Les étoiles de Monté Carlo : Sébastien Loeb, les 7 succès capitaux



Après un premier récit sur Walter Rörhl, l’un des rois du Monte-Carlo, un autre grand nom de l’épreuve monégasque est au menu de cette rubrique : Sébastien Loeb.

Toujours en activité malgré ses 45 ans, l’infatigable pilote alsacien est le co-recordman de victoires sur cette épreuve avec Sébastien Ogier.

Tout comme pour Walter Rörhl, Jeff retrace les exploits du nonuple champion du monde de 2001, date de sa première participation, à 2019.


Quel est le meilleur rallyman de tous les temps ? Eternelle question qui n’a pas grand sens car de toute façon, nul ne connaîtra jamais l’ultime vérité…

Le 6 avril 1997, quand Sébastien Loeb débarque au rallye du Florival, il a déjà 23 ans et aucune expérience sur 4 roues. Comme Röhrl 30 ans en arrière, il n’a pas d’argent mais une bonne étoile.

Au volant d’une 106 Rallye prêtée par son mécène et copilote d’un jour Dominique Heintz, Sébastien se loupe au départ de la première spéciale de sa vie mais fait une vertigineuse descente du Col de Firstplan pour signer le 2ème temps sur 18 N1 à… 1sec du chrono de référence. C’est ça le talent ! Quatre spéciales et autant de scratchs plus loin, il remporte sa première victoire. Comme Marecek 3 décennies plus tôt, Heintz a compris…

Monté Carlo 2001. Chez Citroën, on a une idée derrière la tête et on missionne Bugalski, Puras et Loeb pour piloter les trois Saxo Kit Car. L’alsacien écope d’une pénalité avant le départ et connait des soucis de frein. Sébastien et son copilote Monégasque Daniel Elena reprennent 2min34 à p’tit Bug (!) mais échouent à la seconde place en 2 RM. Face à un pilote aussi rapide et expérimenté que Philippe, le natif de Haguenau confirme un potentiel hors-norme en découvrant l’épreuve. Et la voiture n’a pas une égratignure !

18 Jan 2002: Sebastien Loeb of France driving a Citroen Xsara during the Monte Carlo Rally, the first stage of the World Rally Championship. DIGITAL IMAGE Mandatory Credit: Grazia Neri/ALLSPORT

Monté Carlo 2002. De retour à Monaco avec d’autres ambitions et trois Xsara WRC, la marque aux chevrons entame pourtant bien mal le rallye avec les abandons précoces de Bugalski et Rådström. Mäkinen, McRae et Sainz se disputent le trône tandis que la Citroën rescapée de Loeb est 4ème. Ce dernier attend Sisteron – Thoard et son col de Fontbelle pour faire la différence. Nous sommes postés près de l’arrivée dans une partie rapide très bosselée. Au Monté Carlo, quand il y a une portion propre où la grosse attaque est permise, il faut surtout penser au piège qui va suivre…Là, Loeb excelle. Il possède un sens inné de l’équilibre et assimile les informations très rapidement. Il sait lire la route, anticipe les changements de rythmes et l’évolution du terrain.

Sisteron donc. Avec nos amis Belges, les paris sont ouverts. Eux viennent voir Bruno Thiry et leur nouvelle pépite, François Duval. L’ambiance est bonne et je mise sur un scratch de Sébastien… qui nous fait un passage chirurgical. On croit d’abord à une erreur, Colin McRae qui jette furieusement sa Ford dans toutes les cordes encaisserait 20sec par le français… Le triple vainqueur Tommi Mäkinen également…Sur les antennes de RMC, l’exploit est confirmé, l’Alsacien prend les commandes devant la Subaru du tenant du titre. A Puget, Sébastien se fait la belle et leste le pilote de Puuppola de 31sec en 26km ! Premier Monté Carlo au volant d’une WRC et première victoire…croit-on. Pour Subaru, ce crime de lèse-majesté est tellement odieux que la Xsara N°21 se voit sanctionnée d’une étonnante pénalité de 2min… Pour le Finlandais, ce sera le crépuscule d’une immense carrière. Pour nous, c’est la promesse de l’aube.

