O.Tänak : “Faire une bonne différence dès le début”



Pendant trois jours, Ott Tänak n’a jamais trouvé d’adversaires à sa hauteur, tant le pilote estonien semblait évoluer dans une autre dimension, à l’image d’une étape de vendredi parfaite.

En conférence de presse d’après course, le pilote estonien a fait part de son amour pour cette nouvelle épreuve du calendrier.

“Ce fut une expérience incroyable, les conditions n’auraient pas pu être meilleures. Les spéciales étaient plus qu’exigeantes, elles étaient rapides mais elles étaient encore délicates par endroits. Dans l’ensemble, le défi que nous avons eu ce week-end valait certainement quelques points en WRC.”

Contrairement au début de semaine et surtout par rapport aux températures moyennes observées à cette époque, il a fait presque chaud en Laponie !

“C’était agréable d’avoir des températures pas trop basses car nous avons pu rester un peu à l’extérieur de la voiture entre les spéciales. J’imagine que si ça avait été -30°C, ça aurait été peut-être moins agréable.”

Souvent pendant cette course, les pilotes ont avoué être surpris du niveau de grip, particulièrement en tout début de course avec une adhérence plus élevée que prévue et différente par rapport aux essais.

” Lorsque nous avons eu les essais avant l’épreuve, nous avions une surface de route et des conditions très différentes, en fait. À partir de là, il était difficile de comparer quoi que ce soit. Nous avons fait un petit événement en Estonie mais les conditions étaient différentes. En hiver, il est si facile d’obtenir de la neige fraîche et des conditions différentes, alors quand nous sommes venus ici et que nous avons fait les reconnaissances, nous avons compris que les circonstances seraient différentes et évidemment, ces routes ont eu un rallye il y a un mois. C’était vraiment difficile par endroits mais le WRC doit être exigeant et au final, c’était très agréable.”

Avec l’arrivée de nouvelles épreuves comme cet Arctic Rally Finland, le pilote estonien précise que cela change quelques paramètres et change même la stratégie de course avec des possibilités de faire rapidement des différences.

“Cela rend toujours les choses un peu plus ouvertes. Quand nous sommes arrivés ici, nous ne savions vraiment pas à quoi nous attendre ou ce qui allait se passer, qui allait être le plus rapide et si les réglages fonctionnaient et comment gérer les pneus. Quand vous venez sur une nouvelle épreuve , vous ne savez vraiment jamais ce que ça va donner, vous devez apprendre pendant que vous conduisez. Il faut réagir rapidement à certaines choses et c’est probablement au début du rallye où vous pouvez faire la plus grande différence. Parce que pendant le rallye, tout le monde apprendra et réagira et les écarts commencent à se réduire de plus en plus. Pour ma part, je savais que je devais faire une bonne différence dès le début et ensuite me construire une marge. Après j’ai pu gérer.”

Après son échec du Monte-Carlo en janvier dernier, Ott Tänak a su vite se ressaisir, dominant Kalle Rovanperä, l’adversaire n°1 qu’il avait déjà identifié avant le départ.

“Disons que je n’étais pas vraiment concentré sur le Monte-Carlo lorsque nous sommes arrivés ici. Il était plus important d’obtenir le bon résultat d’ici. Le plus gros défi était Kalle et, évidemment, les gars de Toyota. Il est le seul à avoir fait ces spéciales avec cette voiture l’année dernière et évidemment, il a toujours été très rapide sur ce type de route et il commence déjà à avoir de l’expérience. Il ne fait que s’améliorer, cela ne fait aucun doute. C’est certain que le challenge allait être difficile face à lui. Cette année, cela a fonctionné et, espérons que ça reste comme ça. Mais à l’avenir, je suis sûr qu’il sera un gars très rapide.”




S’abonner
Notifier de
guest
10 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Le plomb
Le plomb
1 mois il y a

Pas vraiment de quoi polémiquer selon moi! Maitre Folace disait « C’est curieux chez les marins ce besoin de faire des phrases » Ben là c’est pareil, c’est curieux chez les pilotes ce besoin de parler balayage lorsque qu’on le subit et l’oublier lorsqu’ils en profitent. Bah, tout le monde le sait de toutes façons, ça fait parti du jeux. Cela peut même devenir stratégique de gagner ou perdre des places selon le cas. Pour ceux qui font référence au balayage qu’Ogier a du subir (ce qui est vrai), je pense surtout qu’il est passé complètement à côté de son rallye, que c’était… Lire la suite »

Fab
Fab
1 mois il y a

C’est moi où il n’évoque jamais le balayage dont il a pu bénéficier?

Réagir et s’adapter rapidement, du fait des nouveaux pneus notamment c’est quand même plus facile à sa place qu’à celle d’Ogier.

Ce qui ne veut pas dire qu’il a volé sa victoire. Juste que sa communication me semble un peu… évasive. Ou alors pour mon petit cerveau, c’est un peu trop sous entendu dans son ” Faire une bonne différence dès le début”

Last edited 1 mois il y a by Fab