ES6- Réponse de Maurin (Antibes)




On retrouve des conditions sèches pour terminer cette étape. Julien Maurin en profite pour signer un cinquième scratch et ainsi clôturer la journée avec 45s de marge sur Bryan Bouffier.

> Deuxième gros morceau de la journée… Là aussi cette spéciale fera de gros écart en faveur des locaux.

Spéciale semblable au Col De Bleine, départ rapide puis enchaînement d’épingle en montée avec beaucoup de poussière. La spéciale s’alterne sans cesse entre rapide et serrée où le changement de rythme
devra être calqué sur le style de pilotage. La fin est beaucoup plus sinueuse pour finir sur une route étroite assez sale et lente. On passe dans des villages, c’est assez sympa.

FAITS MARQUANTS
On retrouve des conditions sèches pour terminer cette étape. Julien Maurin en profite pour signer un cinquième scratch et ainsi clôturer la journée avec 45s de marge sur Bryan Bouffier.

Journée parfaite pour les deux hommes qui ont deux objectifs différents sur ce rallye : la victoire pour conforter sa place de leader au championnat pour Maurin et rouler le plus possible pour développer la voiture du côté de Bouffier.

Derrière ce duo, Roger Feghali passe à la troisième place en prenant l’avantage sur les Porsche de Rouillard et Nantet. Les trois hommes forment le podium provisoire du trophée Michelin.

Dans le Citroën Racing Trophy, Cédric Robert termine la journée avec un nouveau scratch et compte plus d’une minute d’avance sur Denis Millet.

Alors septième, Cyril Audirac disparaît dans cette dernière spéciale à cause d’un problème mécanique.

A la onzième place, Luc Pistachi mène brillamment le groupe F2000.

Dans le championnat Junior, Laurent Laskowsi semble intouchable et compte plus d’une minute d’avance sur Damien Defert et Yohan Rossel.

REACTIONS DES PILOTES (FFSA)
1. Bryan Bouffier : « Ça va mais on n’a pas trop de comparatif par rapport au premier tour. »
2. Julien Maurin : « On a un peu trop assoupli l’auto en pensant qu’il allait pleuvoir. Mais c’est tout de même une bonne fin de journée. »
3. Pierre Roché : « Nous nous sommes prudents, en raison des conditions. L’essentiel est d’aller au bout. »
10. Roger Feghali : « Je prends beaucoup de plaisir et un maximum d’expérience. L’équipe fait un travail remarquable. »
14. Gilles Nantet : « On s’est fait plaisir mais on a un peu trop assoupli l’auto. On pensait que ça allait être mouillé. »
15. Bernard Philippon : « On pensait que ce serait mouillé. »
16. Patrick Rouillard : « On est dans les mêmes temps que Gilles. On pensait qu’il allait pleuvoir mais c’était sec. Il vaut mieux ça que l’inverse. »
19. Frédéric Raynal : « On s’est amusés dans celle-ci. On arrive au terme des spéciales du vendredi, c’est déjà ça. »

PROCHAINE SPECIALE : ES7- Col de Braus – Col de l’Ablé (16,21 km) à partir de 08h07 (Samedi 31 Mai 2014)



Classement ES6/Classement après ES6 (provisoire)

Classement mobile





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. briwan dit :

    merci pour les précisions kivala..

  2. Kivala dit :

    Chrono humide certes, mais tous les leaders ont amélioré néanmoins, dans l’ordre :
    Roché -23.2
    Feghali -19.2
    Maurin -17.6
    Bouffier -12.5
    Rouillard -3.1
    Nantet -2.9

  3. briwan dit :

    tout a fait d’accord!!! mais il faut reconnaitre que maurin a vraiment monté son niveau de jeu par rapport a la saison derniere…

  4. MARTIN dit :

    N’oublions surtout pas que B.BOUFFIER roule pour la première fois en cours avec cette Hyundai et qu’ils sont surtout là pour faire des essais et valider certains set-ups.
    Donc faut surtout relativiser les perfs de cette auto qui ne demande qu’a progresser.
    Faut comparer ce qui est comparable et se rappeler que l’expérience est du coté de Ford.
    Tiens j’aimerais bien voir Brian avec une Fiesta et on verrait où sont les pendules…

  5. jeanremyp dit :

    Maurin remet les pendules à l’heure !