2003. Quelques années plus tôt, McRae et Sainz avaient déjà fait connaissance avec Plan de Vitrolles – Faye. En 2003, les deux champions du monde se retrouvent chez Citroën aux côtés de Sébastien Loeb. Le jeune Français lui, découvre ce morceau de bravoure de près de 50km et, dès le premier passage… atomise ses équipiers ! El Matador encaisse 17sec, l’Ecossais 43! De retour dans ce juge de paix à la lueur des phares, le gel plâtre insidieusement le goudron. Colin, qui accuse 56sec de retard sur Sébastien décide de tout tenter. Les spectateurs sont ankylosés par le froid mais en phénix du Macadam, McRae les récompense d’une attaque invraisemblable. Un brusque réchauffement climatique. Braveheart franchit la ligne d’arrivée en transe et en 30’04’’07…malgré un tête-à-queue ! Sainz perd 16sec4, le leader Grönholm 16sec7, Burns 35sec4… Loeb arrive à son tour, il est étonnamment calme et réalise 30’04’’07… malgré un tête-à-queue ! Marcus finit par craquer, laissant Carlos et Colin compléter un podium final tout en rouge. Sébastien est intouchable, il décroche sa 1ère victoire à Monaco. Le début d’un règne.

En 2004, Loeb surclasse les Ford de Märtin et Duval. Dans le Col de Bleine, le pilote Citroën terrasse Markko et François qui n’en reviennent pas… et ne reviendront jamais.

Edition 2005. Le tout frais champion du monde tricolore a un nouvel équipier chez Citroën, François Duval. Le Belge n’a qu’un objectif : battre Loeb ! Dès le premier chrono d’Ilonse – Pierlas dans la féerique vallée de la Tinée, Sébastien foudroie la course et « dudu ». François sort dans l’ES6, Sébastien remporte l’épreuve avec 3 min d’avance sur Toni Gardemeister. Alexandre Bengué réussi 2 extraordinaires scratchs au volant d’une Skoda Fabia!

2006 : Échec au roi ! Après 5 chronos au volant de la Xsara Kronos, Loeb possède 1min16 d’avance sur Grönholm ! Ensuite, sous le grandiose promontoire de Pierlas, Sébastien commet une erreur et laisse Marcus imposer sa Ford. L’alsacien finit second.

2007, c’est le retour de l’Ardèche et de la tarte aux myrtilles mais ça ne change rien. La C4 WRC remplace la Xsara mais ça ne change rien. Dani Sordo est le nouveau sociétaire chez les rouges… mais ça ne change rien ! 4ème victoire.

Monté Carlo 2008. Pour la 7ème fois consécutive, Loeb est inaccessible. Dés la seconde spéciale, de nuit, il est aussi rapide qu’une machine à sous et pose 1 sec au kil à « Dani le rouge ». Les autres sont déjà trop loin… Et de 5 ! Si à Monaco gagner aux jeux est synonyme de chance, gagner sur les routes du Monté Carlo n’est pas un jeu de hasard.

2012, après l’intermède IRC, le Monté Carlo accueille à nouveau l’élite. Sébastien Ogier est le héros du rallye. Il vise le podium au volant d’une Fabia S2000 et réussi un hallucinant 3ème temps dans Burzet – St Martial ! Il se retrouve 4ème … avant de fauter. Si Loeb décroche un 6ème sacre, il sait désormais d’où va venir le danger ! Des performances qui occultent un peu celles d’Andersson qui, à défaut d’avoir trouvé une monture (une Proton S2000) à hauteur de son talent évolue ici sur un terrain à sa mesure. Dans Burzet, Per Gunnar est à seulement 7sec8 de la Fiesta WRC de Tänak en 30km et même 11sec devant la DS3 WRC d’Hirvonen ! Souvenir d’un passage après Lachamp -Raphael : inouï !

