T.Boisdron : “L’aboutissement d’un rêve”



Fidèle à la Coupe de France des rallyes depuis plus de 25 ans, Thierry Boisdron va relever le défi du Monte-Carlo la semaine prochaine.

Pour mener à bien ce projet, le pilote de Châtellerault dans la Vienne s’est associé à son ami Philippe Rageau, également pilote, pour former l’association Rallye & Monaco. Après un an de boulot à la recherche de partenaires, les deux hommes seront bien au départ de cette épreuve mythique, chacun au volant d’une Renault Clio R3 (n°95 et 102).

A une semaine du départ, Thierry est revenu avec nous sur cette participation et son amour du rallye en général.

Peux-tu nous résumer ton parcours en rallye ?

“C’est simple, je roule depuis plus de vingt ans en rallye. J’ai commencé en 1990 en rachetant une R11 Turbo qui avait fait le Monte-Carlo en championnat du monde. Ensuite, j’ai roulé jusqu’à la fin des années 90 avec cette auto puis j’ai monté une R11 atmosphérique avec un moteur de Mégane et une boîte séquentielle jusqu’en 2004.

Après, nous avons construit une Mégane F214 qui roule toujours aujourd’hui et fin 2015/début 2016, nous avons acheté et remonté une Clio R3 pour se préparer au mieux au Monte-Carlo.

J’ai beaucoup regardé et écouté le Monte-Carlo sur RMC à la grande époque. Le rallye m’a rapidement passionné et j’ai toujours rêvé de piloter. Dès l’âge de 14 ans, je conduisais une voiture sur des chemins et à ma première paye, j’ai acheté une voiture de course pour rouler le plus vite possible.”

Que représente le Monte-Carlo pour toi ?

“C’est l’aboutissement d’un rêve de rouler sur une telle épreuve. Le Monte-Carlo pour moi, ce sont des images de McRae, Auriol, Sainz, Mäkinen et tout ça sur la neige. Cela fait une quinzaine d’années que nous nous déplaçons sur des épreuves du championnat du monde avec mon assistance, et le Monte-Carlo reste l’épreuve la plus mythique et la plus difficile.

Après avoir roulé en Coupe de France et aussi en championnat de France, j’avais depuis longtemps l’idée de rouler sur le Monte-Carlo. J’ai proposé ça à l’équipe puis à mon pote Philippe Rageau qui m’a dit que j’étais fou, et puis finalement nous avons lancé ce projet il y a un peu plus d’un an. On a construit un beau camion d’assistance de 19 tonnes pour avoir une vraie structure et j’espère qu’on sera considéré comme des amateurs avertis. Par contre au volant je pense qu’on sera vraiment des amateurs. Le problème est de bien rouler mais avec le risque de ne pas voir l’arrivée ou essayer de gérer pour rejoindre Monaco, donc c’est compliqué. Nous allons nous appliquer à rejoindre l’arrivée pour satisfaire tout le monde et notamment les partenaires. Les chronos ne seront pas trop importants on va dire.”

Quel sera ton objectif cette année ?

“L’objectif est vraiment d’essayer d’être au bout, en sachant que le Monte-Carlo ça reste une épreuve très difficile pour les mécaniques et les hommes. L’épreuve devient de plus en plus un sprint et il y a moins d’assistance pour permettre à la mécanique de souffler. On va essayer de faire ce rallye à notre niveau, nous sommes bien préparés et ça devrait le faire.”

Comment se préparer à une telle épreuve ? 

“Ce projet représente 26 personnes sur la semaine de course. Il y a bien sûr les 2 équipages mais aussi 2 équipages d’ouvreurs avec Cindy mon ancienne copilote, Frédéric Brault, l’ancien copilote à Philippe Rageau mais aussi Pascal Chalard et Sandrine Caramigeas. Ils seront là pour bien nous guider et corriger nos notes en fonction des conditions météo. Selon les prévisions, cela s’annonce compliqué avec un peu de neige mais surtout des températures négatives et probablement pas mal de glace. Comme beaucoup de monde, nous préférions des spéciales complètement enneigées.

Après, il y a toute l’équipe avec l’intendance, les mécaniciens et tout ce groupe qui nous suit depuis une quinzaine d’années. Cela va être une grosse semaine je pense pour tout le monde, à courir partout avec de nombreux déplacements et une logistique énorme.”




S’abonner
Notification pour
guest
7 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
PETITJEAN Francis
PETITJEAN Francis
5 années il y a

Bravo à vous , super projet , Thierry je prend le repas en charge au retour (si top 10 !!!!! )

pelissier
pelissier
5 années il y a

Faites vous plaisir les gars mais allez au bout…car le col du Turini…inoubliable pour pilotes…et copilotes…alors pédale douce