Nouvelle victoire pour Yoann Bonato dans l’Opel ADAM Cup




Au départ de cette 4ème manche de l’Opel ADAM Cup, Yoann Bonato s’était préparé à livrer une nouvelle bataille à coup de secondes avec Rémi...

ors leader de la Cup. Son objectif était de confirmer le rythme donné sur la manche précédente avec un seul but : remporter une seconde victoire !

Dans la première spéciale, le pilote des 2 Alpes signe le premier temps mais une surchauffe moteur le ralentit dans l’ES2 ; Rémi Jouines le devance alors de plus de trois secondes et un nouvel adversaire entre dans la course, à la deuxième place : Guillaume Sirot. La bataille semble lancée !
Mais la sortie de route de Rémi Jouines dans la troisième spéciale change la donne, Yoann Bonato doit revoir sa stratégie.

« Quoi qu’il en soit, l’objectif sur ce rallye était de gagner. Mais sans Rémi Jouines dans la course, nous avions une grosse carte à jouer ; nous voulions gagner mais pas à n’importe quel prix. Et avec Guillaume Sirot qui nous a obligés à rouler vite en permanence j’ai du doser ma prise de risque à chaque minute dans un contexte de météo changeante, avec des routes parfois grasses, parfois sèches. C’est assez déstabilisant quand l’objectif de course change dès le début du rallye » explique Yoann.

Déstabilisant, mais pas suffisant pour renverser la tendance ! Spéciale après spéciale le pilote des 2 Alpes trouve son rythme en tête de la course et signe sa seconde victoire.

Désormais leader au classement général de la Cup, c’est avec 20 points d’avance que Yoann Bonato abordera la prochaine étape de la compétition : le rallye des Cévennes. Et si son adversaire en connaît bien le terrain pour y être chez lui, l’objectif reste inchangé : la gagne ! « Notre avance est intéressante mais pas significative. Rien n’est écrit pour l’instant, il est donc indispensable de gagner chez Rémi Jouines ! » précise Yoann.

Rien n’est joué donc à la veille des deux dernières manches de l’Opel ADAM Cup 2013.

En attendant, le pilote des 2 alpes s’offre une session « grimpe » dans le parc national de Yosemite, en Californie, où il va pouvoir mettre à l’épreuve son physique et travailler son mental pour aborder avec une endurance et une concentration affutées, les deux dernieres courses de la compétition.

Communiqué en PDF





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *