Le Chili passe au révélateur de la FIA



Candidat n°1 à accueillir une nouvelle manche du WRC la saison prochaine, le Chili va passer un test décisif cette semaine avec le déroulement du « Gran Premio de Concepcion », épreuve qui servirait de base au format WRC.

En attendant de les retrouver en Argentine, Timo Rautiainen, membre de la commission WRC de la FIA, et Michèle Mouton, déléguée à la sécurité, seront présents au Chili pour observer le déroulement de la course.

Ce week-end, cette épreuve se disputera sur deux jours avec un programme de 143,76 km chronométrés pour un parcours total de 483,21 km. Copiant le format du WRC, cette épreuve posera une Power Stage en fin de rallye dimanche après-midi.

Après avoir travaillé en collaboration avec la FIA, notamment sur les besoins en terme de commissaires, l’organisation espère désormais répondre à toutes les exigences de la Fédération.

« L’objectif de cette épreuve est de déterminer la faisabilité d’organiser une épreuve mondiale de rallye en fonction des paramètres sportifs, de sécurité et de logistique qu’exige un événement de cette nature.

J’appelle toute la famille du rallye à assister à cette date historique, mais avec les précautions et la connaissance des mesures de sécurité imposées par l’organisation. Le rassemblement est une fête pour tous et il est entre nos mains de continuer à faire l’histoire. », explique Sebastián Etcheverry, responsable de la recherche et du développement du championnat RallyMobil.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


  1. DIEU dit :

    POUR LE RETOUR DU SAN REMO & L’IRLANDE !!!!!

  2. Jeje81 dit :

    Ouai, à quand un équilibre terre asphalte…

  3. roland59 dit :

    sans compter la Turquie (considérant qu’elle est à cheval sur 2 continents), on arrive à 9 manches européennes dont 2 sur le territoire français… plutôt gâté sur le coup… faut bien le dire..
    alors, une nouvelle manche en Amérique Latine, pourquoi pas…
    considérant les intérêts des constructeurs, l’Amérique du Nord serait très bien aussi…
    alors, bonne chance au Chili..

    • didier dit :

      j’ai pu discuter avec Michel Mouton lors du catalogne 2017, elle m’a dit que ce n’était pas pour demain au point de vue sécurité (le bruit des voitures), mais qu’ils allaient faire des recherche pour aller dans cette direction. Dommage mais les constructeurs sont pour, que faire.

  4. duc5962 dit :

    pourquoi pas prendre le rallye d’ypres c’est super organiser et c’est sur asphalte

  5. GUILABERT dit :

    il y a assez d épreuves sur terre, si ils proposent du goudron, pourquoi pas