Le ticket gagnant pour Evans (Turquie 2020)



ES12- Marmaris 2 (Power Stage) (7,05 km) à partir de 12h18 (Dimanche 20 Septembre 2020)

↓ Voir le classement

Avant cette dernière spéciale, Elfyn Evans est solidement accroché à la première place devant Neuville et Loeb. Coup dur pour Sébastien Ogier qui a dû abandonner dans l’ES11 suite à un problème moteur.

INFORMATIONS DE LA SPÉCIALE

Ce matin, lors du premier passage dans cette spéciale, c’est Thierry Neuville qui a signé le meilleur temps en 4:25.5 à 84.3 km/h de moyenne.

Infos Pneus (H: Hard – M: Médium) : Toyota: 4H+2M / Lappi – Greensmith: 4H+1M / Tänak: 1H+4M – Neuville: 4H+2M – Loeb: 6H

L’ordre de départ : Brynildsen (12h18) – Fourmaux (12h22) – Tidemand – Heller – Avci – Bulacia – Kajetanowicz – Tanak (12h46) – Lappi – Greensmith – Rovanpera – Loeb (13h02) – Neuville (13h06) – Evans (13h10)

FAITS MARQUANTS

Victoire pour Elfyn Evans !!! Au terme d’un weekend où il n’a pas été le plus rapide, le gallois décroche sa seconde victoire de l’année et se replace en tête du championnat !

Deux semaines après sa désillusion estonienne, Thierry Neuville a connu encore un weekend compliqué en Turquie. Le belge a montré tout au long du weekend turc qu’il pouvait jouer la victoire. Avec les problèmes rencontrés par Ogier et Tanak, et le meilleur temps dans la Power Stage, le vice champion du monde fait tout de même une bonne opération comptable.

238 jours après sa dernière apparition en WRC, Sébastien Loeb rend une nouvelle copie sans erreur ! Sans une crevaison dans l’ES9, l’alsacien aurait surement pu viser plus haut que son 119e podium en mondial. À la question de savoir si c’était sa dernière apparition en championnat du monde, le pilote Hyundai a fait mine de ne pas comprendre…

En retrait ce weekend par rapport à ses coéquipiers, Kalle Rovanpera continue son apprentissage. À 19 ans, le finlandais enchaine toute fois son cinquième top 5 en WRC en autant de courses disputées.

Sans préparation avant le départ, Gus Greensmith n’a pas affiché un tempo incroyable. Mais sa régularité lui permet de décrocher le top 5 synonyme de meilleur résultat en WRC.

Nouveau weekend à oublier pour Esapekka Lappi. Perdu dans ses réglages tout au long des deux premières journées, le finlandais n’a jamais pu suivre le rythme. Une dernière spéciale à l’image de son weekend où sa Fiesta termine sur trois amortisseurs.

Ecarté de la course à la victoire (et peut être du titre mondial?) dès la troisième spéciale, Ott Tanak n’a pas pu s’exprimer pleinement ce weekend où il arrivait pourtant plein de confiance après sa victoire en Estonie. Le pilote Hyundai termine la course à une place anecdotique hors du top 15…

Le WRC2 livre son verdict. Au terme d’une course intelligente sans véritable coup d’éclat, Pontus Tidemand décroche son second succès de l’année après le Mexique. En l’absence de Mads Ostberg, le suédois réalise une excellente opération en prenant la tête du championnat pour deux points.

Pour sa première apparition en Turquie, Adrien Fourmaux a convaincu ! Affichant un gros rythme avec six meilleurs temps ce weekend, le français n’a pas évité toutes les pierres avec une crevaison dans l’ES6. Quelques soucis électriques et une pénalité plus tard, le pilote M-Sport se contente finalement d’un troisième podium cette année.

Rapidement hors course après avoir arraché une roue dès l’ES3, Eyvind Brynildsen ferme la marche et complète le podium final.

En WRC3, Kajetan Kajetanowicz aime la Turquie et il le confirme. Déjà vainqueur en WRC2 en 2019, le triple champion d’Europe récidive. Avec sa septième place finale, le polonais en profite pour marquer ses premiers points en mondial. Deuxième, Marco Bulacia prend la tête du championnat.

RÉACTIONS DES PILOTES

Brynildsen« Ca a été un weekend difficile. La semaine, je me lève pour aller au travail et le weekend, je viens jouer avec les grands. C’est un bon résultat et on aura de plus gros espoirs pour la Sardaigne. »
Fourmaux« Je suis satisfait. Pour une première ici, c’était un vrai challenge. Il y a un peu de déception mais le rythme a vraiment été bon. »
Tidemand« Je suis heureux. C’est une belle opération pour le championnat. Le rallye a été dur, mais c’était pareil pour tout le monde. »
Bulacia« Malgré les ennuis, c’est un bon weekend qui nous permet de prendre la tête du championnat. En Sardaigne, on visera la victoire. »
Kajetanowicz« On l’a fait encore ! C’est un des rallyes les plus difficiles du championnat. »
Tanak« Ce n’est pas très bien. Le feeling n’était pas là. C’est vraiment un weekend merdique. »
Lappi« Avec un amortisseur cassé depuis la spéciale précédente, ce n’était pas simple. »
Greensmith« On a fait un weekend décent. J’attendais un peu mieux pour être honnête, mais c’est un bon résultat. »
Rovanpera« J’ai essayé de faire une spéciale propre. Il a fallu penser aux points pour l’équipe. Je n’ai pas pris tous les risques. »
Loeb« Ca a été une journée difficile. À la fin, nous sommes là sur le podium. »
Neuville« J’ai vraiment le sentiment qu’on méritait mieux. J’espérais mieux, mais c’est comme ça. »
Evans« Ca a été un weekend difficile. C’est la nature du rallye de Turquie. Il faut prendre tous les points possibles qui nous offrent de belles perspectives. Qui sait? »

Classement ES12 / Après ES12 (7,05 km)


Classement en cours de chargement...





S’abonner
Notifier de
guest
84 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Luk
Luk
1 mois il y a

Bravo Elfyn.
Je ne préfère pas en rajouter parcequ il y en a qui grincent des dents .

Seb73
Seb73
1 mois il y a

En faite on se connaît depuis longtemps avec tchaponte
Je l’avais rencontré il y a quelques années avec sa famille en vacances
On a sympathisé et il m’a demandé de le prendre en photo
Je vous fait partager……

16006179803787101577132389146619.jpg