ES3- Maurin répond à Cuoq (Limousin)




En améliorant son temps de 30s par rapport à ce matin, Julien Maurin signe largement le scratch face à Cuoq et Salanon.

Le champion de France en titre en profite pour prendre la tête pour trois secondes.

igou) :
Un début de route classique que je connais à l’envers. Ce chrono reprend la fin de Vassivière, c’est du très rapide sur la fin en trajectoire avec quelques portions en sous-bois qui salissent la route. Même spéciale qu’en 2013.

Accès par Rempnat pour une épingle à l’église puis un enchaînement intéressant en montée.

FAITS MARQUANTS
Les routes se sont asséchées par rapport à ce matin mais les conditions restent délicates dans certaines portions. Après le départ de quelques voitures, la pluie est de retour.

En améliorant son temps de 30s par rapport à ce matin, Julien Maurin signe largement le scratch face à Cuoq et Salanon. Le champion de France en titre en profite pour prendre la tête pour trois secondes.

Toujours troisième, David Salanon pointe à trente secondes.

Encore une fois dans le top 10, Manu Guigou leader du groupe N conserve sa sixième place face à Yoann Bonato. Le pilote officiel Opel perd logiquement la tête du groupe R face à Jean-Charles Beaubelique.

Dans le trophée Michelin, c’est justement Beaubelique qui domine pour moins de deux secondes face à Rouillard.

En 208 Rally Cup, Stéphane Lefebvre reprend l’avantage face à Eric Camilli pour une demi-seconde ! Derrière ce duo, les écarts sont énormes pour une formule de promotion avec notamment le très jeune Jordan Berfa qui occupe la troisième place.

Leader du championnat avant le départ, Charles Martin doit renoncer après une sortie de route.

En Opel Adam Cup, Florian Bernardi signe un premier scratch et revient à quatorze secondes du leader, Rémi Jouines.

REACTIONS DES PILOTES (FFSA)
2. Jean-Marie Cuoq : « C’était plus sympa que ce matin. J’ai gardé les mêmes pneus retaillés. »
1. Julien Maurin : « On a fait un choix de pneus audacieux pour cette spéciale et ça a bien fonctionné. »
3. David Salanon : « C’était plus sec que ce matin. On est contents. »
5. Pierre Roché : « Je n’arrive pas à trouver le bon rythme.
6. Eric Rousset : « La route était sale, avec des cordes cassantes. Je ne suis pas à l’aise sur ce type de terrain. »
22. Emmanuel Guigou : « J’ai bien roulé, je me suis régalé. »
25. Yoann Bonato : « On a fait notre choix de pneus pour la spéciale suivante, avec des « pluie ». Donc, ici, ce n’était pas le bon choix. »
11. Jean-Charles Beaubelique : « Difficile. »
15. Patrick Rouillard : « Il s’est mis à pleuvoir à 3 kilomètres de l’arrivée. On a un mélange de pneus bizarre, ça n’a pas bien fonctionné. »
24. Jean-Nicolas Hot : « J’entends un bruit bizarre sous la voiture. »
37. Eric Camilli : « On a vraiment attaqué. J’ai remis les mêmes pneus que ce matin et ça a bien marché. »

PROCHAINE SPECIALE : ES4- Mont Gargan 2 (25,03 km) à partir de 17h22 (Vendredi 9 Mai 2014)



Classement ES3 / Classement Après ES3 (provisoire)

Classement mobile





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Max74 dit :

    Allez juju maurin

  2. Nico dit :

    Belle réponse de Maurin !! Une belle lutte qui va continuer tout le long du rallye.
    Salanon est assez tranquille, environ 30sec de retard et d’avance.
    Belle lutte aussi en 208.

  3. didj74 dit :

    problémes pour cuoq?