Victoire historique pour Manu Guigou en Renault Clio R3T




Manu Guigou avait été le premier à s’imposer au volant d’une Clio R.S. R3 d’ancienne génération, le premier à gagner un rallye avec une Mégane...

Il devient le premier à gagner en 2 Roues Motrices avec la toute nouvelle Renault Clio R3T préparée par Automeca. Ce succès lui permet de s’emparer de la quatrième place du classement du Championnat de France des Rallyes !

Après une démonstration en Écosse et deux épreuves en Allemagne, la nouvelle Renault Clio R3T faisait ses débuts en France à l’occasion du Rallye Mont-Blanc Morzine. Automeca alignait deux voitures montées dans ses propres ateliers et engagées sous la direction de Jean-Michel Astier.

Cette première avait évidemment une saveur particulière pour toute l’équipe. « Nous croyons beaucoup en la Renault Clio R3T », assure Manu Guigou. « Trois voitures ont été montées. Cette première expérience était donc capitale. Je tenais à la tester en conditions de course pour pouvoir apporter mes connaissances à nos futurs équipages. La présence de Fabiano Lo Fiego, avec une seconde Renault Clio R3T, a été un autre atout. Il a toujours été très attentif. Nous avons pu travailler de concert avec les ingénieurs de Renault Sport et le motoriste RDM qui nous ont suivis durant tout le rallye. »

Preuve du sérieux mis dans le montage des Renault Clio R3T par l’équipe Automeca, les deux voitures atteignaient l’arrivée sans le moindre problème… Et la performance réalisée par Manu Guigou et Marine Murat devrait rester longtemps dans les esprits.

Dès la première épreuve spéciale, le duo Automeca se portait en tête du classement des tractions : « Le montage des voitures ayant été réalisé avec le plus grand sérieux, nous avons eu l’occasion de faire un essai le lundi précédent l’épreuve. Même si c’était une bonne prise en main, je craignais de ne pas suffisamment connaitre le comportement de la Clio R3T et donc de ne pas pouvoir exprimer mon pilotage. J’ai donc roulé vite tout en étant mesuré dans la première spéciale. Et le temps fut excellent ! »

Les trois chronos suivants se terminaient avec le même résultat. La Renault Clio R3T de Manu Guigou et Marine Murat alignait les meilleurs temps… Et avec 34 secondes d’avance sur son premier poursuivant après l’ES4, Manu se permettait d’assurer sous une averse en fin de première étape : « Je savais que cette nouvelle Clio R3T serait compétitive, mais il fallait le prouver en course ! La première journée m’a mis en confiance. J’ai retrouvé l’agilité qui nous avait tant de fois aidés à gagner avec la précédente Clio… Et quel moteur ! »

Durant la deuxième journée, Manu Guigou continuait de creuser l’écart sur l’équipe officielle Citroën tout en restant largement en tête des Clio : « Tout s’est déroulé à la perfection. À l’assistance, nous avons mis de l’essence, des pneus et changé un jeu de plaquettes, comme c’est toujours le cas au Mont-Blanc. Nos pneumatiques Pirelli ont été au top. Ce n’est pas une surprise, Pirelli a largement contribué à cette performance. »

À l’arrivée, Manu Guigou et Marine Murat signaient un succès retentissant en Groupe R, premiers des 2 Roues Motrices, en devançant leurs premiers poursuivants de 1’22’’ avec, en outre, sept meilleurs temps sur dix possibles !

Au classement scratch, seules quatre WRC terminaient devant la Clio R3T Automeca qui décrochait une brillante cinquième place face à toutes les Porsche et les Super 2000 !

Ce résultat permettait également à Manu Guigou de gagner une position au Championnat de France. Premier des pilotes de traction, il occupait le quatrième rang avant les deux dernières manches.

« Je suis heureux d’apporter cette première victoire à Renault avec Automeca. Tout le monde est venu nous féliciter. J’ai reçu des dizaines de messages de soutien, de France, d’Europe de l’Est, d’Asie et de mes amis de Nouvelle-Calédonie. Je tiens à tous les remercier. Je sais que ce premier rallye avait un réel enjeu sportif et commercial face à des adversaires qui affutent aussi leurs armes. Ce succès n’a que plus de saveur ! Bravo à toute l’équipe Automeca et à Jean-Michel Astier qui ont montré leur sérieux dans le montage des voitures. Les performances de Fabiano Lo Fiego, malgré une crevaison en fin de rallye, ne fait que souligner la qualité du travail d’Automeca. Et notre Peugeot 207 Super 2000 s’est également bien comportée avec Hervé Martinuzzi à son volant. Il a pu continuer son apprentissage sur l’une des épreuves les plus difficiles du Championnat de France. »

Prochain rendez-vous pour Manu Guigou sur la terre du Rallye du Sud où le double Champion de Nouvelle-Calédonie roulera en Clio R.S. R3…

Communiqué de presse en ligne





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *