La FIA impose des changements en Argentine



Cette année, le rallye d'Argentine devait retrouver des spéciales qui n'avaient jamais été disputées depuis 2003.

Comme pour chaque manche du championnat du monde, Michele Mouton, déléguée à la sécurité de la FIA, est venue reconnaître le parcours plusieurs semaines avant le rallye.

A l’issue de ses reconnaissances, la française a fourni des inquiétudes sur la sécurité de certains chronos : « Les spéciales offrent peu d’endroits autorisés pour le public, ce qui génère une grande concentration dans de petits secteurs et aura un impact sur la sécurité. » 

Suite à ses recommandations, les organisateurs ont changé intégralement l’itinéraire de la deuxième journée du rallye.

Les six spéciales initialement programmées le samedi sont ainsi remplacées par les chronos suivants :

  • ES10/ES14 : Villa Bustos – Tanti (19,71 km) -> Même spéciale que l’an dernier
  • ES11/ES15 : Los Gigantes – Cantera El Condor (38,68 km) -> Reprise de 15 kilomètres d’une spéciale de 2012
  • ES12/ES16 : Boca Del Arroyo – Bajo Del Pungo (20,52 km) ->Reprend une partie (5,28 km) d’une spéciale de 2015

Ave ces modifications, l’itinéraire complet du rallye d’Argentine se voit rallonger de 13,42 km, portant la distance totale de l’épreuve à 366,10 km.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. sebenfer dit :

    366km, oh là lààààà. Trop long ! Comment ils vont faire les pauvres petits pilotes ?

  2. benjamin dit :

    Tiens, la FIA rallonge un rallye. Ça change !

    • ROUXE dit :

      13 bornes, c’est pas grand chose

      Mais tout de même l’équivalent de 4 ou 5 « superspéciales » mexicaines