A la découverte d’un team privé : 2C Compétition (1/2)



Dans notre quête de découvertes, nous allons cette fois, en deux articles, vous plonger dans l’univers d’un team privé de rallye.

Et pour cela, notre choix s’est porté sur l’équipe 2C Compétition, prête à fêter ses dix années d’existence à la fin du mois de septembre. Ce team, basé dans le Puy-de-Dôme, s’est forgé une solide réputation en France et à l’internationale, montant des programmes importants sur des voitures de premier plan, d’abord en WRC, puis en S2000 et enfin en R5.

Dans un premier temps, nous allons vous faire découvrir cette équipe privée, via son histoire et sa composition. Par la suite (publication ce jeudi midi), nous allons nous concentrer sur les voitures de chez 2C et ses fameuses Skoda Fabia R5.

L’histoire

Le team 2C a été créé par la famille Combronde, rapidement convertie au sport automobile. A la base, cette famille possède une activité de transport et logistique : le groupe Combronde. L’équipe a ainsi démarré en 2007 avec l’appellation 2C Combronde, avant de créer une réelle entité fin 2009 et la naissance de 2C Compétition.

Cette aventure est le fruit de Céline Combronde, passionnée de rallye et fille du fondateur du groupe, François Combronde. Copilote de rallye de 2002 à 2008, Céline a donné le ton avec l’achat d’une Peugeot 307 WRC en 2007. François est alors vite tombé amoureux de cette discipline et l’arrêt de carrière de sa fille Céline a chamboulé les plans établis. Un dilemme s’est alors présenté : tout arrêter ou au contraire, se développer. Par passion pour ce milieu, ils ont continué l’aventure pour créer une vraie équipe de rallye fin 2009, l’équipe 2C Compétition.

Le développement du parc voiture

Quand 2C Compétition est officiellement créé, une Peugeot 307 WRC est déjà présente dans l’atelier et va servir de base à cette jeune équipe. L’arrivée des Peugeot 207 S2000 entraînent l’officialisation d’un programme d’envergure après seulement quelques mois d’existence. Ainsi, 2C est en charge du programme officiel en IRC (équivalent à l’ERC d’aujourd’hui) pour le compte de Peugeot Turquie. A ce moment là, 2C apprend à vitesse grand V et engrange énormément d’expérience, notamment en terme de logistique.

Après les S2000, les R5 débarquent à Thiers pour former un plateau de voitures impressionnant et de haute qualité. Gael le Clainche, team manager, précise d’ailleurs les choix de son équipe : « On n’a jamais eu de voitures de catégorie inférieure, c’est clairement une volonté de notre part. On souhaite se concentrer uniquement sur des produits 4 roues motrices, ce n’est pas notre métier de « faire du volume », vous ne verrez jamais beaucoup de voitures dans notre structure. On est toujours resté sur cette politique depuis la création de l’équipe. »

Michelin, un partenaire solide

Outre l’aspect purement compétition avec l’alignement de plusieurs Fabia R5 à longueur d’année, 2C Compétition travaille en étroite collaboration avec Michelin Motorsport sur le développement de pneus pour le WRC. Ce travail a débuté en 2010 lors du retour de la marque française en championnat du monde, alors demandeuse d’essais pour mener des développements. Proches géographiquement, Michelin et 2C avaient de bonnes raisons de collaborer. 

« C’est très valorisant pour nous en tant qu’équipe privée. Surtout que en quelque sorte, notre travail est directement utilisé en championnat du monde ensuite, et il faut proposer à Michelin une voiture irréprochable et répondant à leurs besoins. On reste à notre place, mais c’est toujours sympa de regarder les commentaires des pilotes du championnat du monde à propos des pneus pour connaître leur ressenti et savoir si l’on a bien travaillé en amont. » a commenté Gael.

Des WRC, des S2000, des R5 et des titres à la clé

En 2011, 2C Compétition a décroché son premier titre avec la victoire de Simon Jean-Joseph en Peugeot 207 S2000 sur le championnat de France des Rallyes Terre. Après une année 2012 plus mitigée, malgré un joli programme avec Freddy Loix et Stéphane Sarrazin, 2C s’impose dans le championnat de Belgique en 2013 grâce au pilote belge au volant d’une Ford Focus WRC fraîchement acquise.

Par la suite, 2C va traverser une très belle période avec trois titres de champions supplémentaires avec Sylvain Michel en acteur principal : le championnat asphalte et teams (2016), ainsi que le championnat terre (2018).