Cuvée 2013. La menace Ogier se précise. Le pilote de Gap et la VW Polo célèbrent leur mariage par un scratch dès l’ES1. Loeb reprend la main puis, en fin d’après midi, dans le second passage des 30km de Burzet – Saint Martial, l’Alsacien jette un froid. Dès le départ, Sébastien s’aperçoit qu’il ne reçoit aucun « split » et décide alors d’attaquer au maximum. Dans le cadre théâtral de montagnes, de vallées et de hauts plateaux Ardéchois, le décor est un personnage de la course. La légende aussi. Tandis que le gel fige le paysage et la route, « l’abominable Loeb des neiges » plante ses griffes dans la glace. Hirvonen accuse 34sec, Ostberg 50, Ogier 53, Sordo 1minO6… Une véritable dégelée !

Après 4 chronos seulement, Loeb devance Ogier de 1min20. C’est déjà fini. 7ème succès !
Reste en mémoire ce furtif et hallucinant passage au dessus de Saint – Andéol – de – Fourchades où « le monstre » surgit d’un coup et avale ce long gauche étroit et bosselé, pleine charge, en descente en six et en glisse, puis bondit sur le droite et le maitrise d’un prodigieux coup de volant… avant de disparaitre. Que dire de plus ? Que Loeb et le Monté Carlo ne reviendront plus en Ardèche, que 2013 devait être la der’ pour Séb et Daniel mais qu’ils ne résistèrent pas à la tentation de venir défier Ogier en 2015. Le pilote Citroën relègue alors d’emblée son second Tänak à 22sec en 21km à Entrevaux puis, sur les terres du loup du Valgaudemar, il fait une erreur et finit 8ème. Mais la dynastie des Sébastien continue, le plus jeune s’érige en « mâle alpha ». L’histoire bégaie.

2019. A 44 ans, Sébastien Loeb découvre la Hyundai I20 WRC et échoue de 13 sec pour le podium face à Ott Tänak. Sébastien Ogier réalise l’exploit de s’imposer au volant de la C3 WRC qu’il pilote pour la première fois. Avec 6 victoires consécutives, performance inégalée, et trois victoires avec trois marques différentes en WRC, le pilote de Gap marche sur les traces des géants.

11 participations au volant d’une WRC, 11 fois à l’arrivée et 7 victoires, Sébastien Loeb a écrit une des plus belles épopées de l’histoire du Monté Carlo. Le destin d’un homme et d’une épreuve qui resteront à tout jamais gravé dans le même marbre. En 2020, gageons que le météorite qui survolait le Col du Firstplan il y a 23 ans ne sera pas encore tout à fait au crépuscule de sa trajectoire.

Pour moi, de Thérier à Ogier, en passant par Röhrl, Toivonen, Auriol et Loeb, il semble évident que ces comètes du Monté Carlo sont les plus brillantes de la planète rallye. Dans l’univers de Sébastien Loeb, malgré 9 titres de champion du monde et 79 victoires, il y a probablement 7 étoiles qui scintillent un peu plus que les autres…





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Spectator dit :

    Pour finir une interview de Vettel dans Auto Hebdo où il parle de Loeb:
     » ce gars est unique, son talent est quelque chose d’exceptionnel, mais il n’y a pas que cela. Il y a cette intelligence… cest impressionnant et ça inspire le respect. Mais ce qui est plus important c’est que c’est un gars normal et très sympa! »

  2. Spectator dit :

    D’accord avec JMB17.Lu dans un autre mag’ il y a quelques années dans une interview de Sébastien Ogier :  » Je me suis inspiré de Loeb et le but était d’essayer de se rapprocher de lui car il est la référence absolue…J’ai un grand respect et une grande admiration pour lui… Si je veux être champion du monde il faudra le battre lui car il est le plus grand… » Loeb et Ogier se respectent.
    Loeb et Ogier sont deux IMMENSES champions mais leurs talents à quand même des limites… contrairement à la mauvaise foi, à la méconnaissance du rallye et la bétise insondables de certains sur ce forum .

  3. JMB17 dit :

    Lu ce soir => Auto Hebdo
    (intitulé : les plus beaux exploits »
    9. Loeb-Elena, Rallye d’Espagne 2018
    N’ayant plus couru en WRC depuis 6 mois, Sébastien Loeb et Daniel Elena attaquent le rallye d’Espagne 2018 sans se faire d’illusion. Quatrièmes à l’issue de l’étape sur terre, ils se hissent sur le podium lors des spéciales sur l’asphalte du samedi. Un choix de pneus intelligent, associé à la maestria du duo, leur permet de remporter, à la surprise générale (ainsi que la leur), la 79e victoire de leur carrière…

  4. JMB17 dit :

    Seb encore sur le podium … celui des « vainqueurs seniors »
    Face aux jeunes loup du WRC, il n’est pas facile de gagner un rallye lorsqu’on a à peut près 2 fois leur âge. Preuve de la difficulté de la tâche. Peut de « seniors » ont réussi =>
    (Remarque : ces vainqueurs « seniors » sont tous les 3 champions du monde)
    1er – Bjorn Waldegaard au Safari en 1990 (à + 46 ans avec une Toyota Célica)
    2ème – Hannu Mikkola au Safari également en 1987 (à + 44 ans avec une Audi 200 Quattro)
    3ème – Seb Loeb en Catalogne 2018 comme vous le savez (à + 44 ans avec sa C3 / Environ 3 mois plus jeune qu’Hannu)

    Je le vois très bien franchir une nouvelle marche en 2020 pour passer à la seconde place !

    • JMB17 dit :

      Jacky Ickx a dit :
      « Un pilote de 38 ans ne peut rien face à un pilote de 23 ans qui a très envie de gagner. On n’ose plus de la même manière à 38 ans que dans l’inconscience de ses 23 ans. C’est pareil aujourd’hui entre un pilote de 30 ans et de 20 ans.Tôt ou tard, après avoir atteint le meilleur niveau vous entamez la descente. Et vous n’y pouvez rien…Le monde appartient à la jeunesse. Et c’est très bien ainsi ».
      Quelques dixièmes moins vite, mais l’expérience en plus permet de gagner encore….Mais moins souvent !

  5. Mazu dit :

    Juste les meilleurs ! Bravo et merci à eux.

  6. Bouchon dit :

    Un passage en rallye 2 qui pour moi est synonyme d’abandon !!!

    • jmb17 dit :

      Les copines s’en rappellent encore du passage … dans la rallye 2….

      je te prendrai nue dans ….. la simca 1000…
      je t’ai rencontré de Narbonne,
      je t’ai trouvé vachement bonne
      tu mangeais une pizza comme une conne
      et j’crois bien que c’était une Calzone …
      je te prendrai nue dans ….. la simca 1000…

  7. silice dit :

    Et je pense que de la neige pourrait aider ce grand monsieur le premier jour avec un petit peu de glace et dessous ..

  8. silice dit :

    Et les sept succès capitaux semblent être la fin de son règne au monte carlo .
    Le pronostic de Rs est clair sur la première épreuve 2020 .

  9. silice dit :

    Avec l âge j ai pris mes lunettes et l étoile semble etre passée .
    Des problèmes de vue ?

  10. walter dit :

    Ogier en a gagné aussi 7 avec 4 constructeurs différents, on en parle aussi ? peut-être 8 avec 5 constructeurs….
    Au fait RS vous avez supprimé dans un autre sujet ces jours-ci un post insultant et vous en êtes expliqué c’est très bien.
    Maintenant j’aimerais savoir si dans un autre sujet vous avez supprimé celui de Roland59 qui traitait SEB Ogier de
     » pauvre c..  » car çà aussi c’est insultant.
    J’imagine Roland devenir rouge et si jamais on fait pareil avec neuneu, alors là Roland explose !

