ES11- Snobeck bien parti (Vins Mâcon 2012)




Dany Snobeck devance une nouvelle fois Julien Maurin et conforte ainsi sa place de leader même si Jean-Marie Cuoq aligne un nouveau scratch.

IMG_3942
p>Comme dans l’ES10, la spéciale évolue beaucoup avec une route plus glace et de l’asphalte plus chaud à certains endroits.

Dany Snobeck devance une nouvelle fois Julien Maurin et conforte ainsi sa place de leader même si Jean-Marie Cuoq aligne un nouveau scratch.

Le pilote C4 est idéalement placé pour la victoire puisqu’il compte désormais 18s9 d’avance sur Maurin et 32s sur Cuoq alors qu’il reste trois spéciales à parcourir.

Dans la catégorie S2000, la hiérarchie ne change pas avec un Bryan Bouffier largement dominateur aujourd’hui.

Dans le groupe R, Mathieu Arzeno signe un nouveau meilleur temps et revient ainsi à moins de dix secondes de Quentin Gilbert, leader depuis le départ.

AU sein du trophée Twingo R2, Laurent Clutier est toujours devant avec 30s d’avance sur Clairay et 35s sur Salinas. Pas de changements non plus en volant 207 avec la place de leader pour Rémi Jouines devant Monnin.

Réactions des pilotes
5. Dany Snobeck : « Il y a des pièges dans cette spéciale. J’ai été vigilant. »
8. Julien Maurin : « Nous avons pointé en retard car nous avons eu un problème de radio au départ. L’auto marche bien, ça roule fort. Nous n’assurons pas du tout. »
17. Gilles Nantet : « Pour moi ça va. C’est dommage pour l’équipe que Véricel soit sorti. Je dois assurer la victoire en Trophée Michelin. On va calculer. Le goudron qui fond est du verglas pour une Porsche. »
3. Eric Brunson : « J’essaie de rouler plus proprement. L’auto va mieux mais les routes sont dégradées et glissantes. Il fait une chaleur terrible. »
9. Lionel Baud : « C’est très glissant. On maintient le même rythme. Je suis satisfait, il faut continuer. »
14. Cédric Robert : « C’est compliqué avec le goudron qui fond. On roule à bloc. »
1. Jean-Marie Cuoq : « C’est un peu plus sale. J’essaie de m’appliquer un peu plus. »
12. Bryan Bouffier : « Il y a du goudron fondu. L’auto marche bien. Il faut continuer comme ça. »
7. Jean-Charles Beaubelique : « J’ai préféré mettre de vieux pneus. Je n’ai plus d’objectif particulier. Il suffit de rouler. »
11. Philippe Greiffenberg : « J’ai fait deux tête-à-queue. J’ai dû repartir dans l’autre sens. »
2. Freddy Loix : « Je roule pour terminer. Il faut accepter les défauts de la voiture. »
6. Pierre Roché : « J’ai la sensation de mieux rouler. Ça revient un peu mais la motivation n’est plus là lorsque l’on est aussi loin. »
18. Patrick Rouillard : « Il y a de plus en plus de pièges avec la gravette et le goudron qui fond. Il faut essayer de terminer deuxième du Trophée Michelin. Il ne faut pas faire n’importe quoi. »
20. Anthony Cosson : « Il fait trop chaud. Cette spéciale est bien pour nous. Encore trois spéciales et ce sera bon. »
87. Nicolas Roux : « Je n’ai plus de puissance depuis le début de cette boucle. »
50. Emmanuel Guigou : « Le châssis commence à être mieux. Si je n’ai pas bien roulé là, ce sera forcément difficile pour la suite. »
42. Quentin Gilbert : « J’ai eu une petite alerte à mi-spéciale. Je me suis fait surprendre sur du goudron noir. On a fait un passage par le bas-côté. »
41. Mathieu Arzeno : « Je n’arrive pas à trouver de solution pour gommer le sous-virage. Je roule fort pour essayer de tenir la pression. »

Prochaine spéciale : ES12-La Chapelle/Brancion-Tournus (25,48 km) à partir de 15h38 (Samedi 16 Juin 2012)

Classement ES11/après ES11





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. marechal dit :

    allez maurin resiste (facile derrriere un clavier)
    de tous coeur avec toi,tu le merite !
    ENCORE TROIS SPECIALES tiens bon
    M J

  2. arnaud m3 14 dit :

    vericel ???