Tänak maître en son pays (Estonie)



ES17- Kambja 2 (Power Stage) (20,05 km) à partir de 12h18 (Dimanche 06 Septembre 2020)

↓ Voir le classement

Avant cette ultime spéciale, Ott Tänak est idéalement positionné pour l’emporter à domicile devant Craig Breen et Sébastien Ogier.

L’ordre de départ sera bien évidemment spécifique pour cette Power Stage : Adrien Fourmaux aura l’honneur d’ouvrir la route, suivi de Gryazin, Ostberg et Solberg pour les R5. Leader de l’épreuve, Ott Tänak sera le dernier pilote WRC à s’élancer (13h06). L’écart entre chaque voiture sera de quatre minutes.

FAITS MARQUANTS

A domicile et au volant d’une Hyundai qui n’a jamais semblé aussi forte, Ott Tänak a été d’une efficacité impressionnante ce week-end. Vainqueur ce premier rallye d’Estonie, le pilote Hyundai se relance totalement dans un championnat bien mal entamé.

Derrière l’estonien, Craig Breen a parfaitement répondu aux attentes de son employeur, marquant des points cruciaux au championnat.

Au troisième rang et malgré une paire de scratchs, Sébastien Ogier n’a jamais été en mesure de rivaliser face aux coréennes. Pour le français, l’opération est toutefois intéressante puisqu’il augmente son écart au championnat face à son poursuivant le plus proche, Elfyn Evans.

Ce dernier a longtemps été un danger pour le français avant de céder du terrain ce dimanche. D’abord contrarié par une crevaison en début de course, Kalle Rovanperä a été définitivement écarté de la course au podium après avoir écopé d’une pénalité hier. Mais ce dimanche, le grand espoir finlandais a démontré Stage qu’il avait une énorme pointe de vitesse ce week-end, et notamment dans cette Power Stage qu’il remporte haut la main.

Côté Ford, le retour au WRC fait mal. Sans préparation sur le sol estonien, M-Sport n’a jamais été dans le rythme avec un duo pourtant connu pour être rapide sur un profil de routes aussi rapide.

En WRC-2, Mads Ostberg n’aura jamais été inquiété et reste invaincu cette saison en empochant un troisième succès consécutif. Derrière lui, Adrien Fourmaux, en bagarre face à Nikolay Gryazin pendant tout le week-end, a pu profiter d’une crevaison du russe pour gagner une place. L’espoir français égale ainsi son résultat du Monte-Carlo en début d’année.

En WRC-3, Oliver Solberg remporte son premier rallye après avoir écrasé la concurrence pendant deux jours. De son côté, Nicolas Ciamin termine en sixième position, place qu’il a quasiment tout le temps occupé pendant le week-end. Pour Yohan Rossel, lui aussi au volant d’une C3 R5, la journée du dimanche est bien meilleure que celle du samedi avec une 9e place à la clé.

En JWRC, le letton Sesks l’emporte après avoir bataillé face au finlandais Pajari et l’estonien Virves pendant deux jours !

RÉACTIONS DES PILOTES

A.Fourmaux
11:13.0
« Honnêtement, je suis vraiment content de mon week-end. Avec ma petite expérience sur la terre (5e rallye), c’est super d’être en bagarre face à des gars aussi forts. Merci à toute l’équipe car c’était vraiment un rallye difficile. »
M.Ostberg
11:02.9
« C’est vraiment super d’être de retour et pour être honnête, cela a été un très bon week-end. Nous avions un très bon rythme et je remercie Citroën car la voiture était très performante. »
O.Solberg
11:00.2
« C’est fantastique. C’était une spéciale compliquée, mais le pneu avant-gauche n’était pas très bon sur la fin. C’était très compliqué avec des conditions différentes à chaque fois. C’est super, j’ai adoré. »
T.Neuville
11:03.7
« Je ne connais pas le problème. Nous avons eu un problème, juste avant le départ. Nous ne pouvions pas aller vite dans cette spéciale. On voulait essayer de marquer de gros points. C’est définitivement un mauvais week-end pour nous. On fera mieux la prochaine fois. »
G.Greensmith
10:43.8
« Nous savions que ce ne serait pas un week-end facile avec une préparation limitée. C’est devenu de mieux en mieux, et chaque personne chez M-Sport a donné pour améliorer ce week-end. »
E.Lappi
10:35.9
« Premièrement, je pense que l’organisateur a réalisé une magnifique performance d’organiser cette épreuve, c’est vraiment incroyable. De notre côté, notre rallye a été compliqué et on a beaucoup de travail devant nous. »
T.Suninen
10:33.4
« Vous pouvez regarder les chronos, on a essayé d’attaquer. C’était assez creusé et j’avais besoin de ramener la voiture à la maison. C’était un week-end difficile. »
K.Rovanperä
10:12.4
« C’est certain, c’était un très beau week-end, j’ai piloté de façon parfaite, je n’ai fait aucune erreur. Ce n’était juste pas notre week-end. Merci à l’équipe, c’était sympa. »
E.Evans
10:17.5″
« Il a volé (Rovanperä). Ce n’était pas une mauvaise spéciale pour moi, il a fait un super boulot. C’est très cassant et c’est facile de lâcher quelques secondes. »
S.Ogier
10:20.4
« C’est très cassant ici, c’est dur d’être totalement agressif. Le podium est un bon résultat, ce sont de bons points pour le championnat. »
C.Bren
10:27.4
« C’est incroyable. Nous avons assuré dans cette spéciale, nous ne voulions pas prendre de risques. Le week-end a été incroyable, je dois remercier toutes les personnes qui m’ont donné la chance d’être ici. »
O.Tänak
10:18.4
« C’était une spéciale difficile, c’était cassant. Je suis très content de gagner avec Hyundai pour la première fois, cela signifie beaucoup. Nous avons travaillé tellement dur avec l’équipe. Bravo les gars, il faut continuer.
C’est génial de gagner ici bien sûr. Si vous roulez à domicile, vous pouvez sentir tout le soutien des gens autour, c’est incroyable. Pour ce premier rallye d’Estonie, la victoire me revient, je suis évidemment heureux. »

Classement ES17 / Classement Final (20,05 km)


Classement en cours de chargement...





S’abonner
Notifier de
guest
55 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
306kc
306kc
1 mois il y a

À ceux qui trouvaient que Breen n’avait plus sa place en wrc…

Fab
Fab
1 mois il y a

Bon et bien mon bain de nature ne m’aura pas fait rater grand chose. En rallye En tout cas parce que la F1 pour une fois, ça devait être cool devant l’écran.

J’espérais un resserrement des positions avec 5 prétendants au titre.
Mon belge préféré a merdouillé tout seul comme un grand. Hors course qu’il est maintenant!
Le scénario se repéte inlassablement…