ES4- Maurin enchaîne (Limousin)




Dans des conditions changeantes, Julien Maurin améliore son chrono de la matinée, contrairement à Jean-Marie Cuoq et David Salanon.

Le pilote Ford signe ainsi un second scratch et compte désormais 14s d’avance sur Cuoq et 47s sur Salanon.

img_0004-2
os morceau du rallye. L’an passé, de nombreux pilotes ont roulé sous la pluie en slicks. Attention au dernier virage de la spéciale où Eric Brunson est sorti l’an passé sur une plaque de goudron noire. C’est une très belle spéciale proposant des revêtements différents.

Après un plateau très rapide,, on arrive sur la D30 à Domps pour un gros freinage à conseiller pour les spectateurs. On récupère ensuite une route plus étroite avec quelques passages dans les fermes avec un revêtement plus sale pour ensuite s’accélérer jusqu’à la fin du chrono sur une route plus large.

FAITS MARQUANTS
La pluie va de nouveau perturber ce long chrono de Mont Gargan. Dans des conditions changeantes, Julien Maurin améliore son chrono de la matinée, contrairement à Jean-Marie Cuoq et David Salanon.

Le pilote Ford signe ainsi un second scratch et compte désormais 14s d’avance sur Cuoq et 47s sur Salanon.

En pneus pluie, Yoann Bonato s’offre un superbe cinquième temps et passe à la sixième place du général devant Manu Guigou leader du groupe N.

Le pilote officiel Opel reprend ainsi la tête du groupe R face à Jean-Charles Beaubelique leader du trophée Michelin.

En 208 Rally Cup, Eric Camilli survole ce chrono alors que Stéphane Lefebvre perd une trentaine de secondes sur une sortie. A 19 ans, Jordan Berfa occupe une belle troisième place.

En Opel Adam Cup, Rémi Jouines leader perd une minute pour une raison encore inconnue. Florian Bernardi en profite pour prendre la tête.

REACTIONS DES PILOTES (FFSA)
2. Jean-Marie Cuoq : « J’ai l’impression que la route est davantage mouillée qu’au tour précédent. »
1. Julien Maurin : « On est contents de reprendre encore dix secondes à Cuoq. On est un peu moins mal que ce matin, on a pu bien attaquer. On en garde un peu sous la pédale mais c’était chaud à deux ou trois endroits. »
3. David Salanon : « On pensait que ce serait plus sec. Mais non, on a pris une grosse averse au départ. »
5. Pierre Roché : « J’ai l’impression d’avoir bien roulé mais c’est très dur avec toutes ces plaques noires. »
6. Eric Rousset : « On a bien roulé même si on s’est fait peur. C’est de plus en plus sale. »
22. Emmanuel Guigou : « C’était plus difficile dans celle-ci car on n’a pas retaillé. Dans l’ensemble, on fait une bonne journée. »
25. Yoann Bonato : « En rallye, il faut faire des compromis. Avec des pneus prévus pour la pluie, ce n’était pas génial dans la précédente mais c’était mieux dans celle-ci. On fait une belle journée. »
11. Jean-Charles Beaubelique : « On a bien roulé mais on n’améliore pas. »
15. Patrick Rouillard : « J’ai mis les slicks devant, pensant que ce serait sec. Et hop ! Il s’est mis à pleuvoir. »
24. Jean-Nicolas Hot : « Nous sommes contents, on a roulé propre. On a bien roulé sans trop en mettre. »
37. Eric Camilli : « J’ai attaqué sans prendre de risques. »
43. Jordan Berfa : « C’était mieux que celle d’avant. »
10. Michel Morin : « C’est la pire spéciale de ma vie. »
37. Stéphane Lefebvre : « On a perdu beaucoup. On s’est posés dans un champ, pourtant on avait le même repère que ce matin. Les gens nous ont heureusement aidés à sortir. Il n’y a pas de dégât mais ça nous embête de perdre du temps comme ça. »
8. Romain Martel : « On a fait un meilleur choix de pneus. Mais j’ai failli sortir à deux ou trois reprises. »
19. Eric Mauffrey : « J’ai changé les pneus au départ. C’était difficile dans cette spéciale détrempée, je n’ai pas pris de risques. »
20. François Pelamourgues : « Je préférais les conditions de tout à l’heure. »
12. Gilles Nantet : « Les réglages sont bons mais c’est dur, avec le turbo, dans ces conditions, et avec la puissance aussi. »

PROCHAINE SPECIALE : ES5- Super-spéciale Limoges (2,44 km) à partir de 19h00 (Vendredi 9 Mai 2014)



Classement ES4 / Classement Après ES4 (provisoire)

Classement mobile





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. farçou dit :

    Je pense que ça va faire du bien a bonnefis de lire des commentaires critique négatif. Tout le monde l’encense même si pour l’instant il est loint du compte. Ça sortie au charbo, n’etait pas une erreur de note, mais un excès …

  2. wawa dit :

    bravo yohan bonato ! avec une pelle à dents , faut le faire

  3. natlin dit :

    camilli, bonato, guigou excellent, nantet a la rue!
    bonato me rappelle abbring l’an passe, l’adam evo est un avion et comme bonato est tres bon, ca paye, 6 eme scratch avec une r2, ca calme!!!!!!!!!!!!

    • Krys dit :

      L’Adam va t-elle devenir LA référence en R2 ? Apparemment le châssis est vraiment terrible d’efficacité.

  4. farçou dit :

    Mais que fait bonnefis? Vraiment mauvais, décevant, à ce niveau là on retombe très vite très bas dans l’ estime des gens. Les selfies en début de spéciale on s’en tape un peu, on veu voir des gros temps. Merci manu guigou, qui lui à l’instar de son confrère de marque, donne une belle image des performances de cette n4…

    • m dit :

      C’est sur que c’est plus facile de faire des donuts que faire péter des temps.
      A ce train là, Renault va lui interdire de rouler avec les voitures de la marque…

    • Attention quand même, sur cette première étape, les pneus jouent un grand rôle. Or, Bonnefis n’a pas de pneus tendres, donc en pneus durs dans ces conditions, difficile de faire un temps.

  5. Georges dit :

    Bonato toujours impressionnant, et qui vient talonner Rousset au scratch…!!!

  6. DJ KiiM dit :

    Cuoq 13 secondes plus lent que son 1er passage 😮