ES3- Abandon de Camilli (Antibes)




Troisième spéciale et troisième scratch pour Julien Maurin qui améliore largement ses temps de l’an passé (ici 18s de moins).

Après avoir perdu quasiment une seconde au kilomètre dans l’ES2, c’est mieux pour Bryan Bouffier mais le pilote Hyundai pointe à 40s de Maurin au terme de cette première boucle.

Superbe troisième après l’ES2, Eric Camilli perd quasiment trois minutes pour une raison encore inconnue.

ans cesse entre rapide et serrée où le changement de rythme devra être calqué sur le style de pilotage. La fin est beaucoup plus sinueuse pour finir sur une route étroite assez sale et lente. On passe dans des villages, c’est assez sympa.

FAITS MARQUANTS
Troisième spéciale et troisième scratch pour Julien Maurin qui améliore largement ses temps de l’an passé (ici 18s de moins).

Après avoir perdu quasiment une seconde au kilomètre dans l’ES2, c’est mieux pour Bryan Bouffier mais le pilote Hyundai pointe à 40s de Maurin au terme de cette première boucle.

Excellent troisième après l’ES2, Eric Camilli perd quasiment trois minutes sur un problème de pompe à essence avant de devoir abandonner sur la liaison.

Du coup, Gilles Nantet récupère cette troisième place au général pour moins de quatre secondes face à Eric Rousset.

Quatrième l’an passé en 208 R2, Cyril Audirac signe le troisième temps en Clio S1600 et remonte au septième rang.

A noter le quatrième temps du libanais Roger Feghali qui est désormais le seul rescapé des 207 S2000 suite aux soucis rencontrés par Eric Camilli, Franck Lions et Jonathan Hirschi.

Dans le Citroën Racing Trophy, Cédric Robert creuse l’écart face à Denis Millet qui pointe à onze secondes. Le pilote DS3 mène désormais le groupe R après avoir pris l’avantage sur Pierre-Antoine Guglielmi.

En championnat Junior, Laurent Laskowski confirme avec un second scratch consécutif. L’ancien pilote Rallye Jeunes compte plus de trente secondes d’avance sur le duo Defert/Lieffroy.

REACTIONS DES PILOTES (FFSA)
1. Bryan Bouffier : « On voit pas mal de points sur lesquels travailler. »
2. Julien Maurin : « J’ai bien roulé, propre et efficace. Mais c’était une bonne spéciale. »
3. Pierre Roché : « Ce n’est pas facile. J’ai un problème de frein depuis la spéciale précédente. La pédale est enfoncée au fond. »
5. Eric Rousset : « C’est difficile. J’ai tapé légèrement à droite dans la spéciale. »
9. Eric Camilli : « La pompe à essence a lâché. »
10. Roger Feghali : « J’ai fait un tête-à-queue, j’ai perdu beaucoup de temps. Mais je profite de chaque seconde. »
14. Gilles Nantet : « Camilli ne m’a pas gêné. »
16. Patrick Rouillard : « Ca va. J’ai eu des problèmes de sous virage mais on a changé les réglages, et ça va mieux. »

PROCHAINE SPECIALE : ES4- Gréolières (4,73 km) à partir de 15h51 (Vendredi 30 Mai 2014)



Classement ES3/Classement après ES3 (provisoire)

Classement mobile





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Fangio72 dit :

    A noter le quatrième temps du libanais Roger Feghali qui mène désormais la « meute » des S2000 suite aux soucis rencontrés par Eric Camilli et Franck Lions (abandon mécanique),

    De quelle « meute » parlez-vous ? Il ne doit rester après l’ES3 qu’une seule auto de la meute des S2000, celle du Libanais justement !!!

  2. Kivala dit :

    Un type raisonnable, Roché, semble-t-il : il commence par corriger les notes à vitesse réelle avant d’attaquer à fond l’année suivante. Vu le coût d’une WRC, ça vaut peut-être mieux…

  3. cedric dit :

    son premier antibes,plutot?

  4. cedric dit :

    pierre roché est à la « ramasse » sur ce rallye