ES4- Scratch de Chavanne (Finale 2013)




Quelques plaques d’humidité sont présentes en sous-bois. Pour cette première spéciale de la journée, Jérôme Chavanne signe le scratch malgré une légère touchette dans une chicane.

Le pilote Peugeot revient ainsi à 12s8 de Ludovic Gherardi alors que Michel Giraldo est toujours troisième.

Auteur d’un superbe deuxième temps, Thomas Badel remonte à la quatrième place avec la tête du groupe F2000.

ide en descente sur 5-6 kilomètres avant d’attaquer une partie très rapide. La fin de la spéciale est très sinueuse en montée, type Montagne Noire. Une spéciale complète avec de nombreux pièges parsemés au long des 22 kilomètres. Le grip est plutôt moyen mais constant.

FAITS MARQUANTS
Quelques plaques d’humidité sont présentes en sous-bois. Pour cette première spéciale de la journée, Jérôme Chavanne signe le scratch malgré une légère touchette dans une chicane.

Le pilote Peugeot revient ainsi à 12s8 de Ludovic Gherardi alors que Michel Giraldo est toujours troisième.

Auteur d’un superbe deuxième temps, Thomas Badel remonte à la quatrième place avec la tête du groupe F2000.

Dans le groupe N, David Mollas signe le huitième chrono et passe en tête devant Michaël Lobry (6s1) et Romain Salinas (9s9).

Dans le groupe R, Pascal Bérard se réveille et prend la tête devant Mickaël Crépy pour cinq secondes. En GT, Murat Dogral fait le trou face à Jean-Pascal Besson.

Auteur d’un très beau début de rallye dans la classe N2, Fabrice Buisson crève et perd plus de cinq minutes.

REACTIONS DES PILOTES (FFSA)
Ludovic Gherardi (Ford Fiesta RRC) : « Cela glisse beaucoup plus qu’hier. Je ne comprends pas. »
Jérôme Chavanne (Peugeot 207 S2000) : « J’ai attaqué à outrance. Nous avons juste tapé et arraché une aile à la chicane. »
Michel Giraldo (Peugeot 306 Maxi) : « C’était très glissant. Il y avait vraiment beaucoup d’humidité. Trop pour notre deux motrices… »
Paul Alérini (Peugeot 207 S2000) : « Avec nos slicks, nous avons fait un très mauvais choix de pneumatiques. »
Thomas Badel (Renault Clio Williams) : « Nous avons tapé à quelques centaines de mètres de l’arrivée. J’espère que la voiture n’a pas trop souffert. »
Patrick Magnou (Peugeot 206 Super 1600) : est arrivé au point stop avec la roue arrière gauche tordue, sans s’en être rendu compte.
Raphaël Michaud (Peugeot 309) : « Je n’y arrive pas. Ce n’est décidément pas mon rallye. »
Mickaël Lobry (Mitsubishi Lancer Evo X) : « J’ai été trop prudent, je pense. J’attends le temps des concurrents partis derrière. »
Jean-Michel Leclerc (Renault Clio 16S) : « Très dure cette spéciale. Je ne comprends pas trop. »
Romain Martel (Peugeot 207 S2000) : « Cette fois, je suis content. Nous avons bien roulé. »
Steve Mourey (Peugeot 206 Kit Car) : « Nous avons crevé. Nous avons roulé à plat quasiment durant toute la spéciale… »
Mathieu Soler (Renault Clio 16S) : « Finalement, cela passe avec les slicks. Il fallait juste oser. »
Frédéric Michaud-Maillet (Renault Clio Ragnotti) : « J’ai crevé peu avant l’arrivée. Je ne perds pas beaucoup de temps. »
David Mollas (Mitsubishi Lancer Evo IX) : « Nous avons été gênés par Steve Mourey qui a crevé… »

PROCHAINE SPECIALE : ES5- Le Poizat (5,09 km) à partir de 11h16 (Samedi 19 Octobre 2013)


Classement ES4 / Après ES4 (provisoire)

Classement mobile





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Kaizer Sauzée dit :

    Le mec fait les 3 scratchs d’hier et s’en prend 16 ce matin… Et la marmotte elle met le chocolat dans le papier alu !
    Si il n’a pas eu de problème mécanique, çà sent la manip pour créer un semblant de bagarre car çà a du râler dans les paddocks.

    • Oula. Faire une spéciale « moyenne » est parfois possible surtout avec l’humidité présente ce matin, surtout au « niveau amateur »

      • Kaizer Sauzée dit :

        Le mec a gagné 3 fois ce rallye, alors s’en prendre 16 d’un coup, excuse-moi… C’est gros, trop gros pour moi.
        Je sais, je ne suis pas très « positif », mais cette finale est pour moi la caricature de tout ce que je déteste.
        Un parcours de finale devrait être inconnu en ES pour tous les participants. Les pilotes locaux ont déjà l’avantage du terrain, ce qui est logique. De là à leur offrir des ES qu’ils connaissent par coeur… Merci la fédé.

        • C’est pareil pour chaque finale…

          • Kaizer Sauzée dit :

            C’est faux !
            À Dunkerque les ES étaient nouvelles pour tous les pilotes et c’est d’ailleurs un mec du Sud qui bataillait en tête avec un local et un normand.
            Boulogne est candidat à la finale 2015 avec des ES totalement inédites par rapport au rallye annuel.
            Et surement d’autres que je connais moins.

          • Il y a toujours des minorités…

          • Kaizer Sauzée dit :

            Et çà veut dire quoi çà ?
            Que la règle devrait être comme à Oyonnax : un festival de pilotes locaux privilégiés par le parcours et les autres qui viennent faire de la figuration pour faire plaisir aux pontes de la fédé ? Quel intérêt ?
            Là je ne te comprends pas. Je croyais que RS défendait le rallye amateur…
            Je me suis trompé.

          • Ce n’est pas une question de défendre quelque chose. C’était pareil à Gap l’an dernier et beaucoup de monde s’en est plaint. Ce sera sans doute identique ici, c’est un fait.

          • Kaizer Sauzée dit :

            Les mecs qui sont allés casser leur bagnole là-bas, en essayant de se tirer la bourre avec les locaux doivent être contents…
            Quand on sait les budgets investis pas de simples amateurs, moi j’appelle çà de l’indécence.

          • Certains ne disputeront plus de finale désormais c’est sûr

  2. briwan dit :

    chavanne en a encore 12 a ramener!!! Gherardi va certainement se reveiller!! badel impressionant!! est un bon 5eme temps du normand martel!!

  3. josselin dit :

    OUAAAAAAAAAAAA que se passe t’il!! GENIAL