T.Mäkinen : « Finir dans la même minute que les vainqueurs »



Grand spécialiste du Monte-Carlo avec quatre victoires, la dernière remontant à 2002, Tommi Mäkinen aura un tout autre rôle cette année.

A la tête du Toyota Gazoo Racing depuis mi-2015, l’ancien champion du monde finlandais rêve de voir ses deux Yaris WRC rejoindre l’arrivée et non loin du vainqueur…, une ambition déjà très élevée pour les débuts de la « petite » japonaise.

« La chose la plus importante est d’aller au Monte-Carlo de manière relax et ouverte. Cela dépend tellement des conditions sur ce rallye, tout peut changer en une fraction de seconde. Il est difficile pour moi de dire pour l’instant où nous sommes vraiment en termes de performance et il est peu probable quel le Monte-Carlo nous apportera une réponse claire, car c’est un rallye si différent de tous les autres.

Le planning imparti pour développer l’auto a été notre plus grand défi. Bien sûr, toutes les équipes ont dû construire de nouvelles voitures à partir de zéro cette année, mais elles peuvent compter sur l’expérience du passé.

Je peux transmettre un peu de mon expérience personnelle à nos pilotes du rallye Monte-Carlo, mais au final, tout dépend d’eux et de la voiture maintenant. Notre objectif est d’enchaîner les kilomètres sur ce rallye et d’engranger des informations, donc je serai heureux si nous avons les deux voitures à l’arrivée et dans la même minute que les vainqueurs. Ce serait une excellente façon de poursuivre notre développement, qui s’inscrit dans un processus continu. Comme nous le disons chez Toyota, nous devrions toujours progresser au fil de la saison : nous devons rendre la voiture toujours meilleure. »





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Iggy dit :

    Il a rêvé le gonze… il a oublié un zéro… moins de minute il voulait dire!

  2. BenZERO7 dit :

    Il voulait dire, moins d’une minitel à la fin de la première journée. 😉

  3. roland59 dit :

    puisque le MC est le rallye le plus « délicat » et ou tout peut arriver, j’ajouterais une pointe de folie/rêve à l’ambition de Mäkinen en souhaitant la victoire d’une toy pour vraiment bien démarrer cette nouvelle saison encore si incertaine… et pourquoi pas aussi un petit + avec un podium inattendu… 🙂

    • Robert Bidochon dit :

      Un peu trop « délicat » pour que Latvala ait une chance de finir justement …

      • roland59 dit :

        à supposer que Latvala ne termine pas ou se mette en retard.., il reste Hänninen… et là ce serait une énorme et vraiment chouette surprise…
        Hänninen le revenant… j’en ai presque envie…

  4. zondaSSJ4 dit :

    Il y a de l’ambition déjà pour un premier rallye qui est le Monte Carlo, un petit trop je pense.

  5. nico13940 dit :

    Si il finit dans les 5 minutes ça sera déjà bien, je dis bien si il finit.

  6. bigbop dit :

    ils sont ambitieux peut être trop.. latvala a la limite oui.. mais Haninen… j’y crois pas .. en tout cas pas dans le top 5 … j’espère aussi le tromper… il aurait pris Ogier a la limite…

  7. Kivala dit :

    Oh oui, ambition très-très élevée ! Sauf cascade d’incidents visant exclusivement la concurrence, choix de pneus particulièrement opportuns, ou voiture vraiment bien née (ce que ne semblait pas juger Seb Ogier), être à moins de 3 minutes serait déjà un bel exploit. Souhaitons qu’aucun des 2 pilotes ne prenne au sérieux ce souhait affirmé de leur team manager… Ceci dit, je ne demande qu’à me tromper !

  8. jp dit :

    Quand je vois le hangar dans lequel il construit ses caisses, c’est pas gagné d’avance ..Je ne comprends pas qu’une grosse boite comme Toyota fasse confiance en a TMR qui n’a aucune expérience, et qui n’a jamais construit de voiture. ça risque bien d’être un gros gâchis .. J’espère me tromper.

  9. Marc dit :

    Sur un MC, être dans la même minute que les vainqueurs, c’est être sur le podium, voir même viser la 2 ème place.

    • riri73 dit :

      Tout à fait, et c’est très étonnant que Makinen, plusieurs fois vainqueurs de l’épreuve l’ait un peu oublié.

      Il a pourtant toutes les raisons de s’en souvenir = En 2002, il était 2ème du MC à un peu plus d’une minute du rookie Sebastien Loeb, avant qu’une pénalité de 2mn infligée à Seb lui amène la victoire sur le tapis vert.