Un duo de choc pour la Corse




Avec deux anciens vainqueurs du Tour de Corse dans ses rangs, l’équipe Hyundai nourrit de grandes ambitions au départ de la onzième manche du championnat du monde des rallyes.

Le Tour de Corse est une épreuve vraiment agréable. J’ai remporté mon premier rallye international en Corse en 2011. J’attends avec impatience de m’y retrouver, même si les itinéraires ont beaucoup changé. Ça va être dur dans les montagnes. Les routes sont parsemées d’embûches, très étroites et cahoteuses, alors nous allons être prudents pour éviter les crevaisons. Les conditions météo peuvent changer brusquement. Quand on est en haut des montagnes, il fait beaucoup plus froid, et la pluie arrive vite. C’est un itinéraire inhabituel avec seulement quelques spéciales très longues chaque jour. Nous allons devoir trouver le bon rythme dès le début. Je vais essayer de remporter autant de points que possible et je vais continuer de forcer le rythme jusqu’à la fin de la saison. »

Comme son coéquipier belge, Dani Sordo possède d’agréables souvenirs de la Corse pour y avoir remporté son premier rallye international dans le cadre de l’ERC, c’était en 2012.

« J’ai gardé de bons souvenirs de la Corse et j’ai aussi eu de très bon résultats ici. Cette année, le rallye est complètement inédit, il va donc être important de produire des notes de rythme précises, pour que nous puissions pousser à fond. C’est un rallye classique, très technique. Vous devez être précis pour bien placer la voiture. J’aime beaucoup ce rallye. Il n’est pas aussi rapide, parce que les routes sont étroites et sinueuses. Ce sont des routes escarpées et il y a un élément de danger. Les routes sont bordées de précipices d’un côté, alors il est primordial de piloter avec précision. L’équipe a fait un travail énorme pour préparer ma voiture, et j’ai hâte d’y aller et de me retrouver sur l’île.« 

Brillant sur la terre australienne, Hayden Paddon manque encore de repères sur asphalte et sera l’un des seuls pilotes du WRC à découvrir le Tour de Corse : « La Corse est une épreuve qui repose sur une longue histoire. J’ai suivi ce rallye dans ma jeunesse, et c’est l’une de ces épreuves légendaires, alors ça va être vraiment agréable de participer au Rallye des 10 000 virages. Ce sera un défi sur asphalte, et nous allons essayer de nous servir de ce nous avons appris en Allemagne, et de l’expérience que nous avons acquise là-bas.  Nous nous sommes beaucoup entraînés, il faut donc espérer que nous allons nous rapprocher de Thierry et de Dani. J’ai une bonne sensation après l’Australie, et je me sens bien dans cette voiture, nous allons nous donner à fond et on va voir ce qui va se passer !« 

Quatrième pilote Hyundai comme en Pologne puis en Allemagne, Kevin Abbring possède une belle expérience de la Corse avec une troisième place finale en 208 T16 l’an passé.

Le pilote néerlandais souligne l’importance de la gestion des pneus : « En Allemagne, nous avons eu la possibilité de faire beaucoup de kilomètres sur asphalte,  ça devrait donc être un bon entraînement. D’accord, la Corse est un peu différente de l’Allemagne, très technique avec beaucoup de virages.  Ça va être une question de gérer les pneus parce que les étapes sont très longues. Ça va être passionnant et j’ai hâte de mettre en pratique tout ce que j’ai appris.« 





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. RP14 dit :

    Statistiquement c’est vrai, mais le contexte, WRC au lieu de ERC, sera très différent cette année, et comme dit ARDU27, ils ne vont pas avoir une auto suffisamment compétitive pour jouer la victoire sur ce Tour de Corse, même si Neuville et Sordo restent effectivement des pointures sur asphalte.

  2. iceman dit :

    100 % d’accord avec les 2 commentaires précédents ( de ARDU27 et de natlin)

  3. ARDU27 dit :

    Avec Neuville et Sordo comme pilote qui sont des spécialistes de l’asphalte il manque juste une auto compétitive a Hyundai pour décrocher de gros point. Vivement 2016 et la nouvelle auto avec de gros espoir sur Neuville qui nous a déjà montrer en 2013 qu’il a le talent pour jouer la gagne sur les différents rallye du championnat et pour viser un podium au classement final du championnat voir pourquoi pas le titre !

  4. natlin dit :

    2 des 4 anciens vainqueurs chez hyundai, 2 cadors de l’asphalte, vont ils reediter l’enorme perf de faire le top 5 comme en allemagne? quel regret de rouler avec la trapanelle 2014,5!, avec une top asphalte, ils joueraient la gagne!