d’accumuler les kms sans encombre

  9. Yoann dit :

    Il ne faut pas oublier que Toyota arrive en 2017 l’année où la réglementation change donc la voiture sera au point , il sorte une version 2017 mais qui est déjà en essais depuis 2015 donc je pence que Toyota est valeur sur

  10. ponpon dit :

    Je ne suis pas tout à fait d’accord.

    Hyundai est arrivé avec de gros moyens et ils sont à la ramasse ! C’est n’est pas parce que Toyota débarque avec son gros porte feuille que c’est dans la poche. Ils faut aussi rassembler les ressources humaines pour mener un tel projet. La plupart des gens compétents en rallye ont une place bien au chaud chez VW et Citroën.
    Je ne suis pas convaincu que Toyota arrive en WRC avec une équipe suffisamment compétente, ça va être très dur pour eux au début.

    Solberg dit qui’il vaut mieux rejoindre l’équipe où il y a le plus de stabilité et d’engagement. C’est tout à fait logique, mais ça ne correspond pas à Toyota à l’heure actuelle. Citroën a confirmé son engagement pour 2017, ils développent la voiture. Alors qu’il y a encore une semaine le projet Toyota/TMG/Makinen battait de l’aile. Notre cher Camilli est parti, preuve d’un gros manque de stabilité dans le projet !
    Meeke ferait mieux de s’entourer de gens compétents pour lui donner une voiture compétitive en 2017, en pour moi Citroën est le mieux placé pour cela.

  11. Gaëtan dit :

    Meeke va prendre la place d’Eric Camilli chez Toyota 🙂 en faisant du développement de la nouvelle voiture et de WRC2…l’année prochaine.

  12. natlin dit :

    je pense exacytement comme solberg
    toyota c’est l’avenir
    citroen c’est le passe