François Durieu prend la 2ème place du Groupe N




Six ans après sa dernière participation dans l’Aveyron, le jeune Vauclusien copiloté par l’expérimenté Jean-François GASTINEL, a fait un retour presque gagnant, en terminant à...

’Arnaud Mordacq déchaîné…

Fraichement arrivée de Finlande des ateliers du quadruple Champion du Monde des Rallyes, Tommi Makinen, la Subaru Impreza STI WRX a été confiée directement à Laurent Michit et Julien Nicolas du Multi Motion Garage. Le temps de la contrôler, d’en établir le passeport technique, de commander quelques pièces de secours et d’organiser un déverminage sur les routes en terre du vignoble de Chateauneuf du Pape, voilà la belle japonaise décorée et prête à partir à Capdenac pour les vérifications administratives et techniques.

Á l’exception de quelques participations plus ou moins heureuses sur « son » rallye, le Terre de Vaucluse, voici bientôt six ans que François n’a pas vu l’arrivée d’une épreuve ! Le choix de « Jeff » Gastinel pour se remettre en jambes ne souffre d’aucune contestation.

Dès la première spéciale, François donne le ton : 7ème temps scratch et 1er du Groupe N ! Dans les suivantes, il confirme sa bonne forme mais Mordacq ne se laisse pas faire. François signe toutefois les 8ème et 6ème temps scratch mais laisse la tête du groupe pour 7/10ème de seconde.

Dans la boucle suivante, handicapé par un « bang-bang » capricieux, il ne peut pas faire mieux que 13ème et 14ème dans les deux spéciales courtes mais réagit dans la grande avec un 5ème meilleur temps. Il termine ainsi la première étape à la 8ème place, second du groupe N à 5″7.

Le lendemain, il ne reprend que 8/10ème sur le leader dans l’ES 7 mais se permet de rêver… Mordacq part à la faute dans le chrono suivant, concédant près de 20″ à François qui prend la tête du groupe N. De retour à l’assistance, il ajuste ses réglages car si le « bang » fonctionne maintenant correctement, la voiture paraît plus sous-vireuse à l’entrée et plus sur-vireuse en sortie de virage… François et Jeff décident d’assurer pour la dernière boucle avec plus de 15″ d’avance sur le second.

Malheureusement, à trop vouloir gérer, ils se laissent piéger par un Arnaud Mordacq déchainé qui lui reprend 12″ dans l’ES 9 ! Il faut se réveiller car l’avance n’est plus que de 3″1 ! Au point stop de la dernière spéciale, Mordacq signe un excellent 4ème temps scratch, François échoue pour seulement 1″5… Rageant !

Le temps de digérer cette petite déconvenue, il rentre à Villeneuve et réalise qu’il vient de faire une très belle course et qu’il ne faut laisser place à quelque déception.

François DURIEU :
« C’est une grande satisfaction d’avoir pu d’entrée de jeu rivaliser avec les meilleurs. Je n’ai pas roulé depuis longtemps, sauf mes « demi-Vaucluse »… L’auto est fantastique, nous n’avons rencontré aucun souci si ce n’est le bang-bang aléatoire. Je ne me souviens pas avoir roulé dans de si bonnes conditions : Bruno Besset de Bozian Racing et MMG m’ont chouchouté tout le week-end ! Que dire de Jeff qui n’a commis aucune erreur et qui a su me coacher dans les règles de l’art. Bien sûr je suis un peu déçu pour eux car la victoire était à notre portée mais pour une première, je suis très heureux ! Rendez-vous à Langres ! »

Communiqué de presse en ligne





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *