La révélation Paddon




Véritable révélation du rallye de Sardaigne, Hayden Paddon n’avait pas fait mieux qu’une cinquième place en championnat du monde, c’était en Suède en début d’année.

a terre sarde, le pilote néo-zélandais a crevé l’écran, signant quatre scratchs tout en menant le rallye pendant les deux tiers du parcours.

A l’arrivée, le pilote Hyundai était encore surpris de sa performance. « C’est un incroyable week-end. Vendredi matin, ça dépassait mes attentes. A la fin de la première spéciale, je savais que nous avons un avantage par rapport à notre position sur la route mais la spéciale ne s’est pas si bien passée. J’ai dit à John que nous avions perdu beaucoup de temps mais nous avons fait le scratch. J’étais plus détendu après ça, tout marchait bien et je me sentais à l’aise dans la voiture. La deuxième place est beaucoup plus que ce que nous attentions de ce rallye et je suppose que l’attente sera plus élevée pour le reste de l’année. »

Le samedi après-midi, Hayden Paddon était au bord des larmes à l’arrivée de l’ES17, sa Hyundai souffrant de problèmes de boîte : « Définitivement, quand nous avons eu le problème, nous savions tout de suite ce que c’était car nous avons eu le même problème en Argentine et nous avons abandonné après 50 kilomètres. Cette fois, nous avons fait 80 kilomètres avec. Nous avons sanglé les tout au maximum et avons parcouru la fin d’étape comme ça. Je ne suis pas quelqu’un de très expansif mais quand les choses vont mal, je suis quelqu’un qui montre beaucoup d’émotions et j’étais dégouté. »

En Sardaigne, le pilote néo-zélandais a bénéficié des dernières évolutions de la Hyundai i20 WRC pour la première fois, avec notamment les palettes au volant : « Etonnamment, les palettes au volant ont fait une très grande différence. La première fois que j’ai utilisé les palettes était lors du shakedown et aussi dans la super-spéciale de jeudi soir où je me suis surpris à chercher le levier à plusieurs reprises La palette permet d’utiliser le moteur un peu. En regardant les données, j’avais une vitesse plus élevée que Thierry et Dani et maintenant je suis avec une vitesse en moins à certains endroits. Dans de nombreux virages, c’est plus facile d’utiliser la boîte et je peux davantage utiliser le couple de la voiture. »

Avec ce premier podium en championnat du monde, Hayden Paddon ne s’enflamme pas et visera une place dans le top 5 en Pologne, avant de rêver d’un succès en Australie : « C’est sûr, ce n’est pas une performance unique j’espère mais nous devons être réalistes et garder les pieds sur terre. Mon objectif en Pologne était de terminer dans le top 5 et ça reste le même. Mais c’est sûr, je suis un pilote combatif et je pense maintenant que nous pourrons viser la victoire en Australie. Il y a des routes avec des conditions similaires et le niveau de grip est également comparable à la Sardaigne. Le feeling dans la voiture est bon et c’est sûr que je dois encore beaucoup m’améliorer. »

Du côté de Michel Nandan, directeur de l’équipe Hyundai, Hayden Paddon a confirmé tout son talent : « Quel week-end ! Nous sommes passés par toute une série de hauts et de bas, mais nous terminons ce Rally Italia Sardegna avec un double podium véritablement fantastique. Hayden a réalisé un carton exceptionnel ce week-end et il a démontré pourquoi c’est une véritable vedette de l’avenir. Il a fait preuve d’un grand professionnalisme et d’un grand calme, et il mérite tout à fait sa seconde place. »





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Loic dit :

    Comme beaucoup, j’étais très septique lors de l’arrivée de Paddon en WRC notamment parce que le choix de Hyundaï était commercial avant tout mais clairement, il nous a démontré qu’il avait du talent, et c’est une super nouvelle pour la suite du championnat et pour les années à venir !