Ogier : « Tu croises les doigts »



La mine déconfite, Sébastien Ogier était d’une humeur maussade en cette fin d’après-midi, terminée par un modeste 6e temps dans Panzerplatte, une performance le rétrogradant à la quatrième place provisoire.

Et comme il l’avait prévu, le français a clairement été en difficulté dans ce légendaire chrono avec un sous-virage chronique.

« C’était attendu malheureusement, on connaissait le problème, et dans la plus longue spéciale, c’était de pire en pire. Je ne me suis jamais senti aussi mal dans cette spéciale. C’était horrible pour faire tourner la voiture. J’ai vraiment tout donné, c’est tout ce que je peux faire. Nous avons eu aussi une crevaison à l’arrière-gauche mais heureusement, c’était seulement une crevaison lente et à mi-spéciale.

Je pense que je sais quoi faire dans cette spéciale (seul S.Loeb a signé le plus de scratchs que lui), mais je ne sais pas ce que je peux faire quand la voiture ne veut pas tourner, ou peut-être un miracle. »

Suite à la crevaison de Thierry Neuville, le français estime que c’est finalement une mauvaise nouvelle pour le championnat et les courses à venir.

« Ce n’est pas nécessairement une bonne nouvelle que Thierry ait crevé. J’aurais préféré qu’il me dépasse au championnat pour avoir plus de voitures devant moi pour la prochaine épreuve. Cela aide aussi Ott maintenant. »

Concernant l’état de la route au deuxième passage, le français ne se montre guère optimiste : « Selon les ouvreurs, ce sera bien pire au second tour. Les pierres, elles sont impossibles à éviter, il y en a partout. Tu croises les doigts. Comme on l’avait annoncé, c’est une loterie. »

Le sous-virage prononcé entraînant une usure plus rapide des pneumatiques, Sébastien Ogier a terminé cette spéciale en grande difficulté, et ne voit pas comment la situation pourrait être différente au deuxième tour.

« Plus c’est long, moins c’est bon. A la fin, mon seul moyen de faire tourner la voiture c’était au frein à main (rires). Je ne vois pas comment ça pourrait changer, si nous avions des solutions, cela ferait un moment qu’elles seraient en place.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. dd dit :

    Tanak et la Toyota sont au dessus de tout le monde c’est tout..et c’est surtout Tanak qui domine tout le monde , si certaines des pièces de la Toyota était resté fiable il aurait une avance terrible au championnat..après 15 années de domination française , la roue tourne et Tanak pour l’instant est au dessus du lot

  2. bazire dit :

    Vous blablatez tous dans le vide avec la compétitivité de la C3 , les années se suivent mais ne se ressembles pas , celles d’hier n’est plus celle d’aujourd’hui , certaines stagnent ou régresses quand d’autres progresses !…. c’est aussi simple que cela !…..

  3. Jeanfrançois dit :

    Moi je pense que cette équipe savait que sur cette épreuve il seraient en difficulté.
    Que faire attendre le pays de Galles .

  4. giledouard dit :

    on causer on cause. Y en a un qui pourrait rigoler, s’il ne fait pas de M,,,rie, c’est Meeke. Jusque-là il est irréprochable sur ce rallye et il ne se plaint jamais de sa Yaris. S’il fait deux demain ce sera presqu’une victoire. COmme dit par Denis hier cette C3 est une brouette qui va tout droit. Lappi prend deux roues car il sait qu’il va user trop les pneus dans la longue. et il peut crever dans chacune des spéciales. Pour la Finlande Lappi avait des différentiel et trains avant au poil. Ce que n’avait pas Ogier. Citroën tête toujours. Et ce qu’ils ont gagné sur la terre, ils l’ont perdu sur asphalte en réglage. Souvenez-vous les ruades de l’arrière quand Meeke voulait gagner au péril de sa place finalement. Je ne suis pas convaincu que plus d’implication d’Ogier changerait qqch. Ils sont dans l’impasse ne sachant dans quelle direction aller. On est encore loin de trouver la parade chez les chevrons. Dommage, mais faut accepter les rattages. Cette C3 hormis sa bonne gueule est beaucoup trop complexe et pointue à mener en Rallye. Sur piste peut-être, mais en rallye je pense que c’est pas possible. Et je le regrette amèrement pour tous, ingénieurs, mécanos, pilotes et copilotes.

  5. aldo dit :

    Et l l asphalte en catalogne est une épreuve bien différente .
    Rien à voir avec le adac même la Corse est différente.

  6. aldo dit :

    Pour fab
    le monte s est roule en grande partie en clous cette année .

    • Fab dit :

      Ah? Ma mémoire est défaillante alors!

    • Buz dit :

      C’est bien dans la dernière étape que Ogier gagne le MC. Et de mémoire c’était sec et en slicks. Et aussi bien dans le Turini que dans le col de Braus il y a de nombreuses épingles et des virages serrés. Et pourtant a aucun moment Ogier n’a évoqué un problème a faire tourner l’auto. Je suis comme Fab, je m’interroge.

  7. Pok dit :

    Bizarre… en octobre 2018 au catalogne elle marchait bien la c3 sur asphalte

    • Rallye-Sport.fr dit :

      Et la i20 WRC était moyenne en 2018, au contraire d’aujourd’hui. Les voitures évoluent en permanence, même si c’est par petites touches, les incidences peuvent être énormes. Quand certains progressent, d’autres stagnent.

