Dernières étapes avant le départ (3/3- Devenir copilote)



Avec le matériel en main et un apprentissage du système de notes de son copilote, il est désormais temps d’effectuer les premières reconnaissances, puis évidemment le premier rallye.

Avant les reconnaissances, quelques préparations sont tout de même conseillées avec notamment la création d’un book en vue de la course comprenant premièrement, les numéros de téléphones importants (mécanos, secrétariat du rallye, n° d’un proche du pilote en cas de problème, l’hôtel). En gros, tout ce qui peut éviter de perdre du temps bêtement. Même chose avec les lieux importants avec parfois les coordonnées GPS (prise du road-book, vérifications, par fermé, parc d’assistance). Certains rallyes peuvent avoir des points de règlements particuliers, donc ne pas hésiter à les mettre en avant dans ce book également. On rajoute le timing, la liste des engagés, l’organisation de l’assistance et le plan des spéciales. Enfin dernière pièce utile, un plan de reconnaissances.

Celui-ci peut être bien utile pour organiser les reconnaissances (en fonction du parcours et de l’épreuve, sur un rallye régional ce n’est pas forcément utile). En reconnaissances, le but est de gagner le plus de temps possible et donc finalement, faire le moins de trajet possible. Il n’est pas possible de faire marche arrière dans une spéciale, donc tout doit être calculé en fonction d’un timing précis. Il faut donc regarder la disposition des spéciales au préalable et organiser la journée en fonction des heures de passages obligatoires.

Avis de Maxime Vilmot : « Plus les reconnaissances vont bien se passer, plus les notes seront bonnes, et par conséquent, plus le rallye aura des chances de bien se dérouler. Pour moi, les reconnaissances représentent 60% de la réussite du rallye. »

Après des reconnaissances bien effectuées, le copilote doit encore mettre ses notes au propre (gommer les ratures par exemple), numéroter ses pages (soit dans l’ordre décroissant pour finir à 0, soit 13/14 par exemple) et indiquer en bas de page la distance de la note suivante. Une fois la mise en note au propre, c’est le meilleur moment pour tout contrôler en vidéo en compagnie de son pilote. C’est le bon moment de faire une courte description des spéciales pour bien identifier chaque chrono.

Maintenant, tout est prêt pour profiter de cette première expérience tant attendue. Il faut mettre en pratique tous les points appris pendant ces différentes semaines de préparation.

Avis de Maxime Vilmot : « Plus les notes seront propres, plus elles seront faciles et plaisantes à lire. A chaque première page d’une spéciale, ne pas hésiter à indiquer les contrôles importants à faire (tripmaster, caméra).

Je conseille également avant de se coucher de faire une liste des objets à prendre pour le lendemain de course. A ce moment-là, pensez également à vérifier les batteries de sa caméra. »

Dernière étape avant le départ de la première spéciale, les vérifications administratives et techniques. Le copilote et son copilote se rendent à un lieu et à une heure précise définis par les organisateurs pour montrer l’ensemble des documents demandés pour l’équipage et la voiture. Ne pas oublier de mettre les vêtements de course dans la voiture car ils seront également examinés. A l’issue des vérifications, le voiture va en parc fermé.

Avis de Maxime Vilmot : « Avant de se présenter aux vérifications, il est important de contrôler les réglages des harnais, des baquets et de la radio avec le pilote. S’assurer également la quantité d’essence soit suffisante dans le cas où le rallye démarre directement par des spéciales sans assistance, même chose pour les choix de pneus. Dans le cas de spéciales de nuit, contrôler également les réglages de la rampe de phares. »

A l’issue de la mise en parc fermé, une liste et ordre de départ de chaque concurrent sera publié, cela sera la première heure de pointage officiel de votre « carrière ».

Avis de Maxime Vilmot : « En arrivant sur l’épreuve et au premier pointage, il ne faut pas hésiter à régler l’heure de sa montre sur celle du rallye pour être parfaitement synchronisé. Attention au changement d’heure ! »

Après un bon petit-déjeuner, il est temps de se présenter au parc fermé, 10 minutes avant la sortie officielle. Il vaut mieux s’assurer rapidement que la voiture démarre bien. Le premier pointage arrive dans quelques minutes, le temps imparti va être calculé pour la première fois.

Avis de Maxime Vilmot : « Surtout, ne jamais perdre son carnet de pointage et lui approprier un endroit précis dans l’habitacle. »

Guidé par le road-book, l’équipage va se présenter au départ de la première spéciale. Un autre pointage va arriver mais avant, il lui faudra contrôler les pressions des pneumatiques et mettre son casque, tout en préparant son cahier de notes. L’équipage aura ensuite son heure de départ officielle.

Avis de Maxime Vilmot : « Avant le départ d’une spéciale, pensez à mettre à jour votre road-book avec la page qui servira à la fin de la spéciale. »

Dans la spéciale, il faut arriver à être le plus posé possible. Le copilote aura l’impression que tout va arriver très vite, mais c’est normal, tout est nouveau et l’excitation est à son maximum sur les premières mètres de cette nouvelle expérience ! Il faut garder son sang-froid et ne pas se laisser emporter par ses émotions.

A la fin de chaque spéciale, ne pas hésiter à contacter l’équipe pour les prévenir de l’avancée de la course. On ressort le road-book et on se présente au prochain pointage avant une nouvelle spéciale.




4
Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
Kaizer Sauzée
Invité
Kaizer Sauzée

Un ch’ti truc : marquer en bas de page un rappel de le 1ère note de la page suivante. Utile en cas de doute et surtout quand on démarre çà peut rassurer.

Albe
Invité
Albe

Ah, ces 3 minutes avant le départ de l’ES…..le copilote revient dans l’habitacle, s’harnache, allume l’intercom, prend en mains le carnet de notes, annonce celles des premiers mètres du chrono et coatch, tout en subtilité, son pilote….des moments d’une intensité rare et à vrai dire inoubliables !

gerard
Invité

un episode 4…? sur explication des pointages et le carnet.

Theo251
Invité
Theo251

oui effectivement, le carnet de pointage n’est pas toujours simple à comprendre quand on en voit un pour la première fois (heure prévu, heure réelle, temps imparti …)