  11. Chris dit :

    Dans toutes les dynasties il y a des hauts et des bas. En ce qui concerne les années C4 pour Loeb, pour lesquelles certains évoquent le manque de concurrence ( !) il faut modérer un peu. En 2007, Sordo est très rapide et les Ford de Gronholm et Hirvonen aussi, sans oublier Atkinson qui fait 3 scratchs…En 2008, les Ford sont très compétitives, notamment celle de Duval et Atkinson réalise encore un grand numéro avec la Subaru. Pour moi, ce n’est pas un problème de matériel ni de rivaux mais c’est surtout Loeb qui est au dessus. Dire que certaines étoiles ne brillent pas beaucoup me semble très excessif et très irrespectueux envers les Gronholm, Duval, Sordo, Atkinson pour qui j’ai une admiration profonde. A voiture égale et en débarquant, Loeb a quand même laminé Mc Rae et Sainz non ? Le rouleau compresseur VW lui, n’a laissé aucunes chances aux autres. En 2014, Ogier gagne devant un semi – privé, Bouffier, qui lui donne quand même la réplique, en 2015 le pilote de Gap gagne devant ses équipiers Latvala et Mikkelsen, les autres sont à des années lumières… Idem en 2016 où la Polo n’a pas de rivale. Victoires au rabais ? Non, bien sûr, on ne gagne pas au Monté Carlo par hasard et ça ne veut pas dire non plus qu’Ogier n’avait alors pas de mérite. Il écrase d’ailleurs ce rallye depuis 6 ans… Ogier a gagné avec 4 constructeurs différents OK mais en 2009 c’était en IRC et là on parle bien de WRC ! Mais il devrait rectifier ça en janvier, à moins que Loeb…

    • Fb49 dit :

      Ogier est meilleur que Loeb niveau Monte-Carlo il n y a pas photo… Suis pas pro Ogier je constate: tu sites les adversaires de Loeb, Duval et Atkinson… Tu me donnera leurs palmarès a ces deux la!!! Ils ne sont pas a ranger dans la même catégorie que Neuville ou Tanak…. Grönholm sur l asphalte non plus…. J en reste la pour Loeb, concernant L IRC en 2009 si tu penses que coller 30 secondes dans Burzet enneigé a Hirvonen en ayant peut d expérience d une 4*4 c est pas grand chose ça n engage que toi, gagner en 2017 avec la Ford qu il découvre ou en 2018 contre les armadas Toyota /hyundai c est énorme…. L an passé idem avec une C3 qui etait sûrement la moins bonne des 4 wrc… Loeb était un génie, mais beaucoup de ses victoires ont été simples…. Ogier est encore un ton au dessus quand les conditions sont précaires et au niveau mental selon moi…. Ce qu’ il a accompli et sans précédent pour moi. j ai aussi un immense respect pour Rohrl avec la 037 fasse aux Audi ou avec la quatro qu il découvrait lors de sa dernière victoire…. Mais le Gapençais est le plus fort de tous les temps au Monte… Et a mon avis il sera dur a battre cette année avec la Toyota…

      • Balou73RS dit :

        Quand je dis Ogier, est-ce qu’une partie de ton corps devient dur ? Mdr

      • Boris dit :

        On peut dire ce que l’on veut… mais Loeb a eu des adversaires corrects au MC… pas mal de spécialistes ou anciens vaincqueur. Ogier a eu Loeb et Tanak ou Neuville (mais ils sont sur ce rallye particulier pas sur leur meilleur terrain de jeu.

        Après pour les victoires, on pourrait être tenté de citer 2002, victoire ou défaite ? et on pourrait dire que sur 30% des titres acquis par S.Loeb, le MC était en IRC et donc il ne le courrait plus ?

        Après Ogier est très bon sur ce terrain si particulier, mais ces plus belles victoires sont acquises contre une sacré concurrence en IRC 2009 (qui ne se rappel pas des passage des skoda ou de Meeke), contre Loeb ou depuis 2017… pour celles où il devait se battre contre ses coéquipiers (garantie sans consignes !) elle n’avait pas la même saveurs mais elle restent des victoires quand même.

