Terre des Cardabelles : un week-end gâché (Jean Jouines)




Les objectifs de l’équipage sur ce rallye étaient multiples. Tout d’abord, prendre des repères avec une vraie voiture de course et se comparer avec les...

la catégorie, essayer d’obtenir un bon résultat afin de consolider notre classement au championnat de France des rallyes terre (12ème) et enfin de démontrer les capacités de la Renault Twingo R2 EVO ainsi que le professionnalisme de l’équipe Chazel.

Aucun de ces objectifs n’a été atteint.
En effet, malgré que la voiture soit la plus performante de la catégorie et que Jean soit inscrit au championnat de France et actuellement douzième, l’organisation a décidé de le faire partir en dernière position de la catégorie R2, qui plus est derrière un débutant en rallye, ce qui d’emblée plombait toute possibilité de performance. Il s’en suivit une course ou entre déconcentration, énervement et crevaisons rien de clair n’est jamais sorti des chronos. Venant couronner le tout, l’équipage écopait d’une pénalité de dix minutes suite à la confusion engendrée entre les dires d’un « relation concurrents » et ceux d’un « chef de poste ». Il devenait alors inutile de continuer le rallye car Jean et son copilote Jean-René se seraient retrouvés dans la même position que la veille, obligés de devoir doubler des concurrents moins rapides avec un résultat nul de toute façon. Nous avons donc décidé de ne pas repartir le lendemain et ce n’est pas la vaillante Twingo qui était en panne comme on a pu le lire !

Ayant beaucoup investi pour monter cette désastreuse opération, nous mettons fin à notre engagement en championnat de France des rallyes terre.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *