Vaison : « Ce sera plus que compliqué »



Avec seulement 19 rallyes au compteur, Mathias Vaison est encore un jeune pilote en apprentissage, mais le bourguignon n’a pas eu peur de relever un énorme défi à 24 ans, s’engageant en championnat de France des rallyes asphalte cette saison.

Pour ses débuts dans ce championnat, Mathias a mis les petits plats dans les grands avec une Skoda Fabia R5 de l’équipe 2C Compétition et un copilote très expérimenté : Geoffrey Combe.

A moins de trois semaines du début de saison, il était important de rencontrer Mathias pour une première interview.

Comment es-tu arrivé à ce choix, de participer au championnat de France asphalte ?

« Ce n’était pas prévu de monter un programme comme ça à la base. En septembre, nous avons commencé à y réfléchir après quelques bons résultats avec la Skoda. Après la Finale et nos performances, cela nous a réconforté dans cette idée.

C’est l’occasion de se mesurer aux pilotes les plus rapides du championnat. Je ne me fais pas de fausses idées, ce sera plus que compliqué et ce sera une année d’apprentissage. Notre but est de progresser au fil de la saison et notre connaissance du championnat. On veut apprendre les routes relativement tôt pour faire mieux l’année prochaine et profiter de cette expérience.

Je n’ai pas trop de pression de faire un résultat, on sait que ce sera compliqué d’être devant beaucoup de pilotes, mais ils ont davantage de pression en haut de la liste que nous. C’est franchement impossible de savoir où nous pouvons être en terme de classement. »

Et l’équipe 2C va donc t’accompagner toute la saison. Pourquoi ce choix ?

« C’est une équipe vraiment expérimentée et une structure idéale pour m’aider dans cette première saison. C’est toujours mieux de débuter avec une équipe aussi performante depuis tant d’années. »

Ton père sera t-il présent cette année malgré ton « départ » de la structure familiale ?

« Mon père viendra sur les courses, peut-être pas toutes, à voir en fonction du boulot, mais il me conseille très bien, cela ne changera rien. »

As-tu déjà commencé à préparer le Touquet ?

« Oui, au mois de janvier, j’ai commencé à regarder quelques embarquées pour préparer le Touquet. Là, je dois m’y remettre avec la publication des cartes et j’ai pu voir que de nombreuses embarquées correspondantes étaient sur Youtube.

De ce que j’ai vu, ce sera un rallye vraiment spécial et très différent de ma région. C’est rapide avec beaucoup de changements de direction. »

Tu n’as que deux saisons dans les pattes et tu n’as que 24 ans. As-tu déjà pensé à participer à une formule de promotion ?

« Non pas vraiment, cela s’est passé comme ça. On a beaucoup de boulot à faire sur le Circuit, et j’ai débuté sur le tard avec la Clio R3 quand j’avais un peu de temps. Cela marchait bien, donc nous sommes passés à la Skoda ensuite assez naturellement et nous voilà en championnat.

Cela peut être une bonne idée de faire une formule de promotion, mais il faut absolument gagner pour avoir quelque chose l’année suivante. »





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. piche30 dit :

    Et puis seb a gravit les échelons sans un gros chéquier!!

  2. Rico dit :

    Oui tout à fait d’accord avec Gtv6, et qui sait peut être qu’un jour il brillera au sommet et sera de la trempe des plus grands champions comme un certain Loeb.

  3. Gtv6 dit :

    C ‘est tres bien d’essayer de se confronter aux meilleurs de la dicipline a seulement 24 ans. Il aurait tres bien pu se contenter d’etre le champion du quartier, comme beaucoup, en gagnant 15 fois les rallyes regionnaux a cote de la maison. Rien que pour ça et quelque soit ces resultats, sa participation au championnat de france merite le respect.

  4. Talcomanie dit :

    Ben ouais pis à la finale il était chez lui … 200 passages en reco !
    Va falloir sortir le talc, car les fessées vont être douloureuses

  5. chrispatagonie3 dit :

    Pilote rapide de sa région et qui se battait pour la victoire à la finale. Sacré challenge que de se lancer dans le championnat de France. Il verra au moins où il en est. C’est bien, ça fait une belle voiture pour le championnat qui s’annonce fabuleux. Vivement d’en savoir un peu plus sur les programmes de Bouffier, Habouzit et même Charles Martin. D’ailleurs quelqu’un a de ses nouvelles car c’était intéressant ce qu’il avait montré en 2017 malgré une 208 dépassée. Peut-être que RS peut me renseigner.

  6. Gtv6 dit :

    Tout le monde c’est qu’en sport mécanique, l’argent ça aide beaucoup. Mais après, si tu est pas bon, tu le resteras ! C’est complètement con comme raisonnement ! Heureusement qu’il y en à qui on de l’argent, sans eux ils n’y aurait jamais de grosses autos au départ !

  7. Space Cowboy dit :

    Bonne chance, Mathias, fais ta course, tu vas te surprendre toi-même !

  8. Alfonso dit :

    Il a raison d essayer
    après il sera trop tard

  9. sebenfer dit :

    Le défi c’est d’avoir le fric. Il s’arrête là le « défi ».