        Je pense que tu touches du doigt en disant qu’Ogier est l’un des meilleurs de tout les temps sur cette épreuve, mais au même titre que les Munari, Röhrl, Makinen ou Loeb…

      • Bernard dit :

        Oui Ogier peut être le plus fort de tout les temps surtout depuis que le monte carlo tourne exclusivement autour de chez lui sur des routes qu’il connait par coeur.. On ne peut que difficilement faire des comparaisons entre les pilotes et époques surtout sur ce rallye, quand on voit à quel point aujourd’hui le monte carlo s’est atrophié et n’est plus que la moitié de ce qu’il était!!

    • Tonio dit :

      Pour le coup il y avait beaucoup plus de concurrence en IRC qu’en WRC en 2009..

  12. Bob dit :

    Bel article. Merci R.S

  13. sylvain dit :

    J’ai deux questions :

    1) comment reprocher à quelqu’un d’être le plus fort et de gagner?

    2) pourquoi avoir besoin de dénigrer?

    Personnellement je crois n’avoir vu Loeb rouler qu’une fois, et ce n’était pas encore Loeb et… et déjà il était applaudi comme l’un des meilleurs*… c’était en Italie, au San Remo, il ne roulait pas sur Citroën, mais sur Toyota 🙂

    *les italiens ne s’y trompaient pas, il était encore TRÈS LOIN d’être un mythe du rallye mondial, mais ses passages étaient super appréciés, VRAIMENT plus apprécié que beaucoup de pilotes usines (et à l’époque il y en avait plus de 15 sur CE rallye), il y avait BEAUCOUP de voitures performantes, une grosse trentaine de WRC, quelques Kit Car, etc.

    Ben Loeb se faisait DÉJÀ remarquer 🙂

  14. walter dit :

    Mouais il a gagné que avec Shitroen et encore sans trop de concurrence au contraire de W Rohrl !
    Donc comme ses 9 titres pour beaucoup çà veut pas dire grand chose.
    D’autres champions l’ ont été moins de fois mais avec plusieurs constructeurs avant loeb et aussi après.
    Ogier a gagné le MC avec 4 constructeurs différents, série en cours; n’en déplaise a certains………………………

    • Pierre.F.13 dit :

      Je vais prendre les devants :

      Ne prenez pas la peine de lui répondre, les gars. Ca lui ferait trop plaisir.
      Faites comme s’il n’était pas là et qu’il n’avait rien dit.

    • S.L dit :

      Si tu avais un peu conduit autre chose qu’une voiture asseptisée tu saurais que changer de modèle (Xsara => C4) c’est le même dépaysement que changer de marque .
      C’est plus l’époque de Rohrl qui passait de propulsion moteur avant à moteur central ou 4 x 4 (et je parle pas de ceux qi ont fait porsche et 504 coupé dans la même saison).
      Changer de constructeur n’est pas un gros probleme avec même architecture : regarde comme Ogier, Tanak roulent déjà avec leurs nouvelles autos !……
      Quand on est top c’est pas un pb

  15. Seb73 dit :

    Le meilleur de tous avec ces 9 titres
    On ne reverra plus cela
    Snif

  16. mit dit :

    les pros OGIER de retours,lamentable,ont n’est pas sur de revoir 2 champions du monde….

    • riri73 dit :

      Heureusement, il existe pas mal de pro Ogier qui sont tout autant pro Loeb (et inversement). Mais bon, tous les goûts sont dans la nature et il y en a aussi qui apprécient beaucoup plus l’un et beaucoup moins l’autre.

    • Fb49 dit :

      Dire que l un est meilleur que l autre ne veut pas dire que tu est « pro » un tel… Il n y a pas de débat possible au niveau palmarès Monte-Carlo: 7 victoires chacun ok c est hallucinant, mais 7 victoires avec 4 constructeurs différents quand tu sais le peu de temps a l intersaison pour se préparer et connaitre une nouvelle caisse… Avantage a seb2… Ne pas l admettre c est preuve de méconnaissance du rallye ou faire preuve de mauvaise foi….

      • olive dit :

        je crois qu’il faut dire que tout les deux sont au top!!!!! tous les deux sont champions du monde!!!!! apres quand tu n’es pas champion du monde et que tu gagnes plusieurs fois le monte carlo,je dis bravo. pas que le monte carlo soit facile,bien au contraire c’est certainement le rallye ou c’est pas forcement la voiture qui fait la difference mais l’equipage,les ouvreurs etc….. l’inteligence de course en fait et nos deux champion du monde francais sont au top!!!! alors oui moi je dis un enorme bravo a bouffier qui,a titre semi pro avec un sponsor perso a reussi a faire 2 au monte carlo!!!!!

      • Bor8s dit :

        oui, mais avec 2002 ça ferai 8 à 7… et même 8 à 6 si on compte en WRC…
        Peut-on uniquement basé ça aux chiffres ?

        Méconnaissance ou mauvaise foi ?

        • bernard dit :

          Exact, et en plus elle aurait eu du panache celle de 2002!! Pour ceux qui l’ouvre sans savoir, vous devriez plonger dans les archives du MC histoire de savoir..

  17. seb dit :

    au nom cité a la fin je rajouterais le pere freine tard ….

  18. Fabien.H dit :

    Très bel article ! Merci Rallye Sport de nous faire revivre ces moments magiques !

  19. chartreuse dit :

    souvenir souvenir , que de beaux souvenirs , vivement le prochain épisode .

  20. Bruno dit :

    Pas d accord avec Raphaël
    Les annees C4 c est 2007 une des plus belle saisons de l histoire du wrc avec Gronholm et 2009 ou il termine à 1 point seulelmnt devant Hirvo.
    Y a pire quand même…

    • Raphaël dit :

      Si pour toi avoir des titres quand il n’y a que ford pour donner la réplique, c’est lors de saisons relevées, tu es le seul à le croire ! C’est pas des Subaru en fin de vie, des Mini à la rue , et des pilotes privés au volant de xsara et de 307 de location qui allaient barrer la route à Citroën !

      • JACK dit :

        La moitié de son palmarès ne vaut rien, et certains osent le comparer à Rohrl ou à Ogier !!! Les médias font vraiment du mal à certains….

        • jmb17 dit :

          Analyse pertinente avec des propos nuancés. Merci de nous faire partager ta fine expertise.

          • JACK dit :

            C’est pas de la faute à Ogier si Loeb a fuit lamentablement la confrontation avec lui, à l’époque de la Polo ! Loeb ne sait pas posé la question quand il est resté 10 ans dans la même équipe parce que c’était la meilleur, et qu’il n’a jamais eu les c…. d’essayer de gagner un titre avec Ford, ou un autre constructeur.

      • Bor8s dit :

        Belle sortie, avoir des adversaires c’est déjà pas mal… et que dire des années VW où le Team avec un budget tellement énorme gagnait presque toutes les courses ?

        Comparé aux années Polo, les années C4 étaient des années sacrément concurrentielles !

  21. Tonio dit :

    J’aime beaucoup Bengué mais si mes souvenirs sont bons, il s’agissait de scratch grâce à des temps forfaitaires,
    et pour avoir eu la chance de voir tous les Monte Carl depuis 2005, c’est en 2006 que Loeb m’a le plus régalé avec sa remontée fantastique en passant par la case Rally 2. Une attaque de dingue les samedi et dimanche, et un énorme passage vers Sospel avec des pneus au bout de leurs vies ! Les autres années il tuait le rallye dès le premier soir dans le vercos, et après c’etait gestion jusqu’à Monaco.

  22. Gérard Simenel dit :

    Très bel article !

  23. Raphaël dit :

    Sans rien élever à son talent, il ne faut pas oublié que sont palmarès est tronqué par des saisons tristes ! Les années C4 étant les pires ! On c’est rarement autant fait ch…. Au bord drs speciales !

    • Jean b dit :

      C’est clair que dans son palmarès, il y à des saisons où les étoiles ne brillent pas beaucoup !!!!!!!! + 1 !

