Evans, une éclosion sur le tard



A l’âge de 31 ans et pour sa neuvième saison en championnat du monde (déjà !), Elfyn Evans a subitement changé de statut en seulement deux rallyes, passant d’un équipier modèle à celui d’un candidat au titre.

Couvé par M-Sport depuis 2013 et sa victoire en WRC Academy, le pilote gallois a gravi les échelons à son rythme, jusqu’à rétrograder d’une catégorie pour mieux se relancer (2016) après avoir perdu sa place face à Eric Camilli et Mads Ostberg.

Dans le passé du WRC, difficile de retrouver la trace d’un pilote au parcours similaire. Car avec cinq saisons pleines dans la catégorie reine (2014-2015 puis 2016-2019), Elfyn a eu les armes pour faire partie des ténors, mais son ascension a été plus longue que pour la très grande majorité de prétendants au titre.

L’an passé déjà, l’ancien pilote M-Sport avait démontré un niveau de performances supérieur, illustré notamment au Tour de Corse, épreuve où la victoire lui semblait promise sans une cruelle crevaison dans la Power Stage. Par la suite et malgré une saison tronquée de trois épreuves, le gallois avait collectionné une paire de places d’honneur au volant d’une Ford Fiesta RS WRC encore capable de prouesses.

Et en quittant M-Sport cet hiver, Elfyn Evans a pris des risques, quittant l’équipe où il était le nouveau chef de file depuis un an, pour atterrir dans une équipe avec une concurrence extrême, représentée par Sébastien Ogier, son ex-coéquipier, déterminé à quitter le WRC en beauté, et par Kalle Rovanperä, futur star du WRC. Décrocher la meilleure auto du plateau était à ce prix avec un contrat de deux ans idéal pour se projeter et construire.

Et alors que son rôle semblait être celui d’un classique n°2 dans une équipe reconstruite pour reconquérir le titre constructeurs, le pilote de Cardiff a d’abord largement menacé Sébastien Ogier sur son terrain favori. Après ce premier résultat très positif, Elfyn a signé la plus belle performance de sa carrière ce week-end en Suède, s’emparant ainsi de la tête du championnat du monde pour la première fois et à la grande surprise de tous.

A l’arrivée du rallye de Suède, Tommi Mäkinen a d’ailleurs avoué sa surprise de voir son nouveau pilote à un tel niveau après une adaptation express à la Yaris.

Et cette rapidité d’adaptation est justement le point clé de ce début de saison où deux des trois prétendants initiaux au titre ont changé de voiture, avec plus ou moins de réussite jusque là. Et pour le gallois, la prise en mains de cette nouvelle auto a été bluffante, surtout en considérant qu’il n’avait roulé qu’avec une seule WRC dans sa carrière jusque là.

Et maintenant ? Ouvreur au Mexique, le gallois va forcément être très attendu et va découvrir les joies du balayage. S’il parvient à ressortir du duo américain Mexique/Argentine au contact des meilleurs, son statut aura définitivement changé et le trio infernal Ogier/Tänak/Neuville, devra se méfier de ce nouveau challenger.




31
Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
Mithril
Invité
Mithril

Ne vous emballez pas. Les 2 premiers rally de la saison son particuliers. Les choses sérieuses commencent maintenant. Evans va t’il poursuivre sur sa lancé? Je pense que non la pression va arrivée. Quand à Hyundai, entre Neuville et tanak ça va être bientôt compliqué l’entente. Tout cela pourrai profiter à Ogier qui reste en embuscade.

JMB17
Invité
JMB17

Bien dit »mitri »

bazire
Invité
bazire

La grosse belle surprise cette année ou alors la très mauvaise pour Ogier !….. On le savait rapide sur l’asphalte et chez lui en Galles , ce MC et ce Suède est un peu ces 2 types de rallye ou atypiques comme dit JMB …..
Il va balayé au Mexique et là ça va être une autre limonade ( ou Corona ) mais il devrait faire partie des pilotes qui vont se battre pour le titre et ça c’est tout bon pour Toy et quelque part Ogier ……

JMB17
Invité
JMB17

Hello Baz !
Toujours heureux de lire tes avis pertinents et limpides, avec le franc parler, plein de justesse, qui te caractérise.
Change rien l’ami !
Bon après-m’ !
signé : JM B????

