ES1- Bonato s’en sort bien (Touquet)



ES1- Alette-Montcavrel-Hucqueliers-Clenleu-Bimont (24.26 km) à partir de 16h08 (Vendredi 15 Mars 2019)

FAITS MARQUANTS

Le cru 2019 du championnat de France est lancé ! Bonne nouvelle pour tout le monde, il ne pleut pas pour le moment sur les spéciales du Touquet. Le vent est fortement présent et le thermomètre peine à dépasser les dix degrés. Selon les concurrents du l’épreuve VHC, les pièges sont nombreux et la boue est déjà fortement présente dans les cordes. C’est d’ailleurs François Foulon qui a pris largement la tête en VHC avec plus de 46 secondes de marge sur son plus proche poursuivant.

Le verdict est sans appel après ce premier gros morceau ! Les écarts sont énormes et les conditions dantesques… À ce petit jeu, Yoann Bonato, premier sur la route, s’en sort le mieux avec plus de 16 secondes de marge sur Stéphane Lefebvre, qui a commis une erreur.

Mauvaise nouvelle pour Yohan Rossel. Le vainqueur de la Peugeot 208 Rally Cup 2018 se fait surprendre d’entrée de jeu et abandonne dès les premiers kilomètres avec un amortisseur cassé sur la C3 R5.

Belle performance pour William Wagner qui se hisse au troisième rang ! Le pensionnaire du Sébastien Loeb Racing Team confirme son bon feeling avec la Polo R5 après sa victoire aux Routes du Nord. Les allemandes sont décidément en forme avec le deuxième temps de Nicolas Ciamin à moins de 10 secondes du double champion de France. Quentin Gilbert complète même le top 5. En trophée Michelin, on retrouve sur le podium les trois Polo R5 dans le même ordre !

Au volant de la seule WRC engagée, Eric Brunson souffre au milieu de cette meute de R5. Le pilote normand n’a aucune motricité et termine hors du top 10. Triple vainqueur de l’enduro du Touquet à moto, Adrien Van Beveren accuse le coup également avec une crevaison à l’avant droite. 

En deux roues motrices, Cédric Robert part le couteau entre les dents avec la DS3 R3. En l’absence de Manu Guigou, le stéphanois est bien seul dans la classe R3.

En Junior, Florent Todeschini est déjà dans le bon tempo et fait honneur à son titre Rallyes Jeunes !

REACTIONS DES PILOTES (FR-MediaLive)

Bonato« C’était vraiment sale. Je prends tellement de boue dans les roues, ça me claque les dents. »
Lefebvre« On a fait un tête à queue après un kilomètre dans la spéciale dans la partie la plus étroite. Il a fallu manoeuvrer. »
Michel« Ca a été, on fait deux grosses erreurs et la voiture affiche un défaut. »
Gilbert« Il y a des traces de partout, c’est vraiment pire que ce que je pensais. »
Giordano« Ca a tapé devant, c’est vraiment piégeux. On s’est fait surprendre à deux km/h. »
Mauffrey« Un vrai Touquet, quand tu arrives à fond de 5 sur un tapis de boue. »
Fourmaux« C’est vraiment compliqué, il faut rester sur la route. Je pensais que ce serait plus facile qu’au Monte-Carlo mais non ! »
Rouillard« Je ne m’attendais pas à ça. On a rien touché, c’est passé. Le temps, ce n’est pas le plus important, il vaut mieux rester sur la route. »
Ragues« C’est dur mais on retrouve le Touquet. On a été gêné par Sébastien qui a crevé. »
Dommerdich« J’ai évité tous les pièges. On a dû crever. J’ai sauté dans un champs. »
Vaison« On n’a pas fait d’erreurs, on a été prudent. On est à l’arrivée, c’est déjà bien ! »
Van Beveren« On a explosé la roue avant droite. J’ai tapé une corde je pense. On arrivait plus à tourner à gauche même au ralenti. C’était très compliqué pour terminer. »
Brunson« J’aurais 100 chevaux de moins, ce serait beaucoup mieux. La voiture est à l’équerre de partout. C’est très dur et la voiture n’est pas réglée pour ce type de conditions, surtout en partant 21e »
Robert« Ca faisait longtemps. Par rapport aux quatre roues motrices, je pense qu’on a fait le bon choix, mais bon, c’est Beyrouth »

PROCHAINE SPECIALE : ES2- Crequy-Rimboval-Embry-St Michel-Remortier ( 14.73 km) à partir de 17h13 (Jeudi 15 Mars 2018)

Classement ES1 / Après ES1 (24.26 km)


Classement en cours de chargement...





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. bazire dit :

    Pour une première Todeschini fait très fort en junior sur ce rallye d’enfer !….

  2. Alex dit :

    Todeschini pas la pour ramasser les champignons sa fait plaisir

  3. Ragnar dit :

    En Junior, c est une erreur de temps ou Victor Cartier met tout le monde au pas dès la 1ere ES???

  4. natlin dit :

    3 polo dans le top 5 d’entree, enorme!

  5. Romain39 dit :

    Wagner a trouvé chaussures a son pied avec la Polo on dirait

  6. Maximeolivier23 dit :

    Déjà un abandon de marque… Rossel pour mécanique…

  7. villaume kévin dit :

    Pourquoi vous citez Ciamin mais qu’il n’apparaît pas dans les classements ?

  8. rallyeman74 dit :

    Bonato est impressionnant de régularité! il semble avoir trouvé un rythme attaque-sécurité parfait…
    je crois que sa dernière sortie remonte au corse 2017… et pourtant il empile les scratchs

    • robert feuillette dit :

      En effet, il est impressionnant. Il roule face à plusieurs locaux, et les domine quand-même.
      En effet il sort très peu pour ne pas dire jamais. Il avait fauté à l’Antibes l’an dernier, sous une pluie dantesque, mais n’avait perdu « que » l’avant de la voiture et pouvait continuer. C’est comme ça qu’il gagne ses championnats. Il est serin.
      Attention toutefois, ce rallye du Touquet ne fait que commencer, et le championnat aussi.

      • TeamAs dit :

        c’est comme cédric robert 😉 pilote talentueux qui sort tres peu et régulier dans les performances… d’ailleurs fais chier que Robert n’est pas trouvé un budget pr rouler en R5 plutot en ds3 r3 max car 17eme en 2 roues motrices… écartez vous de la route