Arzeno vainqueur du 2 RM en Grande-Bretagne




L’équipe Saintéloc Racing engageait deux voitures au Rallye de Grande-Bretagne. Auteurs d’une course sans faute au volant de leur Citroën DS3 R3, Mathieu Arzeno et...

oul décrochent la victoire en catégorie 2 roues motrices. Pour leur second rallye sur terre, Michaël Burri et Stéphane Rey ont progressivement pris la mesure de leur Peugeot 207 Super 2000.

Après avoir terminé dans le top 10 du Rallye d’Allemagne sur une 207 S2000, Mathieu Arzeno retrouvait sa DS3 R3 sur les routes forestières boueuses du Pays de Galles. Opposé à deux autres Citroën en catégorie 2 roues motrices, il s’emparait de la tête du classement le vendredi après-midi.

« Comme nous comptions une avance confortable au terme de la première étape, nous avons ensuite essayé des réglages différents », explique le Provençal. « Nous allons reparler des enseignements de ce rallye avec l’équipe et je pense qu’il y a plusieurs petites choses qui nous permettront de progresser. Au cours de ces trois jours, j’ai parcouru plus des kilomètres que je n’en avais jamais faits sur la terre. Je n’ai pas commis d’erreur et j’ai le sentiment d’avoir bien piloté. Je me suis vraiment régalé sur ces spéciales rapides ! Cette expérience est forcément enrichissante pour la suite et j’espère que cela me permettra d’attaquer la prochaine manche du Citroën Racing Trophy dans les meilleures dispositions. »

Contraint à l’abandon le vendredi midi à cause d’une simple transmission cassée, Michaël Burri a fait son retour en course le samedi dans le cadre du Rally2. Les deux dernières étapes se passaient sans encombre et le Suisse voyait le podium d’arrivée de Cardiff : « Ce n’était pas facile de se mettre dans le rythme. Mon expérience de la terre est très limitée, puisque j’avais seulement disputé ce rallye en 2011 au volant d’une DS3 R3. Cette année, j’ai trouvé les spéciales moins cassantes, mais beaucoup plus glissantes. Nous n’étions pas au top, mais nous avons tout de même appris. Je suis impatient d’être au Rallye de France, qui devrait être plus facile à aborder pour moi. »

« Nous sommes désolés pour Michaël, car son abandon lors de la première étape ne l’a pas aidé dans sa progression. Il a fait son maximum par la suite, mais je crois qu’on attendait un peu trop de lui. Avec si peu d’expérience, il ne pouvait pas rivaliser avec les concurrents du S-WRC », souligne Vincent Ducher, coordinateur de l’équipe. « Mathieu a quant à lui réalisé la course parfaite. Il a progressé dans son pilotage et nous avons nous aussi évolué dans notre compréhension de la DS3 R3 dans ces conditions. Ce Rallye de Grande-Bretagne marque la fin d’un Tour d’Europe de 8700 km pour le team, qui a disputé cinq épreuve s– Deutschland, Barum, Lozère, Mont-Blanc et GB – au cours des quatre dernières semaines ! Nos six voitures et nos sept équipages ont parcouru plus de 3300 km de spéciales et nous avons la satisfaction de ne compter aucune sortie de route et un seul abandon mécanique. C’est maintenant l’heure d’une courte pause avant le Rallye de France, dans trois semaines ! »

Communiqué de presse





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. briwan dit :

    tout bon pour arzeno!! il va abordé la prochaine manche du c.r.t en pleine confiance!! ca va etre chaud face a gilbert et vigion!!!

  2. natlin dit :

    superbe perf d’arzeno, aussi rapide sur l’asphalte que la terre, une s 2000 s’impose l’an prochain, en swrc