Suninen : « Je ne pouvais pas imaginer un tel résultat »



Et dire qu’il a découvert les notes et le tempo de son copilote pendant le shakedown ! En s’associant à Jarmo Lehtinen, Teemu Suninen a fait le choix de l’expérience et en Sardaigne, le finlandais a montré un visage transfiguré, réalisant son meilleur résultat en WRC.

Parfois très performant cette saison, mais surtout très brouillon, le finlandais a cette fois rendu une copie parfaite. Bien aidé par sa position sur la route vendredi, le pilote M-Sport a maintenu ce rythme le lendemain, avant de grimper sur un podium inimaginable au départ.

« Honnêtement, je ne pouvais pas imaginer un tel résultat parce que les rallyes d’avant ont été difficiles pour moi et pour ce rallye, nous avons changé de copilote, le shakedown a donc été la première fois que nous roulions ensemble dans une voiture de rallye. Je m’attendais à ce que notre travail ensemble soit plus difficile, mais nous avons bien travaillé. Vendredi matin, nous étions dans les premières spéciales capables de réaliser le meilleur temps, alors cette coopération n’aurait pas pu mieux débuter que cela.

Pour le moment, c’est un boost pour ma confiance. Disons que les prochains rallyes seront différents, il y a donc un défi différent à relever. »

Ce dimanche, le pilote finlandais a conservé un très bon rythme pour maintenir sa concentration, s’excusant auprès de son équipe d’avoir ce besoin d’attaquer ! 

« Pour être honnête, la journée a été difficile car au début, le plan était de ramener la voiture à la maison et la voiture se comportait très mal. Ce n’était pas bon de piloter lentement, j’essayais de trouver le rythme. Puis sur les spéciales suivantes, j’étais dans le rythme et j’ai commencé à rouler aux limites, puis la voiture a été excellente. Mais oui, c’était difficile aujourd’hui d’avoir un bon rythme. »

En Finlande, Temu aura des objectifs élevés au départ, sur un terrain où, dès son deuxième rallye en WRC, le jeune finlandais avait décroché une superbe quatrième finale

« On peut viser de jouer devant en Finlande, je dirais que tout sera possible. Je me suis bagarré avec Ott et Seb dans la même équipe, et je pense que je peux être plus rapide là-bas en Finlande. Bien sûr, le rallye sera difficile et tout doit être bon là-bas. Mon seul moyen d’avoir des podiums, c’est de faire de bons rallyes. »

A sa droite, Jarmo Lehtinen a donc retrouvé la catégorie reine, cinq après sa dernière apparition avec Mikko Hirvonen dans une équipe officielle. L’an passé, le finlandais de 50 ans avait tout de même participé à deux épreuves en WRC-2. Tout comme son nouveau coéquipier, Jarmo ne pouvais pas imaginer un tel résultat.

« Non, je n’ai pas eu le temps d’imaginer quoi que ce soit. Tout s’est passé si vite. Je viens juste d’arriver et je me suis retrouvé sur la ligne de départ du shakedown. Il n’y a pas de baby-sitting dans la voiture. C’est vraiment agréable de travailler avec un gars qui sait déjà ce qu’il fait. Je peux me concentrer sur mon travail et entre les spéciales, nous pouvons analyser un peu ce que nous avons fait. »

Bluffé par la prestation de son pilote, Jarmo Lehtinen, le copilote finlandais a répondu présent au mieux pour accompagner son jeune partenaire sur le podium final.

« Pour moi, il a été incroyablement constant le week-end. Rien de très risqué, pas de chaleur, rien, un tête-à-queue le vendredi dans un endroit étrange, on ne sait pas vraiment ce qui s’est passé dans ce virage… Tout le reste était nickel tout le week-end. Personnellement, pour moi, c’était une grosse chose de me remettre dedans et de voir que je suis toujours dans le coup. »





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Loic du 42 dit :

    Et surtout, comme certains lef disent, il est dans un team parfait pour apprendre

  2. rh74 dit :

    Comme dit riri on a là une personalité qui semble s’affirmer depuis 5 rallyes avec un début de régularité qui s’amorcerait.
    Encore une fois, il conduit la voiture qui a couronné le champion du mondre en titre. La fiesta apporte donc des certitudes.
    Le prochain rallye ne devrait pas être le plus difficile pour lui donc on peut s’attendre à ce qu’il conserve cette dynamique. C’est ce qu’on lui souhaite.
    Il y a qlqch qui me fait rire avec ce pilote. À chaque fin d’ES dès qu’il pose le casque il se dépêche d’enfiler sa casquette pour répondre à la question du journaliste. C’est un tic qu’il a!

    • Fab dit :

      Il n’est pas le seul à le faire le coup de la casquette. Sponsor oblige je suppose.

      Perso., je commençais à m’impatienter sur son soi disant potentiel. Est il entrain de prendre réellement son envol?

      • Sylvain dit :

        « soit disant potentiel » ?

        Tu rigoles?

        2017, il pose ses fesses pour la première fois dans une wrc-1 en Pologne… 6ème (avec 1 scratch le 1er jour!)… il remet ça en Finlande 4ème (avec DES scratches et deuxième le samedi soir)!

        Mais si ça c’est pas du potentiel?

        Pour moi le potentiel est évident, par contre là… en ce moment, si pas pépin de dernière minute, c’est quand même compliqué gagner 1 rallye, et LUI quelque part il doit confirmer, donc en garder un peu sous le pied, c’est plus un rookie.

        Si il finit la saison top 5/6 du mondial, je crois qu’il a fait sa saison…

  3. Sylvain dit :

    Interview très ambitieuse! Cela dévoile un trait de personnalité : le mec est bougon parce qu’il pense valoir mieux que ses résultats!

    Je crois qu’il est là où il faut, quand il faut : une voiture qui fonctionne, un team sans grosses ambitions, pas de 1er pilote à servir, il est dans les conditions pour exploser définitivement et devenir un pilote wrc-1 reconnu. Voire il vient de prendre le copi qu’il faut, visiblement ils doivent s’entendre vu le résultat 😉

  4. roland59 dit :

    oui, nouveau duo et réussite immédiate.! encore bravo..!!
    à confirmer quand même sur la suite du championnat… et dès le Finlande, bien sûr.

  5. riri73 dit :

    Un désastre pour ses trois premiers rallyes 2019 (1 point en 3 courses) suivis de 61 points en 5 courses. Il a vraiment super bien rectifié le tir ! Il devrait être très bien aux 1000 Lacs.

  6. Denis dit :

    Les doutes levés ?
    Je dois admettre que j’avais de sérieux doutes avant le départ après ce nouveau changement de copilote…
    Même si je me disais que ce Suninen a, en dépit d’une tronche pas gaie, un niveau d’exigence envers lui-même très élevé.
    Là, sa prestation, pardon la prestation de cet équipage a chassé mes interrogations.
    Suninen a encore à apprendre, il le sait et, en est conscient. Le fait qu’il s’attache les services d’un partenaire expérimenté lui donne totalement raison.
    La suite s’annonce sympa et pourrait permettre je le souhaite, à M-Sport de viser une place sur le podium ?