ES4- Le terrain se dégrade (Terre de Langres)



ES4- Chanoy – Faverolles (14.341 km) à partir de 15h11 (Samedi 20 Juillet 2019)

Au terme de la première boucle, Thibault Durbec mène les débats pour 9.8 secondes face à un excellent Sylvain Michel. Ralenti en matinée par des problèmes de radio, Lionel Baud complète le podium à 16 secondes. Leader ce matin, Stéphane Lefebvre a perdu plus de 45 secondes suite à une crevaison dans la troisième spéciale.

FAITS MARQUANTS

En tête depuis la crevaison de Lefebvre, Thibault Durbec réalise une bonne opération au classement général en portant son avance à plus de 18 secondes sur Lionel Baud, son nouveau dauphin.

Sur un terrain de plus en plus défoncé, Sylvain Michel ne peut pas suivre le rythme des WRC, et glisse au troisième rang.

Auteur de son deuxième meilleur temps, Stéphane Lefebvre remonte à la quatrième place suite à la crevaison de Yohan Rossel. En difficulté ce matin avec ces réglages, le pilote gardois lâche cette fois plus d’une minute suite à ce fait de course. Au volant de la Citroën C4 WRC, Cyrille Feraud crève également. 

Toujours à la découverte de la terre, Pierre Roché prend beaucoup de plaisir et cela se ressent dans son pilotage puisqu’il améliore son chrono du premier passage de plus de 32 secondes.

En 208 Rally Cup, Jean Baptiste Franceschi s’échappe progressivement en tête. Epargné par les soucis et les crevaisons, le pilote varois enchaine les meilleurs temps et porte son avance à 25 secondes sur son frère Mathieu.

Dans le championnat Junior, Hugo Margaillan domine les débats depuis l’abandon mécanique de Damien Mattei (ES3). 

REACTIONS DES PILOTES (FR-MediaLive)

Lefebvre« Ca a été. Je pense qu’on a endommagé un amortisseur suite à la crevaison de ce matin. On a pris le pari de ne pas le changer. » »
Durbec« Dans celle là, j’ai eu quelques hésitations. Dans un carrefour, il y a eu des changements, j’ai cru me perdre, mais ça va. »
Baud« On a un problème avec la voiture, j’ai une alerte. »
Baudoin« On a bien bossé sur les notes, et sur le pilotage, et on se régale. »
Rossel« J’ai crevé au début de la spéciale, on a fait quasiment 10 bornes sans changer la roue. »
Michel« On continue de rouler, mais ce n’est pas évident. Mais là, les écarts avec les WRC se creusent. »
Feraud« Chaque fois que je veux faire une spéciale, ça ne le fait jamais. »
Roche« Ca commence à venir ! Un tour pour voir, et le deuxième pour améliorer. »

PROCHAINE SPECIALE : ES5- Mardor – Voisines (9.479 km) à partir de 15h56 (Vendredi 20 Juillet 2018)

Classement ES4 / Après ES4 (14.341 km)


Classement en cours de chargement...





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. OtagO dit :

    Et Arnaud Mordacq ?