Sainz : « C’est une journée vraiment triste »



Malgré sa 35e victoire signée sur le Dakar, Carlos Sainz n’a pas caché son émotion en apprenant le décès du motard Paulo Gonçalves survenu lors de la septième spéciale.

Avant d’aborder son excellente opération au classement général, le madrilène a tenu à exprimer sa peine suite au décès du pilote portugais. « C’est une journée vraiment triste avec cette grande perte. Repose en paix Paulo. »

Loin de ce drame, l’espagnol a connu une journée sportive parfaite avec un troisième succès cette année, de quoi conforter un peu plus sa mainmise sur le classement général. Grâce à un buggy Mini décidément très efficace et rapide, El Matador n’a fait qu’une bouchée de cette spéciale, pourtant la plus longue du rallye. À l’aise dans le franchissement des dunes comme dans les portions rapides, le double vainqueur de l’épreuve réalise pour le moment une course idéale qui lui permet de compter 10 minutes d’avance sur son dauphin, le Qatari Nasser Al-Attiyah.

« C’était rapide. Nous avons passé beaucoup de temps à fond, à franchir des dunes. J’ai rattrapé Stéphane, mais il y avait de la poussière donc je n’ai pas pu le dépasser, j’ai préféré rester derrière lui. »

Repoussé au troisième rang lors de cette étape, et pointant à près de 20 minutes de son coéquipier, Stéphane Peterhansel a souligné les subtilités du parcours proposé ce dimanche.

« C’était super rapide, je crois qu’on a mis moins de quatre heures pour faire 550 km si on enlève la neutralisation. Ça demande beaucoup de concentration et d’attention, mais la navigation était facile. En tout cas, sur une telle distance je pense que c’est ce que j’ai connu de plus rapide. »




S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments