L’Espagne ne remplacera pas le Chili



Suite à l’annulation du rallye du Chili officialisée ce jeudi, plusieurs rumeurs ont rapidement envahi la toile concernant un potentiel remplacement de l’épreuve sud-américaine.

Disputée fin octobre et absente du calendrier 2020 suite au principe de rotation, l’Espagne a rapidement endossé le parfait rôle de remplaçante pour combler le vide laissé par cette annulation, malgré un délai de moins de six mois.

Dans une interview donnée au journal sportif AS, Amam Barfull, membre de l’organisation catalane, a déclaré : « Il est pratiquement impossible pour notre rallye de combler cet écart. Premièrement, il n’y a pas de budget. Les sponsors ont déjà alloué leurs ressources à d’autres activités. et maintenant il n’y a plus de temps pour le réorienter avec cette date qui est très proche. »

L’arrivée de nouveaux rallyes disputés hors d’Europe a ensuite permis à Barfull de soulever un point important, « Les équipes préfèrent avoir une course de moins. Avec l’arrivée du Kenya, du Japon et de la Nouvelle-Zélande, les budgets des équipes ont explosé et une réduction du calendrier sera très bien accueillie par tous.« 

Avec un délai si court désormais, les options sont quasiment impossibles à débloquer, et d’une voix commune, la FIA et le promoteur du WRC devraient en toute logique valider le calendrier 2020 qui se contentera de 13 manches !





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Davkitcar dit :

    Quel idee de retourne au Kenya pffff ! Mais les constructeurs sont eux même fautif puisqu’ils l’ont accepte ou peut être même suggérer…

  2. Perrault dit :

    On aura donc la 3ème voiture Huyndai partagée entre Loeb et Sordo sur ces 13 manches : 6 pour le premier et 7 pour l’espagnol.

    Du coup on aura surement Loeb au MC et en Suède et Sordo en Finlande…

  3. Space Cowboy dit :

    Voilà quelqu’un qui dit les choses clairement : Le WRC devient peu à peu hors de portée de bourse des constructeurs…

  4. JP FORNESI dit :

    Au lieu de miser sur des épreuves traditionnelles sures , la FIA et le promoteur WRC ont préféré jouer au loto .Ils sont en train de récolter les fruits amers de l’avidité et la cupidité de certains.
    Ils ont plombé le championnat WRC ,peu de constructeurs, beaucoup de pilotes sur le bord des routes , des épreuves mythiques à la trappe et des nouvelles courses qui ont du plomb dans l’aile.
    Bravo les mecs FIA continuez comme cela , vous êtes dans le bon chrono .Ces gens font des temps scratchs à tous les coups

  5. pekadi dit :

    13 épreuves donc en 2020 … à moins qu’entretemps des troubles politiques en Turquie et/ou au Kenya, un typhon au Japon, l’écroulement de l’économie en Argentine, ni neige ni glace en Suède …
    J’espère ni ne souhaite ça, mais c’est pas impensable.