Ogier : « J’ai hâte de travailler avec l’équipe »



Avant d’embarquer pour la première fois dans sa Yaris WRC en fin de semaine pour des essais Monte-Carlo, Sébastien Ogier s’est confié sur son arrivée chez Toyota.

Au cours d’un entretien avec Red Bull, son sponsor de longue date, le français a notamment évoqué ses objectifs pour cette dernière saison, et ils se résument en un mot : gagner.

« Bien sûr, j’adorerais gagner un dernier titre avec une troisième marque différente, mais ce n’est pas vraiment ce que j’ai en tête quand je vais commencer la saison. Ce que j’ai en tête, c’est bien sûr que je suis un combattant et un gagnant, et quand je commence la compétition, mon but est de la gagner. Je ne commence pas à me dire que c’est ma dernière chance ou quelque chose comme ça. J’ai déjà une carrière incroyable et tout ce que je pourrais y ajouter serait génial. »

Après avoir découvert la Fiesta en 2017 puis la C3 en 2019, le pilote gapençais va donc attaquer cette saison avec une troisième voiture différente en quatre ans.

« Nous avons un peu l’habitude de découvrir des voitures ces dernières années. Par le passé, j’ai été capable de m’adapter assez rapidement dans un nouvel environnement, donc j’espère vraiment le refaire cette fois. »

Et malgré cette inexpérience au volant de ses précédentes montures, Sébastien Ogier a toujours brillé sur les routes sélectives du Monte-Carlo. Selon lui, il est justement plus simple de débuter avec une voiture sur cette épreuve plutôt que sur d’autres.

« Commencer par le Monte-Carlo semble être un défi plus difficile, mais en fin de compte, la caractéristique de cet événement est si particulière, si difficile et si différente des autres rallyes que le plus important est d’avoir une voiture où vous vous sentez à l’aise.

Si vous ne connaissez pas la voiture, c’est plus difficile car vous connaissez à peine les limites de la voiture. Le Monte-Carlo est aussi un rallye où vous n’avez pas besoin d’extraire 100% de la performance de la voiture. Il s’agit plus d’être intelligent avec les pneus et de gérer les conditions. D’une certaine façon, il vaut mieux commencer par une nouvelle équipe et une nouvelle voiture sur ce type d’épreuve, plutôt que d’aller quelque part où vous vous battez pour les derniers dixièmes de seconde, quelque part comme la Finlande. »

Concernant son équipe, le français avoue avoir un grand respect pour Tommi Mäkinen, son ancienne idole, et se dit impatient de découvrir la marque Toyota.

« Pour moi, honnêtement, j’ai hâte de travailler avec l’équipe. Tommi était mon héros d’enfance depuis la fin des années 90. C’est mon premier vrai souvenir de rallye avec le Monte-Carlo. Je veux dire… cette voiture rouge qui domine ce rallye avec Tommi au volant, et maintenant travailler avec lui aujourd’hui, c’est excitant ! Travailler avec une marque aussi emblématique que Toyota est aussi quelque chose de spécial, ils ont beaucoup d’histoire dans le rallye et j’ai vraiment beaucoup de respect pour la mentalité japonaise et de leur façon d’être. Ils sont très respectueux envers les gens et je suis intéressé d’en apprendre plus sur la culture japonaise. »




S’abonner
Notifier de
guest
58 Commentaires
Newest
Oldest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Pascal
Pascal
8 mois il y a

Ogier j espere que tu te feras battre…tu es qu un traître….

Régis
Régis
8 mois il y a

Tout à fait d’accord sur la culture japonaise qui est à 1000 lieux de la culture française, et si seulement chez nous certains pouvaient en prendre de la graine, vous ne verrez pas les japonais critiquer et dénigrer les champions qui portent haut leurs couleurs, à tout bout de champ..
En tout cas, à rajouter à l’excitation de travailler avec Makinen et Toyota, il doit y avoir aussi l’excitation de marcher dans les traces D’Auriol et Occelli, avec en plus le challenge de les succéder avec le titre!!.. Ce serait une belle histoire..