Bonato sur le podium du championnat



Récent vainqueur du Critérium des Cévennes, Yoann Bonato arrivait au Var avec la ferme ambition de conserver sa deuxième place au championnat de France des Rallyes.

Parti sur de bonnes bases avec une troisième place provisoire après l’ES2 en menant le groupe R devant Quentin Gilbert et Freddy Loix, le pilote des Deux-Alpes était trahi par la mécanique de sa 208 T16 pour la première fois de la saison.

« C’est bien évidemment une grosse déception car nous avions les armes pour réaliser une nouvelle belle course je pense. Mais cela fait partie du jeu quand on prend part à des sports mécaniques. De plus, nous n’avons rencontré aucun problème depuis le début de saison grâce au team CHL Sport Auto qui a fait un travail incroyable. C’est une panne électrique indépendante de leur volonté. C’est rageant mais il faut l’accepter »

Reparti en Rallye 2 le samedi matin, l’ancien espoir du rallye français a réalisé une journée parfaite, signant à chaque fois le meilleur temps de la classe R5, bien calé derrière la Fiesta WRC de David Salanon.

« La voiture a été parfaite aujourd’hui tout comme les pneus Pirelli. Cela nous a permis avec Denis de nous lâcher pleinement. C’était un objectif avoué avec l’équipe de vouloir remporter un maximum de spéciales et nous avons réussi à faire le grand chelem. C’est intéressant face à une telle concurrence qui elle est toujours à la bagarre pour la victoire finale et donc qui n’a pas ménagé ses efforts… »

Le dimanche, Yoann Bonato s’offrait un scratch absolu dans la spéciale de Capelude avant d’être logiquement devancé par Freddy Loix et Quentin Gilbert alors en bataille pour la seconde place du rallye.

« Nous n’avions pas d’enjeu aujourd’hui, il aurait été inconscient de prendre des risques inutiles. Mis à part ce petit souci électrique le premier jour, la 208 T16 a été encore une fois incroyable ce week-end tout comme les pneumatiques Pirelli qui n’auront cessé de m’impressionner tout au long de la saison. Terminer sur le podium du Championnat de France en n’ayant fait que la moitié des courses est une bonne performance. Ce résultat récompense tout le boulot de l’équipe, des mécanos, des ingénieurs, de mes deux copilotes, de mes ouvreurs. Je ne suis qu’un maillon d’une longue chaîne ! Je tiens sincèrement encore à remercier Christophe Lecureux et tout son team CHL Sport Auto qui m’ont permis de vivre une année exceptionnelle au volant de la 208 T16. Merci également à Pirelli, Ivalto et tous mes fidèles partenaires à qui je dois beaucoup. Nous allons dès demain travailler activement sur 2016. J’espère que ce n’était que le préambule d’une belle histoire… »

Après une saison 2014 exceptionnelle au volant de l’Opel R2 Adam Performance, Yoann Bonato a de nouveau marqué les esprits cette année, s’affirmant comme l’une des principales pointures de notre championnat. Avec ce zéro pointé au Var, il « échoue » finalement à la troisième place du championnat derrière les WRC de Jean-Marie Cuoq et Pierre Roche.

En 2016, on espère revoir le pilote isérois au volant d’une telle monture pour apporter un peu de fraîcheur à ce championnat où les jeunes pilotes restent encore cantonnés à un rôle de faire-valoir.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. céd34 dit :

    Ça serait bien de le voir sur le championnat complet avec la 208 T 16!!!
    En espérant qu’il trouve les partenaires nécessaire.

  2. Nenew 30 dit :

    Les jeunes reste cantonné à un rôles de faire valoir ma foi donner des soux et les grosses voitures on ira les chercher pas d argent pas de consécration et oui.

  3. natlin dit :

    la revelation de l’annee, c’est lui!
    ca fait longtemps qu’il meritait une grosse voiture, et il l’a montre savoir sans servir, taper robert au lyon charbo etait deja un signe, 5 rallyes et 3 podiums c’est magnifique
    et avec l’experimente denis giraudet ca ne pouvait que marcher
    je lui souhaite un championnat complet en 2016

  4. makkarinen dit :

    IMPERIAL BONATO !!! je vais suivre ta saison mètres par mètres . Aller YO ! un grand fan cannois . Puisse 2016 t’apporter la consécration de tes exploits de 2015 .

    • Olivier dit :

      Bravo, grande performance, un jeune pilote bourré de talent, et surtout qui sait rester très sobre et sympathique, la totale quoi !
      Un grand espoir du rallye Francais…

      • didjji dit :

        et quand on connais le bonhomme on se rends compte que son immense talent de pilotage n’as d’égale que sa modestie et sa simplicité
        jamais prétentieux, toujours souriant et accessible
        un grand Monsieur , qui pour ma part m’a fait passé de superbe moments de rallye tous au long de la saison on en redemande ! vivement la prochaine saison