Tops et Flops (Acropole 2021)



La Grèce et son Rallye des Dieux étaient de retour en Championnat du monde des Rallyes après huit ans d’absence. Impérial au terme d’un week-end maitrisé, Kalle Rovanperä a gravi une nouvelle marche de l’Olympe.

Malgré la crise sanitaire mondiale, les tops et flops restent fidèles à leurs engagements chaque mercredi d’après rallye. Le principe reste le même avec trois catégories distinctes. Dans un premier temps, les “tops” mettent en avant les performances à retenir. À contrario, les “flops” pointent du doigt les déceptions du weekend. Le “ni ni” vient conclure cette chronique avec un élément qui aurait très bien pu figurer dans les deux catégories précédemment citées.

Cette année encore, ce classement se veut purement subjectif et n’attend que vos avis aussi bien proches que contradictoires. Lesquels sont évidemment les bienvenus dans les commentaires en bas de l’article.

Tops :

1Kalle RovanperäCeux qui commençaient à être soulagés du départ d’Ogier risquent fort d’être contrariés dans la décennie à venir. Pour sa première véritable saison complète, sa maturité et son talent en font déjà un potentiel vice-Champion du monde à seulement 20 ans, impressionnant !
2Sébastien OgierBrillant le premier jour, prudent les deux suivants. Une course à l’expérience qui le rapproche inexorablement d’un huitième mondial qui, sauf cataclysme, ne devrait plus être qu’une formalité. 
3Yohan RosselUne prestation encore une fois irréprochable pour décrocher une victoire remarquable dans un finish à couper le souffle. Il n’y a plus qu’à espérer que la décision finale ne soit qu’une anecdote dans sa quête de la couronne planétaire.

Flops :

1Citroën et/ou SaintelocQue le coupable lève le doigt ! Plus sérieusement, commettre une seconde fois la même erreur en trois mois d’intervalle est un acte inconcevable à un tel niveau, surtout après tous les efforts consentis pour en arriver là.
2Thierry Neuville et Elfyn EvansArrivés ex æquo au championnat avec le couteau entre les dents, ils repartent de Grèce la queue entre les jambes, la faute à des problèmes de fiabilité survenus au pire des moments.
3Pierre-Louis LoubetSa saison devait servir de rampe de lancement, elle se transforme en cauchemar de rallye en rallye. Malgré sa détermination et son implication, tout comme son équipe 2C Compétition, il est trop rarement récompensé…

Ni ni : Adrien Fourmaux

Après sa violente sortie de route à Ypres, il a abordé ce nouveau défi de la meilleure des manières en prenant un maximum d’expérience sur un rallye loin d’être une promenade de santé. Un top 5 aurait d’ailleurs été une belle satisfaction sans les caprices de sa monture.




S’abonner
Notifier de
guest
25 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Dede77
Dede77
6 jours il y a

Pour avoir vu Loubet a Ypres, je me pose réellement des questions sur sa monture
Je ne saurai vous dire si le prbl vient directement des réglages de Pierre-Louis ou simplement de la Hyundai, mais la différence entre les officielles et la sienne étaient flagrants
Les mouvements de caisses sur les freinages, virages et re accélération sont bien trop marqués et rendent le pilotage de Loubet hyper saccadé, ce qui peut aussi expliquer ses nombreuses sorties sans faire de temps
En tant que spectateur a Ypres, le phénomène dont je vous parle était vraiment flagrant

jej34
jej34
6 jours il y a

assez d’accord avec ce top/flop et les divers com précédents, rossel mérite un top je pense,espérons qu’il ne perde pas le championnat à cause de ce berceau, bravo à Kalle même s’il parait clair qu’après les soucis de neuville et evans le rallye était plié, sans enjeux, les prétendants ont donc levé un peu le pied pour ramener des points, ce qui est logique mais a rendu ce retour de l’acropole quelque peu fade..