Galatariotis prophète en son pays (Chypre)



Déjà intéressant à l’Acropole (5e), le chypriote Simos Galatariotis s’est imposé à la surprise générale sur cette manche du championnat d’Europe des rallyes à Chypre.

Leader ce matin, Galatariotis avait pourtant perdu la tête de cette épreuve en début d’après-midi après la grosse remontée de Nasser Al-Attiyah. Déjà victime de deux crevaisons la veille, le pilote qatari a connu une même mésaventure dans les derniers kilomètres et chute au quatrième rang final.

Troisième avant le dernier chrono, Bruno Magalhaes a bien failli réaliser le coup parfait, terminant à seulement six dixièmes de Galatariotis, seulement septième dans cette dernière spéciale !

La troisième marche du podium revient finalement à l’hongrois Herczig, déjà brillant deuxième en Grèce.


Scratchs : Al-Attiyah (6), Nordgren (2), Lukyanuk (1), Botka (1)
Leaders : ES1-ES3 : Lukyanuk / ES4-ES5 : Al-Attiyah / ES6-ES8 : Nordgren / ES9-ES10 : Galatariotis / ES12 : Al-Attiyah / ES13 (Fin) : Galatariotis

15 et 17 Juin 2018 – Chypre (ERC)

Classement Final (provisoire)

Pos.PiloteVoitureEcart
1GalatariotisSkoda Fabia R5 
2MagalhaesSkoda Fabia R5+0.6
3HerczigSkoda Fabia R5+1:21.4
4Al-AttiyahFord Fiesta R5+2:27.0
5AvicogluSkoda Fabia R5+3:05.7
6StajfSkoda Fabia R5+3:25.1
7BotkaSkoda Fabia R5+3:38.5
8Von Thurn und TaxisSkoda Fabia R5+3:43.2

ES10 : Grâce à un nouveau scratch, Nasser Al-Attiyah s’est totalement relancé en fin de matinée pour revenir à seulement dix-huit secondes de la tête !

Devant le pilote qatari, le chypriote Galatariotis domine toujours les débats et a même accentué son avance face à Bruno Magalhaes, désormais repoussé à douze secondes. Après sa violente sortie dans la spéciale précédente, Juuso Nordgren n’a pas eu le choix de se retirer, offrant la quatrième place provisoire à Herczig.

ES9 : Alors en position idéale ce matin, Nordgren perd près d’une minute après être parti en tonneaux au volant de sa Skoda officielle. La tête de course est récupérée par l’étonnant chypriote Galatariotis, leader pour seulement trois secondes devant Magalhaes.

Derrière ce duo, Nasser Al-Attiyah n’a pas dit ses derniers mots et revient à seulement 25s de la première place et peut encore lorgner sur la victoire. 

ES7-ES8 : A l’entame de cette journée, Juuso Nordgren pointe toujours en tête mais le jeue finlandais reste sous la menace directe des Skoda de Galatariotis et Magalhaes.

Pour défendre cette position, le jeune finlandais a signé un très bon deuxième temps dans la première spéciale du jour, avant d’assurer dans la spéciale suivante. Grosse surprise de ce début de course, le chypriote Galatariotis reste un excellent deuxième, huit secondes devant le portugais Magalhaes.

Attendu pour une grosse remontée ce matin, Nasser Al-Attiyah n’a repris « que » huit secondes ce matin.

ES5-ES6 : Profitant notamment d’une double crevaison de Nasser Al-Attiyah, Juuso Nordgren est un étonnant leader à l’issue de cette première journée à Chypre, talonné par Galatariotis et Magalhaes.

Pour le jeune finlandais, l’après-midi n’a pourtant pas été tranquille après avoir subi une crevaison en évitant la voiture de Lukyanuk alors au milieu de la route. Derrière ce pilote Skoda, la régularité de Galatariotis et Magalhaes a parfaitement payé, le second nommé étant en position idéale pour le championnat.

Victime de deux crevaisons cet après-midi, Nasser Al-Attiyah a logiquement terminé cette journée au ralenti puisqu’il ne disposait que d’une seule roue de secours. Avec quarante huit secondes de retard ce soir, le pilote qatari peut encore rêver d’une victoire. Toujours premier pilote 2RM, le français Laurent Pellier est un excellent 13e. 

ES4 : En duel depuis le départ avec Nasser Al-Attiyah, Alexey Lukyanuk retombe dans ses travers et sort de la route en début d’après-midi. Si l’équipage est indemne, il en est tout autre pour la Ford Fiesta R5.

Suite à cette mésaventure, le pilote du Qatar hérite des commandes du classement général avec désormais plus de 48 secondes sur le local Galatariotis. Victime d’une crevaison, Juuso Nordgren conserve sa place sur la dernière marche du podium, à 2 secondes du chypriote. Derrière le finlandais, Tsouloftas et Magalhaes restent en bonne position pour viser le podium.

Présent au volant d’une Peugeot 208 R2, Laurent Pellier occupe largement la première place en 2 roues motrices, plus d’une minute devant Muradian.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Kivala dit :

    Pfff… Je crois que je vais finir par me désintéresser totalement de Lukyanuk : à un tel niveau de récidive, ça devient désespérant ! Et pourtant je le soutiens depuis sa période Mitsubishi. Quel gâchis.

  2. Romain39 dit :

    Elles sont dure à délogé quand même ces Skoda !

  3. natlin dit :

    Et un nouveau triplé Skoda

  4. Aywé dit :

    Vivemet la sortie des polo r5