Quentin remporte le Citroën Racing Trophy !




Dernière manche du Citroën Racing Trophy, le Rallye du Var a consacré Quentin Gilbert, qui remporte son premier titre face aux trois autres pilotes toujours...

img_9976
rong>. Auteur d’une course empreinte de maîtrise et de sérénité, le Vosgien sera récompensé par Citroën Racing. Promu pilote d’essais compétition-clients de l’équipe Championne du Monde, Quentin sera engagé au prochain Rallye Monte-Carlo sur une DS3 R3 officielle.

Deuxième du classement général avant cette dernière manche, Quentin abordait la course avec sérénité : « Nous avons fait de bonnes reconnaissances et je me sens bien. Avec quatre pilotes capables de remporter le championnat, il y a de nombreux cas de figure possibles. Une seule certitude en ce qui me concerne : il faut que je sois à l’arrivée en bonne position. Mais en fonction des résultats des uns et des autres, je devrai peut être me contenter d’une place d’honneur. »

Vendredi, le rallye débutait par quatre spéciales. Respectant le tableau de marche fixé par l’équipe PH Sport, Quentin se maintenait dans le peloton de tête. Il bouclait l’étape en troisième position derrière Stéphane Consani et Sébastien Chardonnet : « J’ai bien roulé, sans trop en faire pour éviter les crevaisons. La spéciale du Plan de la Tour comporte une portion de treize kilomètres complètement défoncés. Il y a des trous partout, de la boue, des pierres : on ne peut pas gagner la course à cet endroit, mais on peut la perdre ! Pour l’instant, tout va bien. »

La deuxième étape débutait bien pour Quentin : auteur du meilleur temps dans Plan de la Tour, il s’emparait de la deuxième position tandis que Chardonnet crevait. Puis Jean-Sébastien Vigion, leader du classement général avant cette épreuve, abandonnait. Au fil de la journée, Stéphane Consani alignait les meilleurs temps et creusait l’écart. Quentin gardait son calme : « On ne peut pas rouler à fond du début à la fin d’un rallye comme celui-ci. Il faut penser à gérer le quota de 14 pneumatiques pour ne pas être à l’agonie dimanche matin. »

Dans la dernière spéciale, Stéphane Consani partait à la faute dans Vidauban, la version longue de Plan de la Tour. Quentin héritait des commandes du Citroën Racing Trophy, une bonne trentaine de secondes devant Mathieu Arzeno, autre rescapé des prétendants à la couronne.

« Je sentais qu’il allait se passer quelque chose », affirmait un Quentin toujours aussi concentré. « Notre approche semble avoir été la bonne, mais ce n’est pas terminé. Il reste une grosse étape à disputer dimanche et je suis bien placé pour savoir que rien ne sera terminé avant d’avoir passé le podium d’arrivée. »

Comme tous ses proches, Quentin avait encore en tête l’édition 2011 du Rallye du Var. Virtuellement Champion de France Junior, il avait été trahi par sa boîte de vitesses à quelques kilomètres de l’arrivée…

Mais cette fois, rien n’allait venir perturber la course du Vosgien. Pas même un tête-à-queue dans la première spéciale du dimanche matin. Pas même le forcing de Mathieu Arzeno, qui arrachait la victoire dans la toute dernière spéciale. Quentin savait que cette deuxième place était synonyme d’un titre largement fêté dès le point stop de Vidauban !

« Je suis heureux et j’ai envie de remercier tous ceux qui croient en moi : mes partenaires, mes parents et mes amis. Tout le monde était là ce week-end pour me soutenir », déclarait le nouveau champion. « Je dois en premier lieu féliciter l’équipe PH Sport. Ils m’avaient préparé une voiture qui a toujours été au top dans des conditions pourtant difficiles. Je dois également beaucoup à Isabelle Galmiche, qui faisait son premier rallye à ma droite. Elle m’a canalisé, rassuré et apporté beaucoup de sérénité. Nous ne nous sommes jamais énervés, même en voyant Stéphane prendre de l’avance. Il fallait être concentré sur l’objectif et je suis fier de remporter ce premier titre majeur. »

Remporter le Citroën Racing Trophy signifie le début d’une nouvelle aventure pour Quentin : « C’est encore un peu difficile de réaliser que je serai au départ du Rallye Monte-Carlo sur une DS3 R3 officielle. C’est un rallye qui m’a toujours fait rêver. En janvier dernier, j’étais au milieu des spectateurs. Bientôt, ce sera à moi de jouer ! J’aurai également l’occasion d’effectuer des essais pour les produits compétition-clients, ce sera une bonne occasion de développer mon bagage technique et de prouver ma valeur. »





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *