Surprise Basso (San Marino 2012)




ES13 : Connu spécialement pour ses qualités sur asphalte, Giandomenico Basso remporte ce rallye de San Marino sur terre pour seulement 2s8 face à Andreas Mikkelsen ! Le norvégien se console en prenant le large au sein d’un championnat où il est le seul à viser le titre…

: Connu spécialement pour ses qualités sur asphalte, Giandomenico Basso remporte ce rallye de San Marino sur terre pour seulement 2s8 face à Andreas Mikkelsen ! Le norvégien se console en prenant le large au sein d’un championnat où il est le seul à viser le titre…

Classement final (provisoire)

  1. Basso (Fiesta RRC)
  2. Mikkelsen (Fabia S2000) +2s8
  3. Scandola (Fabia S200) +1min41s
  4. Wiegand (Fabia S2000) +2min6s
  5. Nikara (Impreza R4) +6min12s

Classement complet

ES12 : A une spéciale de l’arrivée, Basso conserve 3s8 de marge sur Mikkelsen. Alors septième, Germain Bonnefis a été mis hors course pour changement de roue avant le départ dans la zone.

ES11 : Bien aidé par son turbo selon Mikkelsen, Basso prend la tête du rallye pour la première fois face au norvégien pour 4s9. Sans roue de secours après sa crevaison, Germain Bonnefis gère sa fin de rallye mais conserve la septième place.

ES10 : Réponse sans attendre de Basso qui reprend trois dixièmes à Mikkelsen…Les deux hommes sont de nouveau à égalité. Grâce à un cinquième temps, Germain Bonnefis grimpe à la septième place du général.

ES9 : Nouveau scratch pour Andreas Mikkelsen qui reprend trois dixièmes d’avance face à Basso alors que Germain Bonnefis a crevé et perd 34s sur le meilleur temps alors que Laurent Reuche sur une 207 S2000 également est sorti. Le français peut désormais viser la huitième place sans trop de problème.

ES8 : Malgré des soucis de direction assistée sur la fin du chrono, Andreas Mikkelsen ne lâche que 1s3 à Giandomenico Basso et les deux hommes sont désormais à égalité ! Auteur d’un tête-à-queue près de l’arrivée, Scandola est définitivement lâché. Déjà très bon dans l’ES7, Germain Bonnefis signe tout simplement le scratch devant Basso à 1s2 !

ES7 : Gros scratch de Giandomenico Basso qui reprend d’un coup 7s9 à Mikkelsen en moins de 16 kilomètres de chrono. Grâce à un bon cinquième temps, Salo remonte à la cinquième place du général. Troisième temps pour Germain Bonnefis qui progresse vite à moins d’une seconde au kilomètre de Basso… A ce rythme, le pilote Peugeot Sport devrait remonter dans le top 15.

ES6 : Pas vraiment aussi rapide que d’habitude hier, Andreas Mikkelsen fait déjà le trou dans ce court chrono de 6,82 km. Il compte désormais 9s2 de marge sur Basso et 18s5 sur Scandola qui aura bien du mal à remonter.

ES5 : Andreas Mikkelsen profite de cette super-spéciale pour prendre 1s7 de plus à Basso et 4s3 à Scandola. Germain Bonnefis signe le 5e temps et pointe à la 21e place ce soir après avoir perdu sept minutes ce matin.

ES4 : Sepp Wiegand est le grand perdant de ce chrono après un tête-à-queue. Devant, il reste donc un trio regroupé en 5s3, mené par Andreas Mikkelsen auteur de son premier scratch. Très bon cinquième temps de Germain Bonnefis à moins d’une seconde au kilomètre.

ES3 : La bagarre est toujours aussi intense au San Marino avec Wiegand qui passe de la 1ere à la 4e place ! Les quatre hommes sont regroupés en seulement quatre secondes… Sixième temps pour Germain Bonnefis dans cette spéciale.

ES2 : Avec dix secondes d’écart entre les quatre premiers équipages, ce début de rallye promet beaucoup. Leader, Sepp Wiegand s’est fait plusieurs chaleurs dans cette spéciale en tapant notamment un arbre !  Septième temps provisoire pour Germain Bonnefis (à 1s/km du scratch), handicapé par des problèmes de frein à main, mais sans soucis de pompe à essence.

ES1 : Retard de 15 minutes pour cette spéciale où les pilotes IRC devront finalement balayer (spéciale annulée pour les historiques qui devaient passer avant). Basso démarre très mal en effectuant deux tête-à-queue sur un chrono glissant et étroit alors que Wiegand créé la surprise en signant le scratch.

Flodin écope de 20s de pénalité suite à un retard au départ du chrono alors que Germain Bonnefis connaît des problèmes mécaniques sur sa 207 et perd plus de sept minutes (problème de pompe à essence puis de frein à main).

Flodin et Salo ont été géné par le pilote aveyronnais et perdent plus de deux minutes. Le suédois doit même abandonner sur la liaison vers l’ES2 à cause de problèmes moteur.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. natlin dit :

    rare defaite d’une skoda cette annee, mais mikelsen conforte son avance et la finlande arrive avec ogier, ca va envoyer severe sur les bosses finlandaises, une annonce de wv peut etre en finlande pour finaliser la saison!

  2. LeDJO dit :

    Clair que c’est une sacré surpeise de voir Basso l’emporter devant Mikkelsen sur asphalte !

    Andreas a eu des problèmes de DA sur combien d’ES ?

    J’ai lu par ailleurs que son copilote a conduit la Skoda en liaison le préserver en ES.

  3. Samuel dit :

    La RRC n’a pas 20ch en moins ? je pense que sur la terre c’est vrai que le turbo change beaucoup de chose

  4. Samuel dit :

    La voiture de Basso est plus performente ??

  5. gillesproduction dit :

    pas de nouvelle, l’es 2 est parti ?

  6. gillesproduction dit :

    abandon de germain Bonnefils dans là 1 ?