Rallye des Cent Vallées 2014




Le rallye des Cent Vallées 2014 se dispute les 6 et 7 septembre 2014 autour de Naucelle dans l’Aveyron. Ce rallye est organisé par l’ASA...

uergue.

Le 9 ème Rallye Régional des Cent Vallées représente un parcours de 155,470 Km.

Il comporte 6 Épreuves Spéciales d’un kilométrage de 37,89 Km.

Programme du rallye

Même parcours et même timing que pour l’édition 2013

Samedi 6 Septembre 2014

  • 14h00-19h15 : Vérifications administratives et techniques

Dimanche 7 Septembre 2014

  • 09h00 : Départ du rallye
  • 09h51 : ES1 – PRADINAS – SAUVETERRE (8,03 Km)
  • 10h16 : ES2 – GRAMOND – QUINS (4,6 Km)
  • 12h27 : ES3 – PRADINAS – SAUVETERRE (8,03 Km)
  • 12h52 : ES4 – GRAMOND – QUINS (4,6 Km)
  • 15h03 : ES5 – PRADINAS – SAUVETERRE (8,03 Km)
  • 15h28 : ES6 – GRAMOND – QUINS (4,6 Km)
  • 15h58 : Arrivée du rallye

Palmarès récent

  • 2013 : Da Cunha (Lancer Evo 7), Besson, Jean
  • 2012 : Besson (Mégane Maxi), Marty, Jean
  • 2011 : Vaison (306 Maxi), Da Cunha, Murat
  • 2010 : Da Cunha (Lancer Evo 7), Coste, Mathieu

Description du rallye par Germain Bonnefis

ES 1 : Le profil de cette spéciale reste relativement constant au fil des kilomètres. Il s’agit d’une route assez étroite, alternant des parties serrées et des parties rapides. Le grip est bon et la route est assez peu bosselée. Une épingle gauche dans le village de Lugan fait office de « point spectacle » et entame une descente dont je garde de bons souvenirs en 106, avec des passages où l’on peut jeter l’auto d’un virage à l’autre, du grand plaisir ! On conserve la même route pour remonter jusqu’à l’arrivée, une arrivée en montée où les pilotes de petites autos devront s’appliquer pour conserver leur élan d’un virage à l’autre… Il n’y a que la deuxième partie d’ES que j’ai déjà parcouru en course.

ES 2 : Les premiers kilomètres se font en sous-bois, avec un profil similaire à l’ES 1, une alternance de virages rapides et d’autres plus lents sur un grip toujours convenable. Le départ étant en descente, il faut être « bien réveillé » si l’on veut faire un temps, car il est compliqué d’entamer cette spéciale avec des gommes froides. Une remontée sur un profil toujours similaires nous mène à un changement de direction entre des maisons, changement de direction qui marque le début d’une portion difficile : étroite, rapide, avec quelques ciels, il faut de bonnes notes. Après une épingle gauche, nous parcourons un plateau très rapide avec du goudron noir, une partie pour gros coeurs. Enfin, nous entamons une partie très sinueuse, avec des passages presque typés « Cévennes » qui nous mène jusqu’au village de Sauveterre où se trouve l’arrivée. Personnellement, il n’y a que cette dernière partie très sinueuse que j’ai déjà parcouru en course.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. cedric dit :

    germain bonnefils engagé sur ce rallye sur une 206,contrat rompu avec renault sport