bazire
Invité
bazire

Salut JM Blanquer ?…..Merci pour ton éloge et je te retourne ce compliment mon cher ministre de la bonne humeur ……
Surtout ne t’arrêtes pas de sévir sur ce forum, je voterais toujours pour toi ..
Signé : Baz le bouscatier des Hauts Cantons surnommé par les intimes JC ( jicé ) ou Robin Wood par les anglais de mon patelin ….
A tantôt

JMB17
Invité
JMB17

Mon cher bouscatier,

Je ne connaissais pas ce terme (ou peut-être l’avais-je oublié) !
Jean Giono (que j’aime beaucoup lire) parle des bouscatiers dans « L’eau vive » !
… Les bûcherons s’étaient retirés loin vers les combes hautes. De temps en temps, un ou deux bouscatiers sortaient du bois …
Grâce à toi, j’ai appris quelque chose ce soir.
Merci Robin …de Sherwood !

bazire
Invité
bazire

Salut JM Berthelot , pour être honnête celui-la je l’ai trouvé chez Gogol …..
J’aime bien aussi Giono et dans ces lectures du monde rural j’aime aussi Pagnol et JP Chabrol qui parle si bien de l’histoire et de la région cévenole ….

Sylvain
Invité
Sylvain

Effectivement, sur le tard… c’est un patient l’anglais 😉 Je ne sais trop sur quel pied danser, espérer qu’il éclate (pour son bien) ou qu’il patiente encore un peu (pour le bien d’un certain français) 😛 mais bon, ce début de saison est globalement le meilleur depuis longtemps. On ne peut que sourire avec Makinen, quand le plus mauvais des tiens c’est Ogier… NB annotation technique, le balayage cette année pourrait avoir moins d’incidence sur certains rallyes : il y a 2 équipages (les citroën) en moins : la remontée vers les gros points est moins longue, ou alors c’est… Lire la suite »

Seb73
Invité
Seb73

Ca va être une nouvelle expérience pour lui de balayer au Mexique

JMB17
Invité
JMB17

– Pour s’entraîner avant le Mexique, Elfyn ne pourrait-il pas balayer les messages haineux de ceux qui tirent à boulets rouges sur Seb Ogier !
(=> voir j’ai plutôt roulé avec ma tête !) : messages sans l’ombre du début du commencement de la moindre réflexion !

– Tirer des conclusions hâtives sur les capacités sportives de Seb, après 2 rallyes atypiques interpelle grandement sur leur capacité …. à rouler avec leur propre tête !

Sylvain
Invité
Sylvain

C’est ainsi depuis DES années 🙂

JMB17
Invité
JMB17

Tu as 100 fois raison Sylvain !

– Heureusement que ces « insupportables » ne sont pas si nombreux.

– C’est ainsi depuis des année, dis-tu !
– Je dirais « depuis « des ânes ! hé » !
Mais se serait faire affront à mes deux équidés ! De vrais amis, finalement beaucoup plus subtils que nos tristes sires !

Fab
Invité
Fab

Messieurs, si on veut être totalement objectif, je crois qu’on pourrait se passer de mettre un nom derrière votre remarque.

Ou alors faut en mettre au moins 3.

Quant à tirer des conclusions, sûrement pas mais à se poser des questions certainement que oui!

JMB17
Invité
JMB17

Cher Fab,
– On ne te parle pas de la pertinence de se poser des questions,
– On te « cause » des inepties formulées, en toute subjectivité !
– Que veux-tu dire : en mettre au moins 3 ?

Ciso
Invité
Ciso

Si ça continue comme cela , y en a un qui va vite perdre son sourire , surtout qu il n est pas connu pour être un « bon » perdant ..je parle de Seb évidemment.. déjà la power stage elle a du lui rester à travers la gorge
A voir aux prochains rallyes

JMB17
Invité
JMB17

Désolé pour toi, mais non !
– Pour Seb, il n’y aura pas d’ « effet ciso » !

– D’autre part, quelque soit la discipline, je ne connais pas de sportif qui soit à la fois multiple champion du monde et « bon perdant » ! C’est tout simplement antinomique.

RP14
Invité
RP14

L’histoire récente du WRC a montré qu’un pilote était rarement titré la première saison où il se bat pour le titre, je veux dire la 1ère saison où jusqu’aux derniers rallyes de la saison il est encore en course pour être champion du monde. Le dernier exemple remonte à 2003: Petter Solberg qui n’avait jamais été candidat au titre auparavant. Les 3 derniers champions du monde ont tous « échoué » (tout est relatif, car l’année d’avant ils n’étaient pas vraiment candidats au titre, donc le fait de « jouer le titre »doit être perçu comme une grosse progression dans une carrière) la 1ère… Lire la suite »

zondaWRC
Invité
zondaWRC

Loeb en 2003 aurait été champion du monde s’il n’aurait pas joué le championnat constructeur dû à des consignes d’équipes après la sortie de son coéquipier Carlos Sainz. Il dominait le rallye devant Petter Solberg avant de ralentir due à ces fameuses consignes.

Sylvain
Invité
Sylvain

C’est marrant la mémoire…

Tour de Corse 2003.

ES 7, Loeb est en tête du rallye
ES 8, Loeb perd 10 mn 01 sur Solberg (le FUTUR champion du monde 2003)

Solberg gagne la Corse avec 9 minutes 34 sur Loeb, BREF on pourrait presque penser qu’en Corse en 2003, il y a eu un fait de course qui a déterminé de façon TRÈS significative l’issue du championnat.

fabien
Invité
fabien

Duval finit 3 ème là-bas.
Ouééééééééééé! Duval!

JMB17
Invité
JMB17

Quand Duval a arrêté le championnat WRC, le plus triste de tous était bien Danos !
=> Il fut effectivement bien obligé de changer de marque de Pastis !

PS : blague mise à part, je pense (mais n’en suis pas sûr) que c’est bien François Duval qui fut le premier vainqueur belge en WRC !
Amis amateurs belges, dites-moi ?

fabien
Invité
fabien

Exact JMB17, premier vainqueur belge en WRC en Australie en 2005.
Sa seule victoire en WRC également

JMB17
Invité
JMB17

« Couvé » par M Sport…
puis :
Une « éclosion » sur le tard…
…. Cuicuicuicuicuicuicui …

On parle de la naissance de Lappi !! Impossible autrement !

jp
Invité
jp

Après pas mal de fausses couche aussi !

cligneval
Invité
cligneval

très belle analyse …….j’attends la suite du championnat avec intérêt

Jean Dridéal
Invité
Jean Dridéal

Attendons de voir avant de commencer les spéculations…
Evans a du potentiel c’est sur, et surtout il semble (lui) parfaitement à l’aise avec la Yaris, voiture qui a quand même permis (l’an dernier) à Meeke d’être un pilote fiable et régulier… C’est dire.

Aywé
Invité
Aywé

M sport a toujours la bonne methode pour faire devenir des pilotes candidat au titre neuville tanak hirvonen sont l exemple maintenant evans

Jean Dridéal
Invité
Jean Dridéal

Neuville a commencé avec PSA accessoirement… Tanaka, je veux bien, mais Hirvonen…

pli74
Invité
pli74

Oui Malcom Wilson a toujours eu du nez pour dénicher et former de bons pilotes.
Pour l’instant, sur les 3, seul OT est CDM. Sans compter les trois titres durant le passage de SO chez M-Sport.
Pour les autres, MH a été un bon second pilotes, mais n’a jamais pu se hisser en CDM. Pour TN, il a encore la possibilité d ‘être CDM un jour

aywé
Invité
aywé

il faut comprendre que les pilotes qui sont titrés ont quittés ou ils etaient sur pour cravacher pour etre titré seule Neuville s entete a rester chez Hyundai.

Joël GEORGES
Invité
Joël GEORGES

Pas faux, mais il faut nuancer.
« il faut comprendre que les pilotes qui sont titrés ont quittés ou ils étaient sur pour cravacher pour être titré »; n’est-ce pas ce que Neuville à fait en quittant MS-Sport qui lui avait offert son 1° accessit? A-t’il eu tort ou raison?
« seule Neuville s entête a rester chez Hyundai »; ok, il n’a pas changé d’équipe mais c’est l’équipe à changée (on ne peut comparer hyundai sous Penasse et Huyndai sous Adamo -et autres changements de personnel dont on parle moins-)