La perf’ du week-end : Sam Taveneau



Pour cette perf’ du week-end, trois rallyes étaient en lice avec un national et deux régionaux. Notre choix s’est finalement porté sur le rallye des 12 Travaux d’Hercule où Sam Taveneau a brillé au volant de la Peugeot 208 Rally4.

En préparation du rallye du Mont-Blanc Morzine, première manche de la 208 Rally Cup, le pilote de Charente-Maritime s’est rapidement senti à l’aise au volant de cette 208, au point de grimper sur le podium final à l’arrivée entre deux voitures de la classe R5.

Dans cet interview, Sam Taveneau revient sur son excellent week-end mais aussi sur sa carrière et la suite de sa saison 2020.

Peux-tu nous parler de tes débuts en rallye et ta passion du sport mécanique ?

« J’ai commencé les rallyes en copilote en 2013 aux côtés de mon père. Après avoir obtenu le permis, j’ai débuté avec une Clio Ragnotti puis en formule de promotion avec une DS3 R1. Suivi des années en Peugeot 208 R2 pour prendre ensuite la DS3 R5 de papa, ainsi que sa C3 r5.

La passion du sport mécanique vient depuis tout petit. J’étais en sport étude motocross, mais avant j’allais tous les week-ends voir mon papa sur le bord de la route. Il roulait avant en copilote sur des manches du championnat du monde (l’époque du groupe B). La suite et devenue logique en prenant goût depuis petit à ce sport. »

Pour cette grande reprise, quel était ton objectif au départ de ce rallye des 12 Travaux d’Hercule avec une nouvelle auto ?

« Le but était déjà d’apprendre et comprendre une nouvelle voiture, la 208 Rally4. Je préférais faire un rallye avant le Mont Blanc que des essais car il y a un chrono et on peut se mêler avec d’autres à de belles bagarres. »

Au final, tu as signé une superbe performance avec une 2e place à la clé et une belle régularité. Ce résultat est-il au delà de tes espérances ?

« Oui, c’est au delà de mes espérances, vraiment. J’ai été impressionné, voire même scotché des performances de cette voiture. Je ne pensais vraiment pas en me levant le matin de finir 2e le soir. Elle nous a mis en confiance directement et je savais que le matin j’avais gardé une petite marge. L’après midi, on a amélioré, ce qui nous faisait plaisir. Les abandons et la pénalité (d’André Jezequel) nous permettent d’obtenir ce très bon résultat.

Il faut garder la tête sur les épaules. Le Mont-Blanc sera à des niveaux supérieurs. »

Quel est ton avis global sur cette nouvelle Peugeot 208 Rally4 ? Pourquoi avoir fait ce choix de voiture ?

« La nouvelle 208 Rally4 est surprenante. Elle met en confiance rapidement, la traction et la motricité sont impressionnantes. Ce n’est pas impressionnant niveau bruit, mais c’est très performant et très prometteur pour la suite. »

Comment as-tu vécu cette pause liée au COVID-19 ? Quels étaient tes projets à la base pendant cette période ?

« Pendant le confinement, l’entreprise de mes parents était toujours ouverte. Bien sûr, la coupe Peugeot devait commencer plus tôt et c’était le projet depuis le début. »

Quelle est la suite de ton programme cette année ?

« La suite du programme, c’est bien le reste de la coupe Peugeot, mais également le rallye de La Rochelle, mais peut-être pas avec la 208, on verra bien ce qui se passera. »




S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Olivier, tu vas m'niquer la batterie
Olivier, tu vas m'niquer la batterie
3 mois il y a

A le voir sur le bord des routes dans les enfilades en sous-bois, il était le plus optimiste dans les cordes. C’était propre, efficace et… plus qu’impressionant. Je mise sur mes deux charentais (Taveneau et De Sousa) pour les coupes de marque cette année pour un bon résultat.

PS : Taveneau était 3ème sur mon pronostic 🙂

Thomas
Thomas
3 mois il y a

Mathias de Sousa aussi était impressionnant sur cette épreuve(il a même été devant Taveneau un cours instant sur une Clio pourtant moins puissante) 😉

Concernant Sam Taveneau je me demande où il se situera au Mont-blanc par rapport aux autres pilotes de la coupe 208 🙂