      • jmb17 dit :

        Moi ça m’énerve un peu ! C’est bien franco français de voir toujours le verre à moitié vide ! Jamais content ! Y’a toujours quelque chose qui cloche, à mettre en exergue » ….Moi je vois plutôt une étoile qui a scintillé de nombreuses années sur le rallye français. Cest plutôt cela qui est super chouette et nous a rendu heureux. Je ne trouve pas « ringard » de dire que Seb, par ses formidables exploits multiples, m’a fait plaisir plus d’une décennie.

        D’ailleurs, des professionnels du rallye ne n’y sont pas trompés. Quelques exemples de louanges parmi beaucoup d’autres :
        Gilles Panizzi : Loeb est le genre de « monstre » que l’on ne voit que tous les 30 ans.
        Bruno Saby : Sebastien est le phénomène des rallyes. On vit un truc assez unique
        Guy Frequelin : Je lui ai donné des voitures et il m’a démontré un énorme potentiel
        Malcolm Wilson : Le considère comme le plus grand de tous, et « cela m’a coûté plusieurs titres mondiaux » dit-il
        Marc Germain, l’ostéo de Citroën racing : Seb a créé une mémoire corporelle complète. Il recrute les informations dont il a besoin dans cette base de données.Son sens de l’anticipation le place hors de la réflexion. A 200 km/heure, cela devient automatique car plus le temps de la réflexion.
        Didier Clément ingé d’exploitation /:Seb n’a pas de faille. Sa valeur moyenne est au-dessus de tous.
        Jean-Claude Vaucard directeur techique de citroën :On a fait une expérience en rendant la Xsara de Seb sous-vireuse, très difficile à faire pivoter dans les virages. En revenant du test, il ne s’est plaint de rien et son chrono était excellent. On a regardé les datas et on a compris. Il avait corrigé de façon inconsciente en jouant sur le pédalier, sans que l’information ne passe par le cerveau. Savoir conduire différemment une auto pas facile pour rester vite, c’est sa grande force.

        Bref : je trouve ces commentaires élogieux beaucoup plus pertinents. Évitons les contre-vérités.

    • ben74 dit :

      comme les années VW la même concurrence

      • walter dit :

        Il y avait beaucoup plus de concurrence chez VW entre Ogier, Latvala et Mikkelsen, Ogier étant le meilleur c’est tout et puisque on cite les gens de Shitroen pour Loeb, demandez chez VW ce qu’ils disent du trio de pilotes qu’ils avaient a l’époque:
        « Aucune consigne ni aucun favoritisme entre nos pilotes, il s’est avéré que Seb était le meilleur, point final  » traduit d’un article dans la presse Allemande a l’époque, je me souviens plus quel journal !

        • Sl1te dit :

          Mais bien sûr… Égalité des chances chez VW mais plus d’un an pour que Latvala ai le droit à des setups adaptés à son pilotage…
          Latvala avait été recruté uniquement car il marchait fort contre Loeb et qu’il représentait pour VW, un élément qui aurait pu les gêner donc achat et second pilote.
          Pour ce qui est du budget, l’indice du nombre de châssis est parlant et significatif… Et l’ère VW n’a pas de commune mesure.

        • Fb49 dit :

          Walter, rajoute que le dernier face a face Loeb c3 contre Ogier Polo s’est fini dans un gauche enneigé pour Loeb comme d’ailleurs d autres rallyes cette année la…

        • S.L dit :

          oui mikkelseen !!!! plus une victoire depuis VW
          dépassé par les WRC récentes
          ira en R5

    • Bor8s dit :

      Les années C4, avec un team Ford officiel, un team Subaru officiel, un Suzuki (un ton en dessous) officiel, un team M-sport semi-officiel, c’était pas trop mal et ça n’avait guère à envier à 2018… Seulement Loeb était très solide.

  24. berlinette dit :

    Bel article. J’ajouterais Delecour parmi les « comètes » du Monté Carlo.