L’arrivée des R5, une étape charnière pour l’équipe

Encore pleinement satisfait de leurs 207 S2000, 2C Compétition a légèrement pris le train en retard lors de la sortie de la nouvelle catégorie R5. Un an après sa commercialisation, deux Ford Fiesta R5 sont arrivées dans l’atelier fin 2014. Pour Gael, cette catégorie est parfaitement adaptée à l’entreprise et aux besoins de ses clients : « C’est un produit qui nous correspondait bien. Il faut savoir qu’il y a eu une phase de transition entre les S2000 et les R5. On avait encore des clients en S2000, on a acheté ses R5 assez tard par rapport à certains mais c’était bien pour nous. On a vu ensuite que les R5 étaient parfaitement adaptées à tout le monde, que ce soit pour des gentlemen drivers mais aussi des jeunes pilotes. Finalement, nous nous sommes séparés assez vite des Fiesta, mais entre temps, nous avons tout de même fait rouler Eric Camilli au Monte-Carlo 2015 pour ses débuts dans cette catégorie. »

Gael le Clainche : le team manager

Arrivé en 2011 au sein de l’équipe, Gael le Clainche a le rôle de chef d’orchestre : « Je suis arrivé en tant qu’ingénieur d’exploitation, en prenant en charge la direction technique de l’équipe. Fin 2014, j’ai pris le rôle de team manager. Chez 2C, je retrouve ce que je vois dans le sport automobile de haut niveau, et avec nos moyens, on essaye de proposer la meilleure prestation technique et aller se battre pour gagner des courses et des titres, et se dire qu’on va au bout des choses et au bout des ses rêves.

Quand j’étais gamin, je n’aurais jamais imaginé faire le Monte-Carlo pour jouer des podiums. »

Un  nouveau bâtiment à venir

Installé dans un bâtiment de 700 m2, 2C Compétition va vivre une révolution début 2020, avec l’arrivée de nouveaux locaux. Actuellement, l’équipe est installé dans un bâtiment en location avec le groupe Combronde. Si cette nouveauté aura une importance capitale pour le développement de 2C, le changement géographique sera de seulement trois kilomètres, toujours à Thiers !

La composition de l’équipe 2C

En 2019, l’entreprise de Thiers compte 10 personnes à plein temps. Gael le Clainche chapeaute l’équipe avec Florent Peronnet qui a toute la direction technique et fait également le team management avec Gael. Si l’on compare avec les teams F1 d’aujourd’hui, on peut dire que Gael possède le rôle de team principal et Florent de team manager.

Récemment, un ingénieur de chez Peugeot Sport a été embauché, alors que l’équipe est complétée par un logisticien et enfin six mécaniciens, tous à plein temps. Lors de grosses saisons comme en 2019, l’effectif peut monter à 20 et 25 personnes (pas à plein temps).

« Au cumul de l’année, je pense qu’il y aura eu 25 personnes avec l’étiquette 2C. Ce sont toujours des prestataires avec qui on a travaillé par le passé, on les intègre vraiment dans notre équipe naturellement. » commente Gael.

La suite de cette découverte sera disponible ce jeudi à partir de midi.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Sayer dit :

    Très bien et bonne chance à toutes l’équipe

  2. pierre dit :

    Merci pour cette article vous faite du beau boulot j’espère que c’est que le début de ce genre d’article. Il y a d’autre source d’inspiration du genre un organisateur de rallye du CFD ou des commissaires etc…
    2C est un des meilleurs team car faire de la qualité dans le monde du rallye c’est rare comme exemple CHL qui font de la quantité c’est beau en apparence mais l’envers du décors est ridicule

  3. philou038 dit :

    Tres interessant cet article, ce serait bien que Rallye Sport nous présente régulièrement les différents team engagés en rallye, comment ils ont été créés, comment ils fonctionnent, les projets futurs…… merci !!

  4. BenJ dit :

    La bise Coyot 😉 Good job

  5. Bitonio dit :

    ✌super article

  6. Micdegre dit :

    Super Team !
    Tiens j’en profite pour faire un petit clin d’œil à un très sympathique et très ancien membre de ce Team, Philippe Brunel, très connu en Auvergne et ancien pilote dans cette région. On se croise rarement, mais quand on se voit c’est toujours un très grand plaisir ! 🙂 😉

  7. aurel dit :

    Super sympa cette « série » sur les métiers du rallye! Merci RS

  8. Marc dit :

    IRC et ERC comparable ??? Couverture Télé, nombre d’équipes pro, niveau de compétition…pour moi rien à voir. L’IRC faisait de l’ombre au WRC