Un jeune à suivre : Louis Durand (Touquet 2020)



On l’avait déjà nommé perf’ du week-end en octobre dernier, mais Louis Durand méritait bien un second article après ses performances affichées au rallye du Touquet.

Du haut de ses 20 ans et au volant d’une Citroën C2 R2 Max qui commence à être âgée (2008), Louis  a appris avec brio les routes sélectives des Hauts-de-France. Sans un abandon sur problème mécanique en fin de rallye, une place aux portes du top 20 lui était promise avec le gain de la classe R2.

Pourquoi étais-tu présent sur ce Touquet ?

« A la base, je devais faire ce rallye avec une R2J, mais pour différentes raisons, ça n’a pas pu se faire, cela aurait été de la précipitation. Ma saison devait plutôt s’orienter vers la coupe Clio mais je suis troisième sur la liste d’attente et je n’ai pas trop d’espoir d’avoir une voiture.

Du coup, on a fait ce Touquet avec la Citroën C2 avec pour objectif de prendre un maximum d’expérience. »

Et alors comment ça s’est passé ?

« Je me suis assez vite habitué, c’était une bonne surprise de m’adapter comme ça sur un terrain complètement différent de par chez nous. C’était vraiment très piègeux au premier tour, je n’ai pas voulu prendre trop de risques. On rentre à l’assistance avec 5s d’avance seulement sur Sylvain Mahier.

Au second tour, on a attaqué davantage et on a pu faire un petit trou sur nos poursuivants, et en plus j’adore la nuit.

Le lendemain, la pluie est arrivée et j’avais eu juste l’expérience de la pluie la semaine d’avant au rallye Baldomérien. Cela allait plutôt bien dans ces conditions. Mais dans l’ES12, j’ai un support de boîte qui a cassé. On a sanglé pour finir la boucle comme ça. On avait une grosse avance donc on a pu gérer avec ces problèmes.

Mais dans la deuxième boucle, j’ai des soucis d’embrayage et dans l’ES15, 200 mètres après le départ, j’ai un gros problème moteur qui me fait abandonner. C’était vraiment une journée galère par rapport à la veille. »

Quel est bon bilan pour ce premier Touquet ?

« Au final, ça reste un magnifique week-end, comme le Touquet en lui-même d’ailleurs. Les routes sont très rapides, hyper boueuses. Il faut savoir prendre des cordes, notamment dans de grandes allonges, mais on s’y fait. J’ai appris des choses sur le contrôle de la voiture. Ce sont de bons enseignements pour moi.

A l’arrivée, je suis un peu dégouté de ne pas avoir fait ce rallye en R2J, je pense que j’aurais pu faire un bon résultat, au moins dans le top 5 peut-être. Surtout quand n’étant pas à l’arrivée avec la C2, je n’ai pas de prime. »

Que vas-tu faire le reste de ta saison ?

« Il faut déjà que l’on regarde l’état du moteur de la C2. Ensuite, on espère plus vraiment avoir une Clio pour le championnat, surtout à cause du coronavirus, tout est à l’arrêt maintenant. Donc à la place, on pense se diriger vers des rallyes de championnat de France avec la C2, pourquoi pas en intégrant une équipe pour le championnat Team. L’objectif sera aussi de se qualifier pour la finale des rallyes.

On va peut-être pour regarder à rouler en R3 également plus tard dans la saison, à voir. L’objectif sera de toute façon de rouler dans une formule de promotion rapide, en sachant que la Peugeot représente un budget trop important. »




S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Newest
Oldest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Djo42
Djo42
2 mois il y a

Il mérite un volant dans une formule de promotion, il a fait aucune erreur dans sa jeune carrière et il a tout gagné sur son passage…