  8. jojo dit :

    ok, le championat est plie . c est sur ……..

  9. Fab dit :

    @Denis: c’est sévère comme jugement.

    Moi, je me pose une question très concrète depuis un moment. Le MC 2019 s’est couru en majorité sur des routes séches. On peut selon moi le considérer comme un rallye asphalte, même si un peu atypique.

    La C3 y était très compétitive et jamais Ogier ne s’est plaint de ces difficultés pour faire tourner l’auto. ALors pourquoi sur le rallye suivant (la Corse) et maintenant ici, c’est devenu un gros problème.

    Peut on y voir une mauvaise direction prise par l’équipe mais sous l’impulsion de ces pilotes? S’agit il d’autres paramètres entrant en compte, par exemple la température fraîche du MC (pour les pneus) là où la Corse et l’Allemagne sont bien plus chauds? QUoi d’autre?
    Je m’interroge.

    • Sylvain dit :

      Sûrement une conjonction de facteur…

      MAIS moi j’aurais bien aimé l’avis d’un Breen pour dire quelque chose… quelqu’un qui a piloté la C3 en 2018 pour dire 2019 c’est pareil/mieux/pire…

      Là y’a que 2 nouveaux pour dire ça va pas.

      • Fab dit :

        La problématique principale lorsqu’on change 100% de son line up!
        Quand tout va bien, ça passe. Par contre, quand ça déconne, y a plus « d’historique » pour parler du passé.

    • Buz dit :

      Et bien je me pose exactement la même question. En début d’année tout avait l’air de bien fonctionné pour le couple Ogier-C3, avec une victoire au MC, certes sur un terrain spécifique mais quand même, et une au Mexique. Et puis depuis la Corse tout fout le camp. Plus de feeling avec l’auto et une incapacité pour l’équipe a réagir. Elle avait pourtant démontrée, cette auto, de bonnes dispositions sur l’asphalte par le passé, aussi bien avec Meeke qu’avec Loeb. Pourquoi est t elle devenue en si peu de temps une catastrophe sur cette surface? Pourquoi ces difficultés a faire tourner l’auto n’étaient pas présents par le passé?

  10. Brunoo34 dit :

    Le titre s’envole pour Ogier mais c’était prévisible depuis la Corse où la Citroën n’était pas dans le coup, il ne peut qu’ espérer prolonger le suspense à condition que les 2 autres Toyota ne finissent pas devant lui sur ce rallye, pour Neuville encore de la malchance dans cette spéciale, Tanak n’a plus qu’à gérer la fin de course….et du championnat.

    • Beej dit :

      Neuville ressemble de plus en plus à latvalla : un chat noir dans la voiture et l’éternelle deuxième…. Enfin sa carrière est encore longue et le WRC est devenu plus ouvert que ces dix dernières années.

  11. Cedric Surais dit :

    Vendredi j ai dit changement de champion personne as voulu me suivre le championnat est plié.

  12. Pikpik974 dit :

    La question c’est comment Meeke arrivait a faire fonctionner cette Citroën sur asphalte. Avant les rouges était la référence sur cette surface… Les temps changent

  13. Denis dit :

    Ouais…
    Sans être impoli, avec un tel salaire, pour être devant, faudrait aussi faire autre chose que croiser les doigts…
    Libre d’avoir du temps libre, n’ayant plus rien à prouver mais, j’imagine que d’autres Champions s’investiraient plus.
    Je vois mal Tanak agir ainsi par exemple, mais il est vrai qu’il a plus faim !

    • Cedric Surais dit :

      +1

    • sylvio1er dit :

      a dire de telle connerie vaut mieux se taire. Car Tanak chez Toy n’y est pas allé pour le Smic Tout comme Neuneu chez les coréens

      • kojak34Fr dit :

        Et vous pensez que Seb Ogier est chez Citroen pour des cacahuètes ???

      • bazire dit :

        Pour répondre a un commentaire aussi débile il faut se reporter aux commentaires de Malcom sur les qualités de bosseur de Ogier et tous le bénéfice qu’a pu en tirer ses équipiers Tanak et Evans chez ford qui est une équipe privée …..

    • Clem21 dit :

      Faire autre chose ?? S’investir plus ??
      Non quand même, on connaît tous Ogier, ce n’est certainement pas son genre de se laisser aller. Et il est le 1er énervé de cette situation, donc s’il avait pu éviter ça, croyez-moi qu’il l’aurait fait.
      Vendredi matin je regardais par hasard le live fb de rallyesport et j’ai directement été choqué de son passage, très à l’attaque, blocage de roue et la C3 qui ne tourne pas dans une longue épingle en dévers… pas son style du tout.
      Voir qu’il etait 3e avant Panzerplatte dans une voiture qui est « inconduisible », c’est limite miraculeux (comme toujours avec Ogier, et c’est pas péjoratif), et je suis assez effaré de voir qu’on le descend parce que la caisse ne marche pas. C’est certes surprenant, et on a le droit de se poser des questions, mais bordel, on parle d’Ogier les gars.

    • lpp7 dit :

      ———10000000000000000000
      Comment peux t’on écrire de telles absurdités. Dire qu’un top pilote se croise les bras et attend juste la fautes des